EPI du plombier : les équipements de protection individuelle indispensables

EPI du plombier : les équipements de protection individuelle indispensables

Pauline, Rédactrice, Essones

Guide écrit par:

Pauline, Rédactrice, Essones

172 guides

Le plombier doit protéger ses yeux lorsqu’il soude mais aussi ses mains avec des gants. Selon les chantiers, il peut être amené à travailler en hauteur, dans des environnements bruyants ou être exposé à des substances nocives. Se protéger avec des EPI, équipements de protection individuelle, lui est donc recommandé.   

Caractéristiques importantes

  • Protection de la tête
  • Protection des yeux
  • Protections auditives
  • Protection des voies respiratoires
  • Vêtement de travail et gants de protection
  • Chaussures de sécurité
Découvrez nos équipements de protections individuelle !

Protéger la tête du plombier des chocs, d’une chute, ou des projections diverses

Le port du casque pour le plombier est vivement recommandé, voire obligatoire, selon les conditions particulières du chantier. Des objets peuvent tomber, s’il travaille en hauteur, le plombier s’expose aussi à un risque de chute par perte d’équilibre ou glissade. Il doit donc porter un casque de travail NF EN 397 /A1.

Comme tout casque de chantier, la durée de vie est précisée sur la notice produit (entre 3 et 5 ans). Il faut veiller au bon état de l’extérieur, de l’intérieur, de la sangle de maintien ou encore des parties amovibles comme une visière.

Voir le catalogue ManoMano
Casque de chantier

Prévenir les accidents par projection d’éclats

Pendant des travaux de pose et de raccordement de canalisations, le plombier peut couper et souder des éléments, ce qui occasionne la création de fines particules de plastique ou de métal. L’action de couper des tubes ou des pièces en métal, ou bien d’utiliser un chalumeau, génère également de vives étincelles ou flammes. Afin d’éviter toute atteinte des yeux et des paupières, le plombier peut porter soit :

  • des lunettes de protection ou des sur-lunettes de protection avec rebord latéral (NF EN 166) ;
  • un masque de soudeur avec visière et / ou filtre (EN 175, EN 166 ou 169, ou EN 379 selon le masque porté).

Limiter les traumatismes sonores et la gêne auditive au travail

Les différentes protections auditives sont à utiliser sur le chantier pour protéger l’audition du plombier qui s’expose à des traumatismes sonores importants. L’environnement du plombier peut être plus ou moins bruyant selon le lieu où il se trouve (atelier ou chantier) et selon les phases de son travail ainsi que des autres professionnels qui l’entourent. Le plombier peut choisir entre plusieurs dispositifs pour protéger son audition :

  • bouchons d’oreille jetables ou réutilisables (NF EN 352-2) ;
  • serre-tête antibruit ou casque antibruit (NF EN 352-1) ;
  • casque antibruit équipé de l’atténuation active (NF EN 352-4) ou semi-active des bruits (NF EN 352-5).
Voir le catalogue ManoMano
Casque antibruit

Éviter les risques d’irritation et d’affection respiratoire

Le fait de porter une protection au niveau de la bouche et du nez permet au plombier de se protéger de substances potentiellement nocives par vapeur ou projection. C’est aussi une solution efficace pour faire barrière à la poussière, à la silice ou encore aux éclats divers (plastique, métal, bois) pouvant flotter dans l’air. Il peut compléter son EPI par un demi-masque P3 jetable (EN 149 : 2001 + A1 : 2009) ou réutilisable.

Certains modèles de masques de protection respiratoire pour plombier sont équipés d’un système de filtration (avec cartouches à renouveler) si les conditions de travail l’exigent (EN 405 ou EN 140).

Se protéger de la pluie, du froid, du vent, et des accidents

Le plombier travaille sur des chantiers qui peuvent être soumis aux intempéries, directement en extérieur, ou en intérieur non isolé ou non chauffé. Voici les recommandations pour les vêtements de travail du plombier :

  • adaptés aux intempéries NF EN 343 ;
  • adaptés au froid NF EN 342 ;
  • pantalons avec genouillères renforcées pour le travail au sol.

Le plombier pouvant aussi travailler par fortes chaleurs, son EPI doit comporter des tenues de travail qui ne sont pas imperméables et qui permettent au corps de réguler sa température. Les vêtements de travail qui respirent ISO13688 sont donc à inclure dans l’EPI du plombier.

Pour le travail spécifique du soudage et du brasage du cuivre, le plombier peut porter une tenue complète de soudeur (ISO 11611) qui comporte les pièces suivantes :

La prévision de vêtements de rechange, en cas de tests de raccordement avec de l’eau, est un bon réflexe à adopter.

Voir le catalogue ManoMano
Veste de soudeur

Assurer la sécurité en zone de travail dangereuse

Si la protection collective ne suffit pas, l’employeur peut ajouter un harnais complet (NF EN 361) quand il y a un risque de chute en hauteur. Le harnais doit impérativement être complété des pièces suivantes pour respecter les normes de sécurité :

Voir le catalogue ManoMano
Mousquetons ou connecteurs

Éviter les blessures en portant des gants

Le plombier doit protéger ses mains des risques de coupure, brûlure ou de réaction à des produits chimiques pendant l’installation des conduits et la mise en service des réseaux (eau / gaz). Dans l’EPI du plombier, on retrouve trois types de gants de travail avec une action ciblée :

  • Protection des risques mécaniques : gants anti-coupure et anti-blessure NF EN 388).
  • Protection des risques liés à la soudure : gants de soudeur NF EN 12 477.
  • Protection des risques chimiques : gants étanches NF EN 374-1.

Rappel : pour tout déplacement de matériel sur chantier ou en atelier, il est plus prudent que le plombier porte les gants de protection contre les risques mécaniques.

Voir le catalogue ManoMano
Gants de travail

Prévenir les accidents par chute et glissade

Comme sur tout chantier, le plombier doit être équipé de chaussures de sécurité qui vont lui permettre d’avoir une bonne mobilité tout en le protégeant des risques divers. Les chaussures renforcées ont pour but de limiter les traumatismes en cas de chute d’objet, en cas de perforation (marcher sur une planche cloutée par exemple).

Les chaussures de travail du plombier ont la particularité de protéger les pieds de la projection de fluides chauds (type eau chaude). Pour résumer, les chaussures de sécurité et de travail du plombier (EN ISO 20345) doivent comporter :

  • la spécification S avec embout de protection au niveau des orteils ;
  • la spécification P pour le risque de perforation ;
  • une tige haute ou basse selon le confort souhaité.

En savoir plus sur les équipements de protection individuelle par métier

Voir le catalogue ManoMano
Chaussures de travail

Découvrez nos équipements de protections individuelle !

Guide écrit par:

Pauline, Rédactrice, Essones, 172 guides

Pauline, Rédactrice, Essones

Bricoleuse le week-end et éducateur canin du lundi au vendredi, j’aime apprendre, comprendre et faire comprendre à qui a deux jambes ou quatre pattes !   Bricoleuse passionnée, j’ai grandi au doux son de la ponceuse et du marteau le week-end. Aussi manuelle que cérébrale (oui, c’est possible !), j’ai appris les rudiments du bricolage, de la déco et de la customisation de meubles par passion. L’esprit récup’ et DIY est un véritable mode de vie qui m’a permis d’apprendre comment utiliser nombre d’outils. Éducateur canin comportementaliste de métier, amoureuse des chiens et des chats depuis toujours, je délivre à présent des conseils pour bien vivre avec nos compagnons à poils et mieux les comprendre. Mon objectif ? Bien orienter les propriétaires d’animaux dans leur équipement et dans leurs activités avec leurs poilus ! Les présentations faites, je ferai de mon mieux pour vous aiguiller dans vos choix !

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo