EPI du peintre : les équipements de protection individuelle indispensables

EPI du peintre : les équipements de protection individuelle indispensables

Pauline, Rédactrice, Essones

Guide écrit par:

Pauline, Rédactrice, Essones

Le peintre assure la préparation des surfaces. Il mélange et applique la peinture. Pour se protéger des risques liés à l’inhalation des COV et des réactions cutanées dues aux solvants, le peintre doit se protéger avec des équipements de protection individuelle : masque de protection et lunettes sont recommandés.
Voir les vêtements de protection

Fiche EPI du peintre : l’essentiel pour travailler en sécurité

Fiche EPI du peintre : l’essentiel pour travailler en sécurité

Protection de la tête pour les travaux de peinture

Chute d’objet ou chute en hauteur sur chantier

Protection de la tête

Sur les chantiers, le peintre doit porter un casque de protection (NF EN 397/A1) pour se protéger des risques de choc à la tête. Des objets peuvent tomber des étages supérieurs, il peut aussi chuter ou bien se cogner sur un échafaudage. Il faut bien vérifier l’état du casque et respecter la durée de vie de la protection (jusqu’à 5 ans).

Le casque de chantier du peintre doit être porté correctement enfoncé sur le crâne voire attaché au menton à l’aide de la bride jugulaire. En cas de coup de chaud, le peintre doit sortir du chantier pour retirer le casque. Selon les préférences du peintre, le modèle peut comporter une visière amovible pour la protection contre les projections diverses.

Voir le catalogue ManoMano
Casque de chantier

Quelle protection pour les yeux

Projections liquides, solides et de vapeurs de solvants

Protection des yeux

Le travail du peintre se compose de différentes phases comme le lessivage, le ponçage et la peinture. Il peut aussi manipuler des produits, notamment des solvants chimiques, dans le cadre du nettoyage des surfaces ou bien du dosage ou de la dilution de la peinture. Ses yeux sont régulièrement exposés à des menaces sous la forme de poussières, de gouttelettes ou de vapeurs potentiellement dangereuses et irritantes. Il peut choisir entre 2 formes de protections des yeux :

  • lunettes ou sur-lunettes de protection avec montant latéral normées NF EN 166 ;

  • masque de protection (NF EN 166).

Voir le catalogue ManoMano
Masque de protection

Protections auditives : comment se protéger l’ouïe

Prévenir les troubles de l’audition chez le peintre

Protection des oreilles

Avec le temps, le peintre peut s’habituer aux bruits forts, mais c’est une erreur ! L’environnement de travail bruyant constitue un risque de vieillissement précoce de l’audition et peut entraîner des traumatismes sonores irréversibles (perte auditive). Comme pour les autres corps de métier, plusieurs formes de protections auditives sont possibles selon les préférences du peintre :

  • bouchons d’oreilles jetables ou réutilisables (notamment des bouchons d’oreilles sur mesure réalisés par un audioprothésiste) NF EN 352-2 ;

  • casque antibruit ou serre-tête de protection anti-bruit NF EN 352-1 ;

  • casque antibruit équipé de la fonction atténuation active ou semi-active (NF EN 352-4 et NF EN 352-5).

Voir le catalogue ManoMano
Casque antibruit

Masque de protection des voies respiratoires pour peintre : se préserver des COV

S’équiper d’un masque pour peindre

Protection des voies respiratoires

Le peintre est quotidiennement exposé aux poussières de plâtre lors de la préparation des supports et aux composés organiques volatiles (COV) contenu dans les peintures (glycérophtaliques, acryliques, alkydes, solvants). Se préserver de leur exposition est indispensable d’autant plus que le risque cancérogène est avéré pour certains (formaldéhyde par exemple).

  • Pour se protéger contre les poussières (type plâtre) et les vapeurs de produits dangereux, un masque de type P2 (jetable ou réutilisable) est recommandé.

  • Pour peindre au pistolet à peinture, un masque anti-gaz et vapeur (NF EN 14387/A1) est à porter impérativement. Se renseigner sur la composition du produit pulvérisé pour adapter les cartouches.

Voir le catalogue ManoMano
Protection des voies respiratoires

Protection du risque de chute en hauteur pour le peintre

Empêcher le risque de chutes : port d'un harnais antichute

Protection contre la chute

Le peintre peut aussi travailler sur les façades des bâtiments ou au niveau des bas de pente des toitures (planches de rive, débords de toit). Selon les parties à travailler et à peindre, il peut sortir de l’échafaudage mis en place pour l’ensemble des travailleurs au profit d’un équipement de protection individuelle reposant sur le port d’un harnais complet. Le harnais fait partie d'un ensemble de protection anti-chute nécessitant impérativement trois équipements supplémentaires :

  • longe équipée d’un enrouleur (NF EN 360) ou d’un absorbeur de choc (NF EN 355) ;

  • point d’ancrage sur la bâtisse fixé en respectant la notice (NF EN 795) ;

  • connecteurs pour se sécuriser (NF EN 362).

Voir le catalogue ManoMano
Connecteurs

EPI du peintre : les vêtements de travail

Protéger le corps du peintre sur les chantiers

Vêtements de travail

Sur les chantiers de particuliers, le peintre porte souvent de vieux vêtements de type jeans et tee-shirt. Dans le cadre d’un chantier qui respecte les normes et les conditions de travail de la profession, les vêtements de travail du peintre ont de multiples fonctions et doivent toujours être adaptés aux conditions météorologiques. La tenue de travail du peintre répond aux exigences suivantes :

  • protection du froid NF EN 342 ;

  • protection contre les produits : combinaison complète jetable ;

  • protection de l’articulation du genou avec renforts amovibles dans les pantalons de chantier ;

  • matières respirantes ISO 13688.

Bon à savoir : les vêtements de travail du peintre doivent être lavés séparément des autres vêtements.

Voir le catalogue ManoMano
Vêtements de travail

Protection des mains : bien choisir ses gants

Éviter les blessures aux mains

Protection des mains

Bon nombre de peintres n’aiment pas porter des gants, en particulier pour ouvrir les pots de peinture, à cause du système d’ouverture. Bien souvent, c’est en soulevant les clips métalliques qu’une blessure au doigt arrive contre une partie coupante ! Il faut donc préférer l’utilisation d’un gant de protection pour l’ouverture d’un pot de sous-couche ou de peinture et utiliser un couteau américain. Les gants ont aussi pour objectif de protéger la peau des mains des attaques des produits chimiques ou des nettoyages agressifs quotidiens qui abiment la peau.

Le peintre alterne entre deux types de gants de protection :

  • gants adaptés au risque mécanique NF EN 388 ;

  • gants adaptés au risque chimique (étanche) NF EN 374-1.

Voir le catalogue ManoMano
Gants de protection

EPI du peintre : protection des pieds

Limite les accidents au niveau des pieds

Protection des pieds

En atelier ou sur un chantier, le peintre s’expose à des risques d’écrasement par des chutes d’objets divers, mais aussi à des risques d’accidents par perforation. Quels impératifs doivent remplir les chaussures de sécurité du peintre ?

  • EN ISO 20345 pour garantir une résistance à une pression de 200 joules ;

  • spécification S (embout renforcé) ;

  • spécification P (tissu résistant anti-perforation).

Selon les conditions de travail sur le chantier, le port de chaussures de travail avec une adhérence particulièrement élevée peut être requis (norme additionnelle SRC pour la semelle antidérapante).

Voir le catalogue ManoMano
Chaussures de travail

En savoir plus sur les équipements de protection individuelle par métier

Voir le catalogue ManoMano
Chaussures de travail
 
Voir les vêtements de protection

Guide écrit par:

Pauline, Rédactrice, Essones

Pauline, Rédactrice, Essones

Bricoleuse le week-end et éducateur canin du lundi au vendredi, j’aime apprendre, comprendre et faire comprendre à qui a deux jambes ou quatre pattes !   Bricoleuse passionnée, j’ai grandi au doux son de la ponceuse et du marteau le week-end. Aussi manuelle que cérébrale (oui, c’est possible !), j’ai appris les rudiments du bricolage, de la déco et de la customisation de meubles par passion. L’esprit récup’ et DIY est un véritable mode de vie qui m’a permis d’apprendre comment utiliser nombre d’outils. Éducateur canin comportementaliste de métier, amoureuse des chiens et des chats depuis toujours, je délivre à présent des conseils pour bien vivre avec nos compagnons à poils et mieux les comprendre. Mon objectif ? Bien orienter les propriétaires d’animaux dans leur équipement et dans leurs activités avec leurs poilus ! Les présentations faites, je ferai de mon mieux pour vous aiguiller dans vos choix !

  • Des millions de produits

  • Livraison chez vous ou en point relais

  • Des centaines d'experts en ligne