Comment choisir un chauffage biomasse en rénovation énergétique

Comment choisir un chauffage biomasse en rénovation énergétique

Sébastien, Responsable des contenus

Guide écrit par:

Sébastien, Responsable des contenus

Offrant d’excellents rendements, les systèmes de chauffage biomasse sont éligibles en rénovation énergétique. Économiques et écologiques, ces poêles et chaudières à bois et granulés s’utilisent comme chauffage d’appoint ou bien comme chauffage central. Quid de leurs caractéristiques ?

Caractéristiques importantes

  • Type de combustible et approvisionnement
  • Programmation et autonomie
  • Fonction chauffage d'appoint ou principal
  • Rendement et performances
Voir les chaudières au bois

Quid de l’impact des chauffages biomasse sur l’environnement

Quid de l'impact des chauffages biomasses sur l'environnement

Qu'est-ce que la biomasse

On définit la biomasse comme une source d’énergie produite à partir d’une matière organique et renouvelable. Et lorsque l’on parle de chauffage biomasse en rénovation énergétique, on se réfère principalement à l’énergie bois, sous forme de bûches ou de granulés. 

Outre d’utiliser un combustible écologique et non une énergie fossile, les chauffages biomasse produisent peu d’émissions de CO2. Concrètement, selon que l’appareil est un simple poêle à bûches ou un poêle à granulés voire une chaudière, le rendement est élevé et avoisine les 75 % pour le premier et 95 % pour le second. 

Quid de l'émission de CO2

Le chauffage par bûches de bois entraîne l'émission de 40 g de CO2 par kWh restitué.  Le fioul, lui, émet 466 g de CO2/kWh. A titre d’exemple, la consommation de 4 mètres cubes de bois permet d’éviter le rejet de 2.5 tonnes de CO2 dans l’atmosphère à comparer d'une tonne de pétrole (Source

Une chaudière biomasse permet de réaliser entre 20 et 30 % d’économie sur la facture énergétique.

Bien identifier son besoin et la configuration du logement

D’abord, vous devez vous interroger sur les besoins énergétiques de votre logement, mais aussi sur le confort escompté de l’installation. Car entre une chaudière à granulés pilotable depuis son Smartphone, et un poêle à bois qu’il faut recharger toutes les 6 heures, le niveau de confort est très différent. Idem pour la fonction du chauffage, entre un simple poêle à granulés à convection pour chauffer un séjour, et un poêle canalisable chauffant toutes les pièces du logement, les coûts et l’installation sont diamétralement opposés. Quant à l'installation, chaudière et poêle à bois ne nécessitent ni le même espace, ni le même lieu d'implantation.

Quelques questions à se poser avant de choisir son chauffage biomasse

Quelques questions à se poser avant de choisir son chauffage biomasse

  1. Avez-vous besoin d’un chauffage d’appoint ou d’un chauffage principal ? disposez-vous d’une seconde source de chauffage ? Si vous recherchez un chauffage central, possédez-vous déjà une installation de radiateurs à eau chaude ? d’un plancher chauffant ?

  2. Préférez-vous le confort d’un poêle à granulés ou l'authenticité d’un poêle à bois ? Souhaitez-vous piloter votre chauffage depuis votre Smartphone ? Etes-vous prêt à assurer l’approvisionnement au quotidien ? 

  3. Où allez-vous installer l’appareil de chauffage ? dans une pièce à vivre comme le salon ? dans un local dédié ? le garage ? dans une vieille cheminée ?

  4. Souhaitez-vous cuisiner au feu de bois ? Voulez-vous coupler votre installation de chauffage avec de la production d’eau chaude sanitaire ? ou souhaitez-vous simplement la fonction chauffage ?

  5. Disposez-vous déjà d’une cheminée ? Est-elle au norme ? ou préférez-vous installer un poêle à granulés avec sortie ventouse ? 

Vous l'avez compris, entre une chaudière à granulés installée dans le garage et qui chauffe toute la maison, et une cheminée îlot qui sublime votre séjour en qualité de chauffage d'appoint, il y a un écart. Les besoins sont clairement différents.

Voir le catalogue ManoMano
Chaudière à granulés

Les principaux chauffages à biomasse 

Les principaux chauffages biomasses

Les chauffages biomasse peuvent être utilisés aussi bien en : 

  • chauffage central, ils sont alors reliés à un plancher chauffant ou des radiateurs à eau chaude (chaudière, poêle hydro) ;

  • chauffage principal, ils sont alors reliés à toutes les pièces du logement via des gaines qui permettent de diffuser la chaleur (poêles, cheminée) ;

  • chauffage d’appoint, ils chauffent alors et principalement la pièce où ils sont installés et réchauffent les pièces annexes de même niveau (poêle à bois, poêle à granulés à convection).

Parmi les principaux chauffages biomasse éligibles en rénovation énergétique de l’habitat, on retrouve : 

Les poêles hydro peuvent aussi bien être à granulés qu’à bûches, et ils sont également compatibles en production d’eau chaude sanitaire (ECS). Les poêles et les chaudières à granulés peuvent être montés en ventouse, c'est-à-dire qu'il n'est pas nécessaire que le logement dispose d'une cheminée.

Voir le catalogue ManoMano
Chaudières à granulés

La chaudière à granulés

La chaudière à granulés

La chaudière à granulés est plébiscitée pour son haut rendement énergétique et pour son autonomie. Elle est utilisée comme chauffage central en diffusant sa chaleur par des radiateurs à eau chaude ou un plancher chauffant. Entièrement régulée, la chaudière à pellets offre davantage de confort. Elle peut être équipée d’un silo de stockage contenant suffisamment de granulés pour couvrir toute la saison de chauffage. Son installation se réalise au sous-sol, au garage ou dans un local dédié, car elle nécessite de l’espace. La chaudière à pellets offre une programmation précise au quotidien, et son pilotage peut se réaliser avec un Smartphone. Enfin, elle est compatibilité en montage ventouse (sans conduit de cheminée).

Les chaudières à granulés peuvent être mixtes, soit poly-combustible, et sont bien entendu compatibles avec une production d’eau chaude sanitaire.

Voir le guide conseil Comment choisir une chaudière à bois ou à granulés

Voir le catalogue ManoMano
Chaudière à pellets

Le poêle à granulés ou pellets

Le poêle à granulés

Le poêle à granulés peut être utilisé aussi bien comme chauffage principal que chauffage d’appoint. A convection, le poêle sera utilisé comme chauffage d’appoint ; canalisable, comme chauffage principal. A l’instar de la chaudière à pellets, le poêle à granulés offre de très hauts rendements. Et selon l'installation, ses caractéristiques, la température de consigne et la programmation, l’autonomie peut s’étendre de 1 à 5 jours. A l'instar de la chaudière à granulés, il offre une programmation précise au quotidien, et son pilotage peut s'effectuer avec un Smartphone. Il est également compatible en montage ventouse (sans conduit de cheminée).

Les poêles hydro peuvent remplir les fonctions de chauffage central toutefois, on leur préfère la chaudière. Ils peuvent également produire de l’eau chaude sanitaire (ECS).

Voir le guide conseil Comment choisir un poêle à granulés

Voir le catalogue ManoMano
Poêle à granulés et pellets

La chaudière à bois ou bûches

La chaudière à bûches ou bois

La chaudière à bois est comme son homologue à granulés : un système de chauffage central. Couplée avec un plancher chauffant ou des radiateurs à eau chaude, elle permet de subvenir au besoin de chauffage d’un logement entier et peut aussi produire de l’eau chaude sanitaire. Contrairement à la chaudière à granulés, elle nécessite d’être rechargée quotidiennement, quelques rares modèles pouvant toutefois être rechargés automatiquement. Elle ne bénéficie pas non plus d’une programmation aussi précise. Selon ses caractéristiques, son rendement varie de 60 à 90 % en moyenne

La chaudière à bois est bien moins onéreuse en termes de prix d’achat que la chaudière à pellets. 

Voir le guide conseil Comment choisir une chaudière à bois ou à granulés

Voir le catalogue ManoMano
Chaudière au bois

Le poêle à bois ou bûches

LE poêle à bûches ou bois

Le poêle à bois, à l’instar du poêle à granulés, peut être vu comme chauffage d’appoint ou comme chauffage principal auquel cas, il est à double combustion ou turbo et équipé d’un système de diffusion d’air chaud. Le poêle à bûches offre un rendement inférieur aux poêles à pellet, ainsi qu’une autonomie moindre. Son principal avantage est le cachet qu’il représente dans une pièce à vivre, et le spectacle des flammes. Tout comme les autres chauffages, il peut se coupler à une production d’ECS. 

Les poêles à bois turbo permettent une montée en température rapide. Le rendement d’un poêle à double combustion tourne autour de 80 %.

Voir le guide conseil Comment choisir un poêle à bois

Voir le catalogue ManoMano
Poêle à bois

La cuisinière à bois 

La cuisinière à bois

La cuisinière à bois assure deux fonctions, c’est un système de chauffage et de cuisson (four et plaque). Elle peut être utilisée comme chauffage central, auquel cas il s’agit d’un modèle dit bouilleur, appelé également cuisinière hydro. Comme ses homologues, cette configuration lui impose d'être reliée à des radiateurs à eau chaude ou à un plancher chauffant. Si utilisée en chauffage d’appoint, la cuisinière chauffe par convection la pièce où elle est installée, et réchauffe les pièces annexes du même niveau par diffusion naturelle. Les cuisinières mixtes sont compatibles avec des granulés, permettant une meilleure autonomie et une programmation intelligente.  

Le rendement d’une cuisinière à bois varie de 70 à 85 %. Elle est également compatible en production d’eau chaude sanitaire.

Voir le guide conseil Comment choisir une cuisinière à bois

Voir le catalogue ManoMano
Cuisinière à bois

La cheminée avec insert fermé

La cheminée avec insert fermée

Identifions dans cette catégorie deux appareils de chauffage qui tendent à se confondre puisque complémentaires. 

L’insert

L’insert s’intègre et s’ajoute dans une cheminée existante. Il est le plus souvent installé dans les vieilles cheminées en pierre à foyer ouvert, de manière à augmenter leurs performances énergétiques en les convertissant en foyer fermé.

Le foyer à bois ou cheminée

Le foyer à bois est aussi appelé avaloir, il intègre la cheminée dès sa conception contrairement à l’insert. La cheminée admet plusieurs configurations (angle, ilôt, adossé) et différents design, des plus traditionnels aux plus modernes. 

L’autonomie et le rendement d’un insert et d’un foyer à bois sont fonction de leurs caractéristiques intrinsèques : dimensions, système de ventilation, double combustion… 

Voir le catalogue ManoMano
Insert

Le label Flamme verte et les chauffages à bois

Quelle est la vocation du label Flamme verte

Le label Flamme verte a été créé en 2000 par les constructeurs d’appareils de chauffage avec le concours de l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME). Il a pour vocation de promouvoir l’utilisation de l'énergie bois par des systèmes de chauffage performants dont la fabrication répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes.

Présentation du label Flamme verte

Rendements énergétiques et critères d'éligibilité au label Flamme verte

Critères Flamme verte

Depuis 2020

Rendement énergétique

Appareils indépendants

Minimum de 75 %

Chaudières

Minimum de 87 %

Monoxyde de carbone (CO)

Appareils indépendants

Maximum de 0,12 %

Chaudières

0,04 %

(chargement manuel)

0,025 %

(chargement automatique)

Particules fines (PM)

Appareils indépendants*

40 mg/Nm3 à 13 % d'O2

Chaudières**

30 mg/Nm3

(chargement manuel)

20 mg/Nm3

(chargement automatique)

  • *Valeurs exprimées à 13 % d'O2 selon les normes des produits en vigueur

  • **Valeurs exprimées à 10 % d'O2 selon la norme NF EN 303.5. 

Le chauffage biomasse en rénovation énergétique

A l'instar de la production d'eau chaude sanitaire, de l'isolation thermique, de la ventilation et d'autres systèmes de chauffage, le chauffage à biomasse s'inscrit dans le programme de Rénovation énergétique visant à réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments.

En savoir plus sur la rénovation énergétique

Le poêle à granulés en rénovation énergétique

En savoir plus sur les Aides à l'installation

 
Voir les chaudières au bois

Guide écrit par:

Sébastien, Responsable des contenus

Sébastien, Responsable des contenus

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier. Le métier m’a plu et au fil des années, j’ai accumulé les expériences dans plusieurs Grandes Surfaces de Bricolage. Entre deux magasins, je poursuivais mon apprentissage et travaillais en serrurerie, couverture, imprimerie ou dans le secteur industriel pour des sociétés de traitement de surface, de fabrication de vases d’expansion... L’envie de transmettre m’a ensuite conduit à me former au métier d'enseignant de Français Langue Étrangère, puis j’ai commencé d’écrire des articles de voyage, puis de bricolage pour monEchelle.fr. Aujourd’hui Rédacteur des contenus de la section Conseil technique de ManoMano, j’ai le plaisir de travailler avec une communauté de vrais experts dont un jardinier hors pairs, un soudeur émérite, un plombier passionné et encore beaucoup d’autres. Restituer un conseil impartial est ce que nous faisons de mieux, et ce que nous continuerons de faire pour vous.

  • Des millions de produits

  • Livraison chez vous ou en point relais

  • Des centaines d'experts en ligne