EPI carreleur : quel équipement de protection individuelle pour un carreleur

EPI carreleur : quel équipement de protection individuelle pour un carreleur

Pauline, Rédactrice, Essones

Guide écrit par:

Pauline, Rédactrice, Essones

172 guides

Le carreleur est chargé de la pose du carrelage, de la céramique et de la mosaïque sur un chantier. Il est amené à porter du matériel, à utiliser des machines coupantes, des produits chimiques et à travailler en hauteur. Les accidents du travail peuvent facilement être évités ! De quoi se compose l’EPI du carreleur ?

Caractéristiques importantes

  • Protection de la tête
  • Protection des yeux
  • Protection auditive
  • Protection des voies respiratoires
  • Vêtements de travail
  • Gants de protection
  • Chaussures de sécurité
Découvrez nos équipements de protection individuelle

Prévention des risques de choc à la tête et de traumatisme crânien chez le carreleur

Le port du casque NF EN 397/A1 protège la tête du carreleur de possibles chutes de matériel ou de chocs sur la zone de travail. Le carreleur-céramiste travaille au sol mais le chantier peut nécessiter la réalisation de carrelage en hauteur comme dans une salle de bains ou une cuisine de restauration collective. Cet expert de la céramique peut alors travailler hors sol (escabeau, marchepied, échafaudage), ce qui l’expose à un risque de chute plus ou moins élevé en fonction du chantier.Le casque a pour objectif la protection du crâne en cas de chute au sol. Le carreleur peut s’assurer lui-même, avant l’utilisation des moyens mis à sa disposition, du bon état de l’escabeau, de l’échafaudage ou de la plateforme individuelle. Toutefois, la responsabilité de la viabilité des équipements pour le travail du carreleur incombe à l’employeur. Ce dernier est d’ailleurs tenu de former ses employés au montage et démontage de l’échafaudage s’il y a lieu.

Voir le catalogue ManoMano
échafaudage

Protection des yeux des risques de projection de produits chimiques, d’éclats et de poussière

Dans le cadre de la préparation des sols et des murs, le carreleur utilise des produits aux vapeurs chimiques qui peuvent entraîner une irritation des yeux. De même, la coupe du matériel avant la pose de sols et des revêtements muraux dégage des étincelles, de la poussière et des éclats. Le port de lunettes de protection avec bord latéral(NF EN 166) est obligatoire afin de prévenir les accidents au niveau des yeux. Si lorsque le carreleur retire ses lunettes de protection une gêne au niveau des yeux est ressentie, le premier geste est de faire un nettoyage au sérum physiologique sans frotter et d’enchainer sur un examen clinique.

Bon à savoir : l’employeur est tenu de veiller au bon entretien des appareils utilisés, le carreleur peut signaler un matériel défectueux et demander son changement.

Voir le catalogue ManoMano
Lunettes de protection

Protection de la capacité auditive du carreleur

Le carreleur travaille dans un environnement bruyant voire très bruyant et est amené à utiliser des appareils spécifiques comme une scie circulaire, une scie sauteuse, une meuleuse et inévitablement une carrelette. Pour éviter les dommages auditifs sur les différentes parties de l’oreille, notamment la mort des cellules ciliées, le port du casque anti-bruit est obligatoire.

Pour une meilleure protection auditive, le choix d’un dispositif avec atténuation active ou semi-active est vivement recommandé (NF EN 352-4 et NF EN 352-5). Hors utilisation des appareils de découpe du carrelage, le carreleur peut porter des bouchons d’oreille jetables ou réutilisables (NF EN 352-2) ou un serre-tête anti-bruit (NF EN 352-1). Pour une protection optimale, les bouchons d’oreilles moulés sur mesure chez un audioprothésiste garantissent un haut niveau de protection contre le bruit

Prévention des maladies respiratoires et protection des risques d’inhalation de produits toxiques et de poussière

Afin de prévenir l’apparition d’irritation de l’appareil respiratoire du carreleur et les maladies liées à l’inhalation de poussière sur les chantiers, le carreleur doit porter un système de protection couvrant le nez et la bouche. Par exemple, la silice cristalline peut s’introduire dans les voies respiratoires et entrainer desbronchites chroniques voire une silicose qui cause des troubles ventilatoires sévères.

Pour se protéger, le carreleur s’équipe des protections respiratoires suivantes :

  • un demi-masque P3 jetable (EN 149 + A1 : 2001 +A1 : 2009) ou réutilisable (EN 405 ou 140) ;
  • un masque avec cartouche filtrante qui peut être recommandé en fonction de l’exposition aux produits ;
  • un dispositif de protection respiratoire filtrant, avec une ventilation et un filtre à particules (classe 3) adapté aux environnements avec une grande quantité de poussière où l’équipement collectif doit être complété au niveau individuel.
Voir le catalogue ManoMano
Système de protection couvrant le nez et la bouche

Protection du corps des produits chimiques et des risques de coupure

Le plus souvent le carreleur travaille en intérieur, son EPI doit privilégier des textiles couvrants mais respirants (normeISO 13688) pour permettre la thermorégulation pendant l’effort. Travaillant dans des environnements en cours de travaux, des tenues qui protègent contre le froid peuvent être utiles (NF EN 342) ainsi que des vêtements anti-pluie (NF EN 343).

Pour les travaux de découpe ou de préparation qui obligent le carreleur à être dans un environnement hautement chargé en poussière, le port d’une combinaison à capuche jetable (type 5) est parfaitement adapté.

Bon à savoir : les vêtements de travail doivent être lavés séparément des vêtements de la viequotidienne pour limiter les risques d’exposition aux produits et autres résidus.

Port des genouillères

Bien que non obligatoires, afin de limiter l’apparition de troubles et traumatismes au niveau des genoux à la suite des trop longues sessions de travails agenouillées, il est vivement conseillé au carreleur le port de genouillères.

Voir le catalogue ManoMano
Genouillères

Protection des mains chez le carreleur

Il existe principalement deux types de risques pour un carreleur au niveau des mains :

  • le risque mécanique (coupure, écrasement d’un doigt, perforation de la main) ;
  • le risque chimique (réaction cutanée à un produit dangereux, brûlure, micro-organismes).

Pour éviter un accident, le carreleur revêt des gants bien à sa taille quand il travaille. Pour la protection du risque mécanique, les gants de protection doivent porter la NF EN 388, pour la protection chimique qui offre aussi une protection étanche, les gants de travail doivent porter la NF EN 374-1. Tout gant endommagé doit être remplacé pour offrir une protection optimale au carreleur.

Voir le catalogue ManoMano
Gants

Protection des pieds avec des chaussures de protection adaptées aux positions de travail du carreleur

L’EPI du carreleur comprend des chaussures de sécurité qui ont pour objectif la protection des pieds en cas de chute d’objet, de chute d’un échafaudage ou de risque de coupure et perforation. Les chaussures de protection du carreleur respectent la norme ISO 20345, comportent un bout renforcé (spécification S) qui n’écrase pas les orteils, et offrent une protection anti-perforation (spécification P).Il est important que le carreleur soit à l’aise dans ses chaussures de travail pour pouvoir passer de longs moments au sol en position à genoux ou accroupie. Pour ce faire, mieux vaut opter pour un modèle avec une semelle molle qui n’empêche pas le pied d’être flexible dans la chaussure.

En savoir plus sur les équipements de protection individuelle par métier

Voir le catalogue ManoMano
Chaussures de travail

Découvrez nos équipements de protection individuelle

Guide écrit par:

Pauline, Rédactrice, Essones, 172 guides

Pauline, Rédactrice, Essones

Bricoleuse le week-end et éducateur canin du lundi au vendredi, j’aime apprendre, comprendre et faire comprendre à qui a deux jambes ou quatre pattes !   Bricoleuse passionnée, j’ai grandi au doux son de la ponceuse et du marteau le week-end. Aussi manuelle que cérébrale (oui, c’est possible !), j’ai appris les rudiments du bricolage, de la déco et de la customisation de meubles par passion. L’esprit récup’ et DIY est un véritable mode de vie qui m’a permis d’apprendre comment utiliser nombre d’outils. Éducateur canin comportementaliste de métier, amoureuse des chiens et des chats depuis toujours, je délivre à présent des conseils pour bien vivre avec nos compagnons à poils et mieux les comprendre. Mon objectif ? Bien orienter les propriétaires d’animaux dans leur équipement et dans leurs activités avec leurs poilus ! Les présentations faites, je ferai de mon mieux pour vous aiguiller dans vos choix !

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo