Fabriquer une cloison ajourée en bois avec coffre intégré

Fabriquer une cloison ajourée en bois avec coffre intégré

Sébastien, Rédacteur en chef

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur en chef

354 guides

Pour séparer une pièce, créer un espace bureau, un coin dressing, ou redessiner une entrée sans se priver d’apport de lumière ni cloisonner définitivement, construire une cloison ajourée en bois est l’idéal. Facile de réalisation et économique, nous vous proposons un tutoriel pas à pas pour la fabriquer vous-même.
Voir les panneaux de bois

La cloison ajourée que nous vous proposons de fabriquer mesure 2 m de long et 2.50 m de haut. Le coffre de rangement qui lui est solidaire fait 2 m de long, 40 cm de profondeur et 45 cm de haut. Le nombre de tasseaux et la surface totale de contreplaqué à prévoir ont donc été calculés sur ces dimensions. 

  1. Visualiser l’emplacement de la cloison bois et identifier les dimensions
  2. Choisir les panneaux de contreplaqué du coffre et calculer la surface nécessaire
  3. Choisir les tasseaux de fixation des parois du coffre
  4. Plan de réalisation pour fabriquer le coffre en contreplaqué
  5. Assemblage de la structure du fond et fixation sur le panneau du coffre
  6. Fixation des tasseaux sur les panneaux latéraux du coffre
  7. Fixation des panneaux de contreplaqué latéraux sur le fond du coffre
  8. Fixation des panneaux de contreplaqué de façade sur le coffre
  9. Fixation de la charnière piano sur l’assise du coffre en contreplaqué
  10. Pose des cache-vis et ponçage des angles du coffre de rangement
  11. Choisir les tasseaux de bois de la structure ajourée et calculer la quantité nécessaire
  12. Découper et assembler les tasseaux de la structure de la cloison ajourée
  13. Fixer la cloison ajourée en tasseaux de bois au sol et au plafond
  14. Solidariser le coffre à la cloison ajourée
  15. Finition et personnalisation de la cloison ajourée en tasseaux avec coffre
Retrouvez à la fin du guide le détail des fournitures et outils dont vous devez disposer pour fabriquer la cloison ajourée et son coffre en bois.

Visualiser l’emplacement de la cloison ajourée

Chaque cloison a une longueur et une hauteur différente, car fonction de la pièce d'installation. Pour connaître les dimensions de la cloison que vous vous apprêtez à construire, vous devez en premier lieu matérialiser son emplacement. Vous pourrez ainsi identifier la :

  • longueur de la cloison : si vous devez prévoir un passage de porte, prévoyez un passage de porte d'intérieur correspondant à un bloc porte de 83 cm (autres dimensions communes de passage de porte : 73 cm, 93 cm)
  • la hauteur de la cloison : prenez la mesure à chaque extrémité de la future séparation, au cas où il y ait une différence de hauteur entre le plafond et le sol d'un point à l'autre (standardisé à 2.50 m).

Les dimensions retenues du coffre, soit la hauteur et la profondeur, sont similaires à celles de l’assise d’une chaise classique, soit une hauteur d’assise de 45 cm et une profondeur de 40 cm.

Identification des dimensions

Lorsque vous avez identifié la longueur et la hauteur de la cloison, vous pouvez alors calculer : 

  • le nombre de tasseaux nécessaire pour fabriquer la cloison ajourée ;
  • les dimensions des panneaux de contreplaqué pour fabriquer le coffre ainsi que des tasseaux nécessaires pour sa structure .

Nous avons retenu comme dimensions pour la cloison ajourée : 

  • longueur (L) de 2 m ;
  • hauteur (h) sous plafond conventionnelle de 2.50 m.

Nous avons retenu comme dimensions extérieures du coffre : 

  • longueur (L) de 2 m ;
  • hauteur (h) de l’assise du coffre de 45 cm ;
  • profondeur (p) du coffre de 40 cm.

La longueur du coffre est similaire à la longueur de la cloison ajourée.

Choisir la qualité du contreplaqué 

Un contreplaqué de classe 1 (norme NF-EN-636-2), pour un emploi en milieu sec peut suffire cependant, choisissez de préférence un contreplaqué de classe 2 (norme NF-EN-636-2) pour un emploi en intérieur humide. Ensuite, pour bien choisir vos panneaux en contreplaqué, vous devez savoir quelle finition vous souhaitez :

  • Si la cloison reste en bois blanc aspect brut, ou est recouverte d’un produit de finition qui laisse apparaitre le veinage (lasure, vernis), choisissez un contreplaqué en bouleau, rigide et robuste, il offre un bel aspect. 
  • Si la cloison est peinte, choisissez un contreplaqué Okoumé, durable et solide, il est meilleur marché et sa surface régulière est idéale pour être peinte. Puisque la peinture bois est opaque, nul besoin d'avoir une surface de haute qualité.

La qualité du parement du contreplaqué est variable et s’étend de A, la meilleure qualité, à C , le plus de défauts. Nous avons retenu une épaisseur de panneaux de contreplaqué de 15 mm.

Calculer la surface de panneaux de contreplaqué nécessaire

Selon le lieu où vous achetez votre bois, le distributeur peut vous proposer de couper les panneaux de contreplaqué à dimensions, chose utile si vous n’êtes pas certain de couper droit, gain de temps évident, et chutes évitées car les feuilles de contreplaqué les plus courantes sont distribuées en 1220 x 2440 cm.

Pour fabriquer un coffre en bois, de 2 m de long, de 45 cm de hauteur et de 40 cm de profondeur, vous aurez donc besoin de :

  • 2 façades de 45 cm de hauteur et 200 cm de longueur  (face A1, A2)
  • 2 côtés de 37 cm de profondeur (3 cm sont ôtés pour l’épaisseur du contreplaqué en façade) et de 45 cm de hauteur (côté B1, B2)
  • 1 fond de 37 cm de profondeur et 197 cm de longueur (fond)
  • 1 assise de 40 cm de profondeur et de 200 cm de longueur (assise)

Soit un total de 3.73 m²

Détail du calcul :  [2 x (45 x 200)] + [2 x (37 x 45)] + [1 x (37 x 197) + [1 x (40 x 200)] = 36 619 cm² = 3.62 m² soit un panneau de 4 m²

Prévoyez les chutes et les dimensions initiales du panneau dans lequel vous allez couper les éléments du coffre. Le contreplaqué peut être remplacé par des tablettes de pin massif, seulement celles-ci peuvent fendre au fil du temps à cause des variations thermiques de l'habitat.

Les panneaux en contreplaqué seront fixés entre eux dans l’intérieur du coffre avec des tasseaux rabotés de 30 x 30 mm en sapin du nord.

La longueur totale nécessaire en mètres linéaires est égale à :

  • 4 tasseaux pour les coins, soit 4 x 40.5 cm (4.5 cm sont ôtés pour les tasseaux de traverse + l’épaisseur du fond en contreplaqué) 
  • 2 tasseaux pour les traverses, soit 2 x 197 cm (3 cm sont ôtés pour l’épaisseur des panneaux en contreplaqué)
  • 2 tasseaux pour le fond, soit 2 x 31 cm (9 cm sont ôtés pour l’épaisseur des traverses et des panneaux en contreplaqué)

Soit un total de 5.37 ml

Détail du calcul :  [(4 x 40.5) + (2 x 197) + (2 x 31)] = 537 cm soit 6.42 ml

Attention, comme pour les panneaux de contreplaqué, vous devez prendre en considération les chutes lors de la découpe des tasseaux pour en acheter suffisamment.

Dimensions des panneaux de contreplaqué à découper 

  • 40 x 200 cm : assise (D)
  • 45 x 200 cm : paroi en façade (A1)
  • 45 x 200 cm : paroi arrière (A2)
  • 37 x 197 cm : fond (C)
  • 37 x 45 cm : côté gauche (B1)
  • 37 x 45 cm : côté droit (B2)

Vue éclatée du coffre en contreplaqué

Si vous coupez vous-même les panneaux de contreplaqué, utilisez une scie circulaire munie d’un guide, voire d'une règle. Veillez à toujours couper du même côté du trait pour ne pas réduire une mesure de quelques millimètres, ce qui provoquerait un faux équerrage et un faux aplomb. 

Dimensions des tasseaux en sapin à découper 

  • 4 x 40.5 cm (tasseaux d’angle)
  • 2 x 197 cm (traverses)
  • 2 x 31 cm (fonds)

Vue éclatée de l’ossature en tasseaux

Si vous coupez vous-même les tasseaux, utilisez une scie égoïne et une équerre ou une scie circulaire pour garantir une coupe parfaitement droite et d'équerre. Veillez à toujours couper du même côté du trait pour ne pas réduire une mesure de quelques millimètres, ce qui provoquerait un faux équerrage et un faux aplomb. 

  1. Pré-percez les traverses (C) à 15 mm du bord et avec une mèche de 3 mm.
  2. Alésez les trous avec une fraise d’alésage pour que les têtes de vis entrent sans forcer. 

  1. Placez les traverses (B) bout à bout des tasseaux de côté (A) puis vissez-les entre eux avec les vis de 4.5 x 60 mm.
  2. Présentez la structure sur le panneau du fond (C), et vérifiez l’équerrage et l'appariement. 

  1. Fixez le panneau sur la structure du fond avec des vis de 4.5 x 35 mm puis vissez-les sans forcer sur la fin après alésage.
Il est important de ne pas forcer lors du vissage et de ne pas aller trop profond, car cela ferait fendre le bois et/ou dépasser la pointe de la vis.

  1. Positionnez les tasseaux (B) sur les panneaux (B1 ; B2), affleurants aux extrémités mais à 45 mm du fond.
  2. Pré-percez à 70 mm du bord et avec un foret à bois de 3 mm.
  3. Alésez les trous avec une fraise d’alésage pour que les têtes de vis entrent sans forcer. La profondeur de l’alésage doit être telle que la tête de vis est affleurante. 
  4. Insérez les vis de 4.5 x 35 mm, vérifiez que tasseau et panneau soient en place, puis vissez sans forcer sur la fin. 

Là encore, contrôler le serrage des vis. Utiliser et régler le couple de vissage de la perceuse-visseuse est un bon réflexe.

  1. Pré-percez les panneaux à 30 mm du bord du fond et à 100 mm du bord des côtés (B1 ; B2).
  2. Alésez les trous avec une fraise d’alésage pour que les têtes de vis entrent sans forcer. La profondeur de l’alésage doit être telle que la tête de vis doit être affleurante. 
  3. Positionnez les panneaux latéraux (B1 ; B2).
  4. Insérez les vis de 4.5 x 35 mm puis vissez-les sans forcer sur la fin. 

Les têtes de vis doivent être parfaitement affleurante.

  1. Pré-percez les panneaux à 30 mm du bord du fond et à 60 mm du bord des côtés (A1 ; A2), puis tous les 200 mm environ. Sur leur hauteur, pré-percez seulement à 15 mm du bord puis à 60 mm et au milieu.
  2. Alésez les trous avec une fraise d’alésage pour que les têtes de vis entrent sans forcer. La profondeur de l’alésage doit être telle que la tête de vis doit être affleurante. 
  3. Positionnez les panneaux de façade (A1 ; A2).
  4. Insérez les vis de 4.5 x 35 mm puis vissez-les sans forcer sur la fin. 

  1. Identifiez sur la charnière piano le droit du gond où vous allez la couper, en considérant que sa longueur doit être légèrement inférieure à la longueur du coffre, pour que celle-ci soit en léger retrait. 
  2. Coupez la charnière piano avec une scie à métaux. Si vous avez un étau, coincez-la dans celui-ci en la protégeant d’un chiffon.
  3. Limez la coupe pour supprimer les bavures.

  1. Positionnez la charnière piano sur le chant de l’assise du coffre (D), en veillant à répartir le même espace aux extrémités.
  2. Fixez-la aux extrémités avec des vis en laiton de 2.5 x 10 mm, en vérifiant que le bord de la charnière piano ne dépasse pas du chant du panneau de contreplaqué. 
  3. Vissez la charnière piano sur le chant de l'assise (D) sur toute sa longueur. 
  4. Positionnez l’assise du coffre (D) sur le coffre la charnière piano ouverte.
  5. Fixez-la aux extrémités avec des vis de 2.5 x 10 mm, puis sur toute la longueur.  

Préférez une charnière piano en laiton avec des vis en laiton tête fraisée fendue.

  1. Appliquez une goutte de colle sur chaque cache-tête de vis puis posez-les sur les têtes de vis. Essuyez si de la colle déborde. 
  2. Poncez légèrement les arêtes du coffre avec du papier à poncer de grain 180 environ pour éliminer toute bavure. 

Dans notre exemple, nous avons choisi des cache-tête de vis en plastique marron clair qui se posent une fois la vis en place. Il existe d’autres modèles de cache-tête de vis en laiton, en inox, ou encore en plastique, qui s’insèrent dans la vis avant son vissage, ce qui permet de ne pas les coller et d’avoir une meilleure finition.

Choisir les tasseaux de la structure ajourée

La section des tasseaux est rectangulaire, de l’ordre de 27 x 70 mm selon le distributeur et le stock mis à disposition. Préférez une essence de bois résineux comme le sapin du nord ou le pin des landes

Ensuite, pour bien choisir les tasseaux qui composeront la séparation proprement dite, vous devez :

  • vérifier le gauche de chaque tasseau, les bois ne doivent pas être tordus mais le plus droits possible ;
  • retirer les tasseaux qui ont des nœuds trop marqués, en aucun cas ces derniers doivent se situer au droit des coupes ;
  • sélectionner des tasseaux secs, non fendus, et non marqués.

Calculer l’espacement entre les tasseaux de la cloison ajourée et la quantité de tasseaux

Nous choisissons d’utiliser des tasseaux de 27 x 70 mm et de les espacer de 9 cm centimètres d’axe en axe, soit 6.3 cm de bord à bord (6.3 mm = 9 mm - 2.7 mm).

Pour calculer le nombre de tasseaux, nous allons : 

  1. Déduire sur la longueur totale l’épaisseur d’un tasseau, soit déduire 2,7 cm  à 200 cm de longueur de cloison, ce qui donne comme résultat 197.3 cm.
  2. Diviser la longueur obtenue par la mesure axée souhaitée, soit 197.3 / 9 ce qui donne le résultat de 21.92.
  3. Arrondir à l’excès le résultat 21.92, ce qui donne 22 tasseaux.

L’espace axé entre chaque tasseau est donc de 9 cm, ce qui donne un total de 22 tasseaux. Comme le résultat de la division n’est pas un compte rond (21.92), l’avant-dernier tasseau sera moins espacé de 7 mm car 22 x 9 = 198, et que nous disposons comme longueur totale disponible 197.3 cm.

La cloison ajourée est composée de : 

  • 2 traverses de 2 m de long
  • 23 tasseaux de 244.6 cm [250 - (2 x 2.7)]

L’assemblage de la cloison ajourée se fait au sol, protégé au besoin de carton ou d’une bâche de protection. Les découpes se font à hauteur de travail, avec au mieux une scie à onglet, une scie circulaire ou une scie égoïne

Procédez comme suit : 

  1. Reportez les mesures sur les traverses (B) et les tasseaux (A) et marquez le droit de la coupe avec une équerre sur 2 faces. 
  2. Coupez les 2 traverses (B) et les 23 tasseaux (A).
  3. Poncez les arêtes de coupe. 

  1. Positionnez le premier tasseau (A) en bout d’une des deux traverses (B), en veillant à ce qu’il soit affleurant au chant. Fixez-le avec des vis de 4.5 x 60. Puis répétez l’action sur la deuxième traverse, et ensuite avec le dernier tasseau.
  2. Coupez dans une chute deux cales de 6.3 cm, elles vous serviront de gabarit pour fixer les tasseaux (A).

  1. Positionnez les cales, puis mettez en place le deuxième tasseau (A) et fixez-le.
  2. Répétez cette action pour tous les autres tasseaux (A) jusqu’au dernier. 
Il n’est pas nécessaire de pré-percer traverses et tasseaux, mais vous devez visser les tasseaux à 20 mm de leurs bords. 

La fixation de la cloison ajourée au sol et au plafond se fait selon la nature des supports. Dans notre exemple, il s’agit d’un sol carrelé sur dalle, et d’un faux-plafond en placoplâtre.

  1. Percez avec une perceuse et une mèche à bois de 6 mm les traverses entre le deuxième et troisième tasseau d’un côté et de l’autre, et également entre le sixième et septième tasseau de chaque côté, soit 4 trous par traverses.
  2. Alésez les 8 trous avec une fraise d’alésage pour que les têtes de vis entrent sans forcer. La profondeur de l’alésage doit être telle que la tête de vis doit être affleurante. 

  1. Positionnez la cloison ajourée à son emplacement, vérifiez son aplomb avec un niveau à bulle puis amorcez le perçage des premiers trous des traverses de manière à marquer le sol et le plafond de l’empreinte du foret à béton.
  2. Retirez la cloison ajourée. 
  3. Percez à 7 mm en mode percussion dans le sol, et sans percussion et à 11 mm dans le plafond. 

  1. Insérez une cheville à expansion de 7 mm dans le sol, et une cheville Molly M6 x 50 (type 8S) dans le plafond que vous expansez à l’aide d’une pince à cheville. 
  2. Positionnez la cloison ajourée et immobilisez-la en vissant les vis dans les chevilles, puis vérifiez son aplomb.
  3. Amorcez le perçage des autres trous.
  4. Retirez la cloison ajourée. 
  5. Percez à 7 mm en mode percussion dans le sol, et sans percussion et à 11 mm dans le plafond. 
  6. Insérez les chevilles à expansion dans le sol, et les chevilles Molly dans le plafond que vous expansez à l’aide d’une pince à cheville. 

  1. Positionnez la cloison ajourée et fixez-la définitivement en vissant les vis dans les chevilles, en commençant par les extrémités. 
  2. Appliquez une goutte de colle sur chaque cache-tête de vis puis posez-les sur les têtes de vis. Essuyez si de la colle déborde. 

  1. Positionnez le coffre devant la cloison ajourée.
  2. Fixez depuis l'intérieur et avec des vis de 4.5 x 35 la paroi du fond du coffre en plusieurs points sur plusieurs tasseaux (6 points de fixation conseillés).

Vous pouvez choisir de laisser la cloison ajourée et le coffre en bois naturel, ou bien de les vernir, lasurer, ou bien de les peindre. Pour l’application d’un produit de finition, vous pouvez le faire sur place, ou bien démonter la cloison ou encore le faire avant sa fixation définitive et à l’extérieur (ce qui est préférable pour éviter l’émanation de COV lors de l’application du produit de finition). 

Le couvercle du coffre peut être agrémenté d’une poignée, d’une serrure, à choisir selon vos goûts et besoins. 

Savoir-faire

Pour réussir la fabrication de la cloison ajourée et du coffre, il est nécessaire de :

  • savoir utiliser une perceuse et choisir des forets ;
  • savoir utiliser une scie circulaire et/ou une scie sauteuse ;
  • savoir prendre des mesures ;
  • savoir contrôler un niveau ;
  • savoir identifier un support et choisir des chevilles de fixation ;
  • savoir assembler des éléments conformément à une notice d'utilisation.

Temps de réalisation

  • 8 heures (hors temps de séchage si application d'un produit de finition)

Nombre de personnes

  • 1 personne

Outils et consommables

Si vous débutez dans le bricolage, et que vous n’êtes pas certain de couper droit le panneau de contreplaqué, nous vous conseillons de communiquer les dimensions à votre distributeur de bois qui se chargera de la découpe. Les dimensions des vis sont données à titre indicatif.

Equipements de protection individuelle

Cette liste est non exhaustive, les équipements de protection individuelle sont à adapter à chaque situation de travail.

Voir le catalogue ManoMano
Equipement de protection individuelle

Voir les panneaux de bois

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur en chef, 354 guides

Sébastien, Rédacteur en chef

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier. Le métier m’a plu et au fil des années, j’ai accumulé les expériences dans plusieurs Grandes Surfaces de Bricolage. Entre deux magasins, je poursuivais mon apprentissage et travaillais en serrurerie, couverture, imprimerie ou dans le secteur industriel pour des sociétés de traitement de surface, de fabrication de vases d’expansion... L’envie de transmettre m’a ensuite conduit à me former au métier d'enseignant de Français Langue Étrangère, puis j’ai commencé d’écrire des articles de voyage, puis de bricolage pour monEchelle.fr. Aujourd’hui Rédacteur en chef de la section Conseil technique de ManoMano, j’ai le plaisir de travailler avec une communauté de vrais experts dont un jardinier hors pairs, un soudeur émérite, un plombier passionné et encore beaucoup d’autres. Restituer un conseil impartial est ce que nous faisons de mieux, et ce que nous continuerons de faire pour vous.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo