Récolte et fabrication du miel

Récolte et fabrication du miel

Albert, Rédacteur, Isère

Guide écrit par:

Albert, Rédacteur, Isère

109 guides

Récolter le  miel de son rucher est pour l’apiculteur le fruit de son travail. Choix de la période de récolte de miel, utilisation de chasse-abeilles, tenue d’apiculteur enfumoir, local d’extraction aux bonnes conditions de température et d’humidité, cadre, extracteur, maturateur… regard sur l’apiculture.

Caractéristiques importantes

  • Mise en oeuvre de la récolte
  • Récupérer les cadres
  • Local d'extraction
  • Fabrication du miel
Voir les matériels d'apiculture

La récolte du miel est un tempsfort pour l’apiculteur, débutant ou confirmé.  C’est la cristallisation de tous les soins apportés au rucher pendant toute l’année. C’est l’occasion parfaite pour partager avec son entourage le charme d’une activité accomplie avec passion, et puis bien sûr, il n’y a pas meilleur miel que celui  produit par soi-même !

La récolte est réalisée en 4 étapes cependant, il est impératif de bien choisir la semaine de récolte. Elle se situe aux alentours de la fin juin en plaine et de la mi-juillet en altitude, et tient compte des conditions météo. La journée idéale est ensoleillée et les butineuses sont à l’extérieur s’activant sur les dernières fleurs encore disponibles.

1. Mise en œuvre de la récolte

Pour la mise en œuvre de la récolte, plusieurs techniques existent, plus ou moins utilisées selon les régions et les habitudes locales. Cependant, la mise en place d’un chasse-abeilles est une technique très intéressante qui se répand progressivement.

En effet, par la pose de cet accessoire entre le corps de la ruche et les hausses, les abeilles qui descendent au corps de la ruche ne peuvent pas remonter dans les cadres par un effet d’entonnoir. Cela facilite l’enlèvement des cadres de la hausse et diminue l’agressivité des abeilles.

Lors de l’ouverture des hausses et de l’enlèvement des cadres il convient d’appliquer de la fumée à l’aide d’un enfumoir, on peut également utiliser un souffleur ou encore un pulvérisateur à eau pour éloigner les abeilles devenues particulièrement agressives.  A noter que le port de la tenue d’apiculteur incontournable pour la récolte.

2. Récupérer les cadres

Dans certains cas, les hausses peuvent être retirées intégralementà conditionqu’il n’y ait pas de couvain, autrement dit, des cadres où se trouvent des larves. Pour en être sûr, il faut inspecter attentivement chacun des cadres des hausses.

Au fur et à mesure de leur retrait, les cadres doivent être stockés à l’aide de caisses de récolte ou sur des hausses vides. Il convient de poser les hausses sur le chant afin de limiter l’intrusion de fourmis ou autres insectes avant de les transporter.

3. Le local d’extraction

Après récolte, les cadres sont transportés à un local d’extraction. C’est une pièce où se trouvent tous les équipements nécessaires à cette opération. Elle doit être bien fermée et isolée pour éviter l’introduction d’abeilles.

Son taux d’humidité doit être faible. Au besoin, un déshumidificateur peut s’avérer très utile. La température à l’intérieur du local doit se situer entre 25°C et 35°C. Ces deux facteurs, taux d’humidité faible et température élevée permettent de maintenir les propriétés du miel intactes. A noter que le miel ne doit pas avoir un  taux d’humidité au-dessus de 17,5%. Pour surveiller ce taux il convient d’utiliser un réfractomètre dans toutes les étapes de la production du miel.

4. La fabrication du miel : de l’extraction à la mise en pots

La fabrication du miel est un processus réalisé en plusieurs étapes. La première consiste à la désoperculation des cadres. Autrement dit, à retirer la cire qui recouvre les alvéoles remplis de miel. Pour la mener à bien, il convient de disposer les cadres au-dessus d’un bac à désoperculation, et à l’aide d’un couteau ou d’une herse à désoperculer, dégager la cire.

Ensuite, les cadres sont disposés dans un extracteur. Celui-ci est manuel ou électrique. Il peut être radial ou tangentiel. L’extracteur radial dégage le miel par la force centripète, la propulsant vers le centre de la cuve. Il est préconisé pour les miels plus liquides. L’extracteur tangentiel est plus adapté aux miels plus épais, l’inconvénient étant le nombre plus restreint de cadres pouvant être introduits dans la cuve.

Le principe de fonctionnement de l’extracteur, radial ou tangentiel, est simple. Les cadres sont introduits dans un mécanisme qui ensuite tourne à l’intérieur de la cuve. Le miel est ainsi éjecté des alvéoles et envoyé au fond de la cuve. Le miel est récupéré à l’aide d’un robinet situé en bas de la cuve. A l’aide d’un tamis, le miel est filtré à la sortie de la cuve.

Pour finir, le miel est encore filtré à l’entrée du maturateur, à l’aide d’un filtre chauffant. Le maturateur est une cuve qui sert à décanter le miel. Une fois à son intérieur le miel est décanté pendant trois à sept jours, selon le type de miel et selon les dimensions du maturateur. Les impuretés remontent à la surface et elles sont facilement retirées. Une fois tout ce processus achevé et à l’aide d’un robinet situé en bas du maturateur, on peut enfin récupérer le précieux miel pour le plus grand plaisir de tous !

Voir le catalogue ManoMano
Maturateur

Voir les matériels d'apiculture

Guide écrit par:

Albert, Rédacteur, Isère, 109 guides

Albert, Rédacteur, Isère

Le jardinage et le bricolage font partie de mon quotidien depuis longtemps. Aussi bien sur le plan personnel que professionnel. En effet, après des études dans le commerce, j’ai évolué vers les métiers du bâtiment et du paysage : technicien, paysagiste et responsable d’activité. De la maintenance technique d’immeubles à la création des espaces paysagers, en passant par la rénovation de logements, mon expérience m’a permis d’être polyvalent. Les conseils à mes interlocuteurs, particuliers et professionnels, m’ont orienté logiquement vers le métier de rédacteur. C’est donc avec plaisir que je vous apporte mes conseils dans le jardinage et le bricolage. Je sais combien il est utile de savoir choisir ses équipements et de faire ses travaux soi-même. Cela vous permet d’améliorer votre confort à la maison et au jardin, la fierté et les économies en plus !

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo