🚚 Exclu app : Livraison offerte* !
Qui sommes-nous
Menuiseries extérieures en rénovation énergétique

Menuiseries extérieures en rénovation énergétique

Sébastien, Rédacteur en chef

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur en chef

391 guides

Les menuiseries peuvent représenter jusqu’à 15 % de déperditions thermiques d’un logement. Projet incontournable dans la rénovation énergétique de l’habitat, remplacer ses anciennes fenêtres par des modèles plus performants à double ou triple vitrage réduit considérablement la facture de chauffage et améliore le confort.
Retourner sur Rénovation énergétique

La rénovation énergétique désigne l’ensemble des travaux destinés à diminuer la consommation énergétique d’un logement. Si le chauffage représente à lui seul 59 % de la consommation d’énergie des ménages dans leur logement sur une année, une mauvaise isolation des menuiseries extérieures est responsable de 10 à 15 % des déperditions thermiques. 

Ces pertes de chaleur ont pour origine les parois surfaciques vitrées (accentuées par les simples vitrage), les ponts thermiques situés sur les points de jonction entre le cadre de la fenêtre et les murs, les défauts d’étanchéité provoqués par le vieillissement du châssis et des joints, et le matériau du châssis et ses propriétés intrinsèques en matière de conductivité thermique. 

Sur une saison de chauffage, les économies réalisées après le remplacement de fenêtres à simple vitrage par des fenêtres à double vitrage sont estimées à 15 %.

En première ligne, on retrouve les fenêtres, portes-fenêtres, et les baies vitrées car directement exposées aux agents atmosphériques. Ces menuiseries constituent l’essentiel des rénovations énergétiques, car donnant lieu à de fortes déperditions thermiques.

Les portes d’entrée et les portes de service arrivent juste derrière, car elles aussi sujettes aux pertes de chaleur. La première s’ouvrant directement et systématiquement sur l’extérieur voire la voie publique, la seconde servant à communiquer les pièces chaudes et froides de la maison, voire l’extérieur comme le jardin.

Avant de choisir ses menuiseries extérieures, il convient de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de sa commune. En effet, celui-ci impose parfois des matériaux ou des couleurs. 

Afin de répondre aux contraintes d’installation mais aussi aux besoins du logement, il existe plusieurs types de fenêtres. Outre leurs dimensions, standards ou sur-mesures, les fenêtres peuvent être composées : 

  • d’un cadre fixe non ouvrant ;
  • d’un ou deux ouvrants voire plus ;
  • d’un système d’ouverture.

Fenêtre à ouverture classique ou à la française

Il s’agit de l’ouverture la plus répandue, le ou les battants de la fenêtre s’ouvrent vers l’intérieur. Ce type de fenêtre convient à toutes les pièces, l’aération de la pièce est maximale, et l’entretien facilité. 

Fenêtre à ouverture oscillo-battante

Les fenêtres à ouverture oscillo-battante cumulent une ouverture classique et une ouverture à soufflet de leur ouvrant. Permettant une ouverture partielle sécurisée et une ouverture complète, ce type de fenêtre est conseillé pour les cuisines et salles de bains. 

Fenêtre à ouverture coulissante

Ouverture gain de place car ne nécessitant pas de zone de dégagement pour l’ouvrant, elle est souvent retenue pour les portes-fenêtres permettant l’accès au jardin. Son installation est également appréciée dès lors que l’espace est réduit comme au-dessus d’un plan de travail de cuisine. 

Fenêtre à soufflet

La fenêtre à soufflet permet une ouverture partielle sécurisée et compatible en cas de pluie. Son installation est souvent retenue pour les sous-sols, garages, ou lorsqu'elle doit être installée en hauteur dans une salle de bains.  

Fenêtre basculante

Les fenêtres basculantes offrent une ouverture partielle axée sur le milieu de leur hauteur. Ce type d’ouverture équipent le plus souvent les fenêtres de toit.

Découvrir le guide conseil Comment choisir ses fenêtres en rénovation énergétique

Les portes d’entrée admettent plusieurs configurations à définir selon les besoins du logement, du PLU, mais aussi de l’installation. Une porte d’entrée donnant sur une cour fermée ne présente pas les mêmes contraintes en termes de sécurité qu’une porte d’entrée donnant sur la voie publique.

Porte pleine

La porte pleine est sans vitrage et offre un niveau de protection maximal selon son matériau. 

Porte vitrée

La porte vitrée offre un apport en lumière naturelle important. Elle est équipée d’un verre anti-effraction pour des raisons de sécurité.

Porte semi-vitrée

La porte semi-vitrée présente les avantages de la porte pleine et de la porte vitrée, réunissant à la fois un apport en lumière et la sécurité d’un matériau solide.

Découvrir le guide conseil Comment choisir une porte d'entrée

A l’instar des portes d’entrée, une porte de service peut être pleine, vitrée ou semi-vitrée. Cependant, selon la pièce d’installation et selon qu’elle communique à une annexe fonctionnelle attenante, à un jardin ou sur la voie publique, son esthétique, ses matériaux, et ses caractéristiques en termes de sécurité sont à adapter.

Les fenêtres, portes-fenêtres ainsi que les portes d’entrée et de service comptent de nombreuses caractéristiques qu’il convient d’identifier au moment de leur choix. Parmi les critères communs nous retrouvons :

  • l’isolation thermique, mesurée avec différents coefficients dont le principal est le coefficient Uw pour les fenêtres, et Ud pour les portes ; 
  • l’isolation phonique, mesurée avec le coefficient Rw en dB  ;
  • le matériau, avec principalement le PVC, le bois et l’aluminium ;
  • la résistance à l’effraction, avec la norme A2P pour les portes, et des verres feuilletés pour les fenêtres ;
  • les performances de durabilité, mesurées avec le référentiel A-E-V, elles déterminent la résistance des menuiseries face à l’air, à l’eau et au vent. 

Les fenêtres comptent d’autres caractéristiques spécifiques, comme le nombre de vitrages, la nature du gaz entre les vitres, ou encore les apports solaires et lumineux représentés par le facteur solaire Sw et la transmission lumineuse Tlw.

La rénovation énergétique désigne l’ensemble des travaux de rénovation des bâtiments visant à réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre, tout en améliorant le confort des habitants du logement. Dans ce cadre, on distingue principalement 5 projets de rénovation : 

Dans l’objectif de répondre au mieux aux besoins environnementaux, et de favoriser l’accessibilité des travaux à tous les propriétaires de logements, la rénovation énergétique est encadrée par des labels, des aides financières, et s’inscrit dans le vaste programme qu’est la transition énergétique.

Retourner sur Rénovation énergétique

Guide écrit par:

Sébastien, Rédacteur en chef, 391 guides

Sébastien, Rédacteur en chef

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier. Le métier m’a plu et au fil des années, j’ai accumulé les expériences dans plusieurs Grandes Surfaces de Bricolage. Entre deux magasins, je poursuivais mon apprentissage et travaillais en serrurerie, couverture, imprimerie ou dans le secteur industriel pour des sociétés de traitement de surface, de fabrication de vases d’expansion... L’envie de transmettre m’a ensuite conduit à me former au métier d'enseignant de Français Langue Étrangère, puis j’ai commencé d’écrire des articles de voyage, puis de bricolage pour monEchelle.fr. Aujourd’hui Rédacteur en chef de la section Conseil technique de ManoMano, j’ai le plaisir de travailler avec une communauté de vrais experts dont un jardinier hors pairs, un soudeur émérite, un plombier passionné et encore beaucoup d’autres. Restituer un conseil impartial est ce que nous faisons de mieux, et ce que nous continuerons de faire pour vous.

  • Des millions de produits

  • Livraison chez vous ou en point relais

  • Des centaines d'experts en ligne