Comment choisir ses chevilles ?

Comment choisir ses chevilles ?

Sébastien, Rédacteur en chef

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur en chef

354 guides

Type de support et charge à fixer sont les deux critères clés pour choisir une cheville. De la cheville Crampon à la cheville Molly pour le Placo, en passant par la cheville à expansion et le scellement chimique, nous avons réuni dans ce guide tout ce que vous devez savoir pour choisir la bonne cheville de fixation.

Caractéristiques importantes

  • Type de support
  • Charge à fixer
  • Longueur et diamètre de la cheville
Voir les chevilles de fixation

En matière de chevilles, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on a l’embarras du choix et que le néophyte à de quoi s’y perdre… Si ce que vous avez à fixer est aussi banal qu’une étagère, un cadre, un miroir, un meuble haut, une applique, un porte-manteau, des rideaux etc., nous vous conseillons deux types de chevilles :

  1. La cheville Molly pour le Placo
  2. La cheville à verrouillage de forme tout support

La cheville Molly pour le Placo

Spécialement conçue pour le Placoplatre, la cheville Molly c’est la cheville recommandée pour le Placo. Avec cette cheville, vous êtes certain d’avoir fait le bon choix et que votre fixation tiendra dans le temps. Vous devrez acheter une pince pour la mettre en place, mais ça reste un bon investissement au vu du service rendu.

La cheville à verrouillage de forme tout support

Avec la cheville à déformation, ou cheville à verrouillage de forme, vous êtes certain de faire le bon choix quel que soit le matériau dans lequel vous allez fixer votre cheville. Si vous percez un matériau creux, de la brique par exemple, la cheville va se déformer (elle va “faire un nœud", ce qui va l’immobiliser) lorsque vous allez visser la vis. Si vous percez un matériau dur, le béton par exemple, la cheville va s’expanser (se gonfler dans le matériau) lorsque vous allez visser la vis.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à choisir le diamètre de la cheville qui détermine la charge supportée. En gros, une cheville de 5 mm avec une vis de 4 supporte moins de 20 kg. 

Voir le catalogue ManoMano
Chevilles de fixation

Une cheville de fixation se choisit selon :

  1. Le support : soit du Placo, un matériau plein (béton, pierre etc.), ou un matériau creux (brique creuse, parpaing, etc.).
  2. La charge à soutenir : ceci définit son type et ses dimensions.

Comment choisir la bonne cheville

Mon support est...

… un matériau plein (béton, brique pleine, pierre, parpaing plein…)

… un matériau creux (brique creuse, parpaing creux, plaque de plâtre alvéolaire…)

… du Placo

Je veux fixer une charge de… 

20 kg

de 20 à 50 kg

de plus de 50 kg

20 kg

de 20 à 50 kg

de plus de  50 kg

20 kg

De 20 à 50 kg

de plus de à  50 kg

Il me faut une cheville de diamètre...

de 3 à 5 mm

de 6 à 8 mm

supérieur à 10 mm

de 3 à 5 mm

de 6 à 8 mm

supérieur à 10 mm

de 3 à 5 mm

de 6 à 8 mm

supérieur à 10 mm

Nous vous conseillons par ordre de préférence d’utilisation une...

cheville nylon à expansion

cheville nylon à expansion

cheville métallique à expansion 

cheville à expansion à verrouillage de forme

cheville à expansion à verrouillage de forme

Cheville tamis à scellement chimique

cheville autoforeuse à expansion (cheville Molly autoperceuse)

cheville autoforeuse à expansion (cheville Molly autoperceuse)

cheville à expansion (cheville Molly standard)

cheville crampon 

cheville métallique à expansion (si charge proche des 50 kg et/ou dynamique)

cheville nylon à expansion

cheville crampon 

cheville tamis à scellement chimique

cheville à expansion à verrouillage de forme

cheville à expansion (cheville Molly standard)

cheville à expansion (cheville Molly standard)

cheville à expansion (cheville Molly standard)

cheville à frapper 

cheville crampon

cheville à frapper

cheville à frapper 

cheville à bascule 

cheville à bascule 

cheville à frapper 

cheville tamis à scellement chimique

cheville à bascule (pour suspension)

cheville à visser autoforeuse (inférieure à 10 kg)

goujon d’ancrage

Excepté dans le Placoplatre, et seulement pour les chevilles autoforeuses, toutes les chevilles de fixation nécessitent l'usage d'une perceuse. 
Voir le catalogue ManoMano
Cheville de fixation

On distingue principalement 6 matériaux creux :

  1. La brique creuse : la brique creuse est de couleur rouge, ces parois sont minces et sa structure est alvéolée.
  2. La brique creuse plâtrière : la brique plâtrière est identique à la brique creuse à l'exception qu'elle est plus fine.
  3. Le parpaing creux : le parpaing creux est le plus commun des matériaux creux, il existe en différentes épaisseurs et a des parois minces.
  4. La plaque de plâtre alvéolaire : la plaque de plâtre alvéolaire est composée de deux plaques de plâtre standards séparées par une structure alvéolaire espacée de quelques centimètres.
  5. La plaque de plâtre isolée : il s'agit d'une plaque de plâtre à laquelle est ajouté un isolant comme du polystyrène, de la laine de verre ou de la laine de roche.
  6. La plaque de plâtre ou Placo : connue également sous le nom de BA13, le placo est une plaque composée de plâtre et de carton d'une épaisseur de 13 mm et aux bords amincis.
Le hourdis est un parpaing creux utilisé spécialement pour les planchers. Le hourdis est associé à des poutres de béton précontraint.
Voir le catalogue ManoMano
Cheville pour support creux

Quelle cheville pour un matériau creux

Quelle cheville pour un matériau creux

Charge supportée 

20 kg

De 20 à 50 kg

Supérieur à  50 kg

Diamètre 

De 3 à 5 mm

De 6 à 8 mm

Supérieur à 10 mm

Chevilles conseillées par ordre de préférence d’utilisation 

Cheville à expansion à verrouillage de forme

Cheville à expansion à verrouillage de forme

Cheville tamis à scellement chimique

Cheville crampon 

Cheville tamis à scellement chimique

Cheville à expansion à verrouillage de forme

Cheville à frapper 

Cheville à bascule (pour suspension)

Quelle cheville pour un mur en Placo

Quelle cheville pour le Placo

Charge supportée 

20 kg

De 20 à 50 kg

Supérieur à  50 kg

Diamètre 

De 3 à 5 mm

De 6 à 8 mm

Supérieur à 10 mm

Chevilles conseillées par ordre de préférence d’utilisation 

Cheville autoforeuse à expansion (cheville Molly autoperceuse)

Cheville autoforeuse à expansion (cheville Molly autoperceuse)

Cheville à expansion (cheville Molly standard)

Cheville à expansion (cheville Molly standard)

Cheville à expansion (cheville Molly standard)

Cheville à expansion (cheville Molly standard)

Cheville à bascule (pour suspension)

Cheville à bascule (pour suspension)

Cheville à visser autoforeuse (inférieure à 10 kg)

Cheville à déformation ou verrouillage de forme 

Réservée à la fixation d'objets légers dans les plaques de plâtre, elle convient selon son diamètre pour des charges inférieur à 10 kg non dynamiques. Cette cheville est composée de plusieurs ailettes en nylon, et peut être bi-matière. Dans un matériau creux autre que le placo, et dans les matériaux pleins, cette cheville supporte des charges bien plus élevées. la cheville à déformation est la cheville incontournable à avoir.

Cheville autoforeuse ou cheville autoperceuse 

Avec ou sans trou dans un support creux et tendre (recommandée pour le placo), la cheville à visser, dite cheville autoforeuse ou cheville autoperceuse, se visse dans la paroi. C'est son filetage extérieur qui l'a rend solidaire du support. Ensuite, le fait de visser la vis écarte légèrement l'intérieur de la cheville renforçant ainsi la rigidité de l'ensemble. La cheville autoforeuse est toutefois réservée aux charges légères inférieures à 10 kg.

Chevilles taraudeuses

Variante de la cheville autoforeuse, les chevilles taraudeuses sont dédiées au Placoplatre et sont autoforantes également. Elles disposent d'une ailette qui se rabat contre le support comme les chevilles à bascule. L'ailette étant bloquée par l'action du vissage, les chevilles taraudeuses supportent des charges verticales non dynamiques de 10 kg environ.

Cheville à bascule 

Principalement utilisée pour les fixations au plafond. La cheville à bascule est composée d'une vis et de plusieurs ailettes en métal munies de ressorts. Une fois introduite dans un trou et après avoir traversé le support, les ressorts de la cheville à bascule libèrent les ailettes qui viennent se plaquer au dos du support. Le vissage rend le tout solidaire. Le principal inconvénient des chevilles à bascule est qu'il est nécessaire de percer assez gros pour que tout le mécanisme puisse traverser le support. Supporte une charge de 5 kg maxi dans le Placo.

Chevilles Molly ou cheville pour plaque de plâtre 

Très connues dans le milieu du bâtiment sous le nom de « chevilles Molly ». Ces chevilles sont en métal et composées d'une vis et d'un corps déformable à ailettes. Pour pouvoir les mettre en place, il est nécessaire de s'équiper d'une pince à cheville appelée également pince à expansion. Supportent des charges allant de 20 à 50 kg.

La pose de la cheville Molly en résumé

Pour leur pose, une fois le trou réalisé, il suffit de mettre en place l'ensemble (cheville + vis), de sertir la cheville avec la pince (ce qui a pour effet de déformer les ailettes en venant les plaquer au dos de la plaque de plâtre en forme d’étoile) et de visser. Offrant une bonne résistance mécanique, c'est la cheville idéale pour toute fixation dans le Placoplatre.

Les chevilles Molly ® peuvent se poser sans pince car les branches sont pré-cintrées ; toutefois, les picots de la collerette endommagent le Placoplâtre® lors de l’expansion résultant du vissage.

Voir le catalogue ManoMano
Comment poser une cheville dans du Placo

Scellement chimique 

Le scellement chimique est un système de fixation composé dun tamis, de résine et d’un durcisseur. Une fois le trou réalisé, on injecte le mélange de produits à l'aide d'une seringue ou d'un pistolet dans le tamis – cheville perforée permettant la diffusion du produit fixateur. Lorsque la cheville est remplie, le produit s’échappe par les alvéoles de cette dernière ce qui permet d’élargir la surface de fixation – en créant un ensemble rigide. 

Le trou ainsi rempli de résine et de durcisseur, il suffit de mettre en place la vis ou le goujon et d'attendre que la résine durcisse et rigidifie l’ensemble. Le scellement chimique est à réserver aux charges lourdes ou sujettes à l’arrachement.

Il est conseillé d’utiliser des chevilles à expansion et verrouillage de forme dans les matériaux creux car où que se situe le forage, la double technologie de fixation permettra à la cheville de s’immobiliser dans toute partie du support. La cheville à frapper s’insère à travers la pièce à fixer ; elle n’est utilisable qu’une fois et elle est démontable à l’aide d’un tournevis. Idéale pour la fixation de tasseaux, rails, menuiseries etc. dans les matériaux creux et pleins.

Voir le catalogue ManoMano
Scellement chimique

Les 5 principaux matériaux pleins 

On distingue principalement 4 matériaux pleins :

  1. Le béton : le béton est composé de granulats, de sable, et de ciment. S'il n'est pas mélangé à du granulat, c'est un mortier.
  2. La brique pleine : la brique pleine est le plus souvent de couleur rouge. Aussi connue sous le nom de Clincker, elle est assemblée avec du mortier.
  3. Le parpaing plein : il s'agit d'un bloc de béton allégé qui ne présente pas de vide.
  4. La pierre : sa densité et dureté est relative à sa composition.

Les 4 matériaux pleins friables

On distingue principalement 4 matériaux pleins friables :

  1. Le béton cellulaire : le béton cellulaire se présente en format bloc (comme un parpaing) ou carreau de différentes dimensions. Légers et poreux, les blocs se collent avec une colle pâte d'assemblage spécifique.
  2. Le carreau de plâtre : le carreau de plâtre peut être plein ou creux, hydrofuge ou non, de différentes épaisseurs et de grand format (50 x 66 cm).
  3. La pierre reconstituée : la pierre reconstituée se présente sous différents formats (plaque ou bloc), elle est constituée de poudre de pierre agglomérée par un liant.
  4. Le pisé et torchis : le pisé est constitué de terre argileuse à laquelle de la paille est mélangée, il constitue un mur porteur plein épais (de 30 à 80 cm) ; le torchis est une structure bois dont les espaces sont comblés par un mélange de terre et de paille, la terre n'a pas de rôle porteur.

Quel cheville pour un matériau plein

Quelle cheville pour un matériau plein 

Charge supportée 

20 kg

De 20 à 50 kg

Supérieur à 50 kg

Diamètre 

De 3 à 5 mm

De 6 à 8 mm

Supérieur à 10 mm

Chevilles conseillées par ordre de préférence d’utilisation 

Cheville nylon à expansion

Cheville nylon à expansion

Cheville métallique à expansion 

Cheville crampon 

Cheville métallique à expansion (si charge proche des 50 kg et/ou dynamique)

Cheville nylon à expansion

Cheville à frapper 

Cheville crampon

Cheville à frapper

Cheville à frapper 

Cheville tamis à scellement chimique

Goujon d’ancrage

Cheville à expansion ou cheville à écartement 

Composée de plusieurs lamelles en nylon, la cheville à expansion prend place dans un trou. Les différentes lamelles s'écartent sous l'action du vissage pour venir se plaquer aux contours du trou, le tout est ainsi rendu solidaire. Selon la taille, la cheville à expansion supporte des charges moyennement lourdes

La cheville à frapper

Une fois le trou réalisé au bon diamètre, la cheville à frapper est plantée directement au marteau (en frappant la tête de vis), ce qui a pour effet de la rendre solidaire avec le support. Elle ne s'utilise qu'une fois et elle idéale pour les fixations qui ne sont pas vouées à être déplacées (rails, liteaux etc.).

La cheville boulon ou goujon d'ancrage

Identique sur le principe à une cheville à expansion, la cheville boulon se différencie sur sa résistance mécanique. Réservée aux charges lourdes, et utilisée de préférence dans du béton, la cheville boulon, ou goujon, est composée d'une bague et d'un boulon (vis + écrou). Une fois mise en place dans le trou, le fait de serrer l'écrou écarte la cheville à l'intérieur du trou et la rend donc solidaire avec le support. La cheville boulon est également appelée goujon d'ancrage ou goujon d'expansion.

Quelle que soit la charge, préférer des chevilles extra-longues à expansion et déformation dans les matériaux pleins friables. Si la charge est lourde, utiliser une cheville tamis avec tige filetée à scellement chimique.

Cheville métallique à grande expansion

Les chevilles métalliques à grande expansion sont conçues pour supporter des charges très lourdes, jusqu'à plus de 800 kg pour les M12 dans les matériaux pleins. Convient également pour les matériaux creux, ces chevilles se verrouillent lors du vissage de la vis dans le corps de cheville, les ailettes s'écartant lors du rapprochement.

Voir le catalogue ManoMano
Goujon à expansion

Cheville à verrouillage de forme

Ce type de chevilles, en nylon, convient pour toutes les  fixations légères dans le Placo, les fixations mi-lourdes dans les supports creux, et lourds dans les matériaux pleins.

Les chevilles universelles tous supports ne sont ni plus ni moins que des chevilles à déformation ou verrouillage de forme. 

Cheville crampon

Grand classique de la cheville, la cheville Crampon s'utilise dans les matériaux creux et pleins et de préférence pour la fixation de charge légère. Sa large collerette lui permet de ne pas glisser dans le trou. A utiliser toutefois de préférence dans les matériaux pleins. La cheville Crampon est une cheville plastique à expansion.

Voir le catalogue ManoMano
Cheville pour tout type de support

En fonction de vos travaux, et pour que la fixation soit efficace, il est nécessaire de définir les deux caractéristiques d'une cheville :

  1. Le diamètre
  2. La longueur

Le diamètre de la cheville

Le diamètre est directement lié à la résistance mécanique et représente un critère fondamental. On peut regrouper les différents diamètres en trois familles, adaptée chacune à des charges courantes :

  • charge < 20 kg, le diamètre va de 3 à 5,5mm ;
  • 20 kg < charge < 50 kg, le diamètre varie de 6 à 8 mm ;
  • charge > 50 kg, diamètre > 10 mm.

La longueur de la cheville

La longueur est directement liée à l'épaisseur du support. Pour un même diamètre, préférez la longueur la plus grande. Cela permet de mettre en place une vis longue, rigidifiant d'autant plus la fixation.

La collerette permet à la cheville de ne pas glisser dans le fond du perçage, elle est livrée avec ou sans. Les ailettes, elles, empêchent la cheville de tourner sur elle-même lors du vissage de la vis.
Voir le catalogue ManoMano
Cheville

Quelle vis pour quelle cheville 

Diamètre de la cheville 

Diamètre de la vis 

Longueur minimale de la cheville

4 mm

2/3 mm

20 mm

5 mm

3/4 mm

25 mm

6 mm

4/5 mm

30 mm

8 mm

6/7 mm

40 mm

10 mm

7/8 mm

50 mm

12 mm

9/10 mm

60 mm

14 mm

11/12 mm

70 mm

16 mm

13/14 mm

80 mm

Généralement, il suffit de choisir une vis de diamètre 1.5 mm inférieur au diamètre de la cheville pour les chevilles jusqu'à 10 mm, et de 2.5 mm au-delà.

  1. Excepté pour les charges légères, privilégier systématiquement les chevilles Molly dans le Placo.
  2. Concernant les fixations lourdes dans les matériaux creux, il est conseillé d'utiliser le scellement chimique. Le coût est plus élevé mais la fixation est meilleure, sécuritaire et durable.
  3. Pour tout ancrage dans un matériau plein, préférer les goujons d'ancrage - qui ne sont techniquement pas des chevilles mais qui fixent tout autant un élément à un support.
  4. Une pince Molly premier prix se déforme si les chevilles sont de gros diamètre, choisir une pince à expansion de qualité est impératif car dans le cas contraire, la pince se tord sous l'effet de l'expansion et la cheville ne s'écarte pas.
  5. Fixer une cheville dans le pisé est souvent problématique, le mieux est de choisir des chevilles très longues et de percer 1 mm voire 2 mm plus faible que le diamètre de la cheville.
  6. Si la nature du support est inconnue, utiliser des chevilles à verrouillage de forme, également appelée chevilles à déformation.
  7. Parce qu'elles peuvent supporter plusieurs centaines de kilos, les charges très lourdes dans les matériaux pleins sont à fixer avec des chevilles métalliques à expansion.

En savoir plus

Voir les chevilles de fixation

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur en chef, 354 guides

Sébastien, Rédacteur en chef

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier. Le métier m’a plu et au fil des années, j’ai accumulé les expériences dans plusieurs Grandes Surfaces de Bricolage. Entre deux magasins, je poursuivais mon apprentissage et travaillais en serrurerie, couverture, imprimerie ou dans le secteur industriel pour des sociétés de traitement de surface, de fabrication de vases d’expansion... L’envie de transmettre m’a ensuite conduit à me former au métier d'enseignant de Français Langue Étrangère, puis j’ai commencé d’écrire des articles de voyage, puis de bricolage pour monEchelle.fr. Aujourd’hui Rédacteur en chef de la section Conseil technique de ManoMano, j’ai le plaisir de travailler avec une communauté de vrais experts dont un jardinier hors pairs, un soudeur émérite, un plombier passionné et encore beaucoup d’autres. Restituer un conseil impartial est ce que nous faisons de mieux, et ce que nous continuerons de faire pour vous.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo