Comment poser du lambris bois

Comment poser du lambris bois

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

259 guides

Le lambris bois habille un mur tout en permettant de compenser de petites irrégularités et d’en améliorer l’isolation thermique et phonique. De plus, sa mise en oeuvre est assez simple, ce qui ne veut pas dire qu’elle ne doit pas respecter plusieurs étapes, depuis la pose de l’armature à celle des lames elles-mêmes.

Caractéristiques importantes

  • Créer une armature en tasseaux
  • Fixer les lames du lambris bois
  • Fixer les baguettes de finition
Voir les lambris

Le lambris bois se présente sous forme de lames de longueurs et de largeurs diverses, qui se déclinent en de très nombreuses essences de bois, les plus « classiques » étant le pin et le sapin.

Ce revêtement peut ainsi décorer les murs de toutes les pièces de la maison, y compris les plus humides, en s’adaptant à tous les décors et tous les budgets.

Même la pose est multiple, puisque le lambris bois peut se poser à l’horizontal pour agrandir visuellement les volumes, à la verticale pour donner une impression de hauteur, ou encore en chevrons ou en oblique pour plus d’originalité. À vous de choisir !

Étapes de réalisation

  1. Créer une armature en tasseaux
  2. Fixer les lames du lambris bois
  3. Fixer les baguettes de finition

Voir le catalogue ManoMano
Vêtements de travail

Avant toute chose, pensez à entreposer quelques jours avant le chantier vos lames et vos tasseaux dans la pièce où vous poserez le lambris bois.

Le jour J, à l’aide d’un mètre et d’un crayon, commencez par tracer l’implantation de l’armature en tasseaux qui assurera une bonne circulation de l’air entre le mur et les lambris, mais permettra aussi de ménager un passage pour les gaines électriques.

Pour une pose de lambris bois à la verticale, l’armature sera horizontale, comme dans notre pas à pas.

Partez donc du bas du mur, ou de la plinthe, puis tracez un trait horizontal tous les 50 cm.

Une fois l’armature tracée, mesurez la longueur du mur et coupez les tasseaux aux bonnes dimensions à l’aide de la scie égoïne et de la boîte à onglet qui vous guidera dans la découpe.

À l’aide de la perceuse équipée d’une mèche à bois, percez dans les tasseaux les trous qui vous permettront d’y glisser les chevilles. Commencez à 10 cm du bord, puis tous les 40 cm environ.

Attention à bien régler la profondeur de perçage de la perceuse électrique en accord avec la longueur des chevilles. Pour bien repérer celle-ci, collez un ruban adhésif autour du foret, son bord délimite la profondeur de perçage à ne pas dépasser.

Percez le mur en traversant le trou pratiqué au centre d’un des tasseaux. Introduisez ensuite la cheville dans le trou du tasseau et celui du mur. Enfoncez-la au marteau, et seulement au ¾, dans le mur.

Avec le niveau à bulle, vérifiez la parfaite horizontalité du tasseau, puis procédez comme lors de l’étape précédente pour chaque trou de celui-ci.

Engagez les chevilles dans les trous pratiqués dans le tasseau toujours sans les enfoncer complètement dans le mur.

Une fois l’ensemble de chevilles engagées dans le tasseau et le mur, procédez à leur fixation et vissez l’ensemble définitivement.

Procédez de la même manière avec les autres tasseaux jusqu'à compléter l’ossature destinée à servir de support aux lames de lambris.

Présentez la première lame de lambris à l’angle du mur, et vérifiez la verticalité de celle-ci à l’aide du niveau à bulle. Une fois cette vérification effectuée, passez à l’étape suivante.

Voir le catalogue ManoMano
Perceuse

Tracez au crayon le repère de coupe sur cette première lame de bois placée à l’angle du mur et de l’armature. Attention à toujours retrancher 3 mm par rapport au sol (et/ou plafond si le lambris bois est destiné à recouvrir l’ensemble du mur), correspondant à l’indispensable joint de dilatation.

À l’aide de la scie égoïne et de la boîte à onglet, pratiquez dans la lame une découpe bien droite.

Pour une finition bien nette, poncez la découpe au papier de verre grain moyen à l’aide de la cale à poncer.

Glissez le clip de fixation dans la rainure de la lame. Comptez un clip pour chaque tasseau.

À l’aide du pistolet extrudeur, appliquez des points de colle sur les tasseaux, puis collez-y la première lame.

Clouez les clips de fixation de cette première lame de bois sur chaque tasseau, en commençant par celui du haut.

Emboîtez la deuxième lame dans la première par sa languette. Inutile cette fois de la coller. Et ne l’équipez pas préalablement des clips de fixation.

Placez un martyr (une chute de bois contre cette deuxième lame afin de la protéger), puis tapotez au marteau pour l’emboîter parfaitement dans la première.

Glissez les clips de fixation dans la rainure, puis clouez-les aux tasseaux. Poursuivez ainsi la pose des lames jusqu’à l’extrémité du mur, en vérifiant régulièrement leur aplomb.

La dernière lame pourra être collée et non clouée afin de ne pas laisser apparaître de clous disgracieux.

Voir le catalogue ManoMano
Papier de verre

Tracez au crayon le repère de coupe de la baguette de finition du haut et éventuellement de celle de côté.

À l’aide de la scie égoïne et de la boîte à onglet, découpez soigneusement les baguettes de finition à un angle de 45°.

Avec le pistolet extrudeur, collez soigneusement les baguettes de finition en veillant à ne pas mettre trop de colle afin qu’elle ne déborde pas. Vous pouvez également choisir de les clouer.

Votre soubassement en lambris est terminé. Les lames de bois peuvent maintenant être recouvertes d’un film de protection, à l’exemple d’un vernis.

Munissez-vous de gants, puis appliquez le produit au pinceau en 2 couches.

Faites-le toujours dans le sens du fil du bois, en respectant le temps de séchage indiqué par le fabricant entre chaque couche.

Voir le catalogue ManoMano
Vernis

Savoir-faire

  • Savoir prendre une mesure
  • Savoir vérifier un niveau et un aplomb
  • Savoir choisir des chevilles et des vis
  • Visser une armature de tasseaux
  • Effectuer des collages
  • Savoir utiliser une perceuse
  • Savoir utiliser une scie égoïne et une boîte à onglet
  • Savoir utiliser une visseuse
  • Utiliser des outils à main type marteau, etc.
  • Travailler en position accroupie

Durée du chantier

  • Une demi-journée

Nombre de personnes conseillé

  • 1 personne

Outils et consommables

Équipements de protection individuelle

Cette liste est non exhaustive, les équipements de protection individuelle sont à adapter à chaque situation de travail.

Voir le catalogue ManoMano
Vêtements de travail
Voir les lambris

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne, 259 guides

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition. Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques. À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo