Comment traiter les arbres fruitiers

Comment traiter les arbres fruitiers

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

Les arbres fruitiers sont très souvent l'objet d'attaque de parasites, de ravageurs en tout genre (vers des fruits, pucerons, cochenilles etc.) et de champignons responsables de maladies. Il est donc essentiel, si l'on veut récolter de bons et beaux fruits d'avoir recours à certaines pratiques et quelques traitements. 

Caractéristiques importantes

  • Saison
  • Nettoyage
  • Produits fongicides et insecticides
Voir tous nos soins pour les arbres fruitiers

L'hiver est la saison idéale pour traiter des arbres fruitiers.Les arbres étant en repos, on peut leur appliquer certains produits sans qu'il en souffrent et sans créer trop de dommages aux animaux auxiliaires si précieux pour le jardinier.

Il convient tout d'abord de détruire les lieux d'hivernage et les formes de résistance des parasites qui hivernent sous forme d'oeufs, de larves ou de spores sur les branches, le tronc et dans le sol, car ils ne demandent qu'à se propager dès le printemps suivant.

Commencez à l'automne par ramasser les feuilles mortes et les fruits tombés au sol et ceux restés accrochés sur l'arbre. Ces déchets devront si possible être brûlés.

Dans le courant de l'hiver, un brossage du tronc et des grosses branches éliminera la mousse, les lichens qui sont autant d'abris potentiels pour les parasites. L'idéal est d'utiliser une brosse en chiendent.Si vous opérez à l'aide d'une brosse métallique, ne frottez pas trop fort pour ne pas abîmer l'écorce.

Voir le catalogue ManoMano
Brosse en chiendent

Les fongicides luttent contre les maladies et les insecticides contre les insectes et autres petits animaux ravageurs. On distingue les traitements préventifs, que l'on applique pour empêcher la maladie ou les ravageurs de se déclarer, et les traitements curatifs destinés à soigner un arbre atteint, mais ils font très souvent intervenir les mêmes produits.

Les produits chimiques de synthèse (pesticides) sont de moins en moins utilisés dans les jardins. Ils tendent à être remplacés par des moyens moins nocifs pour l'environnement. A noter que l'emploi de tous les pesticides est interdit dans les jardins amateurs à compter du 1er janvier 2019.

Les traitements privilégiés et conseillés de nos jours font principalement intervenir trois types de produits, tolérés en agriculture biologique :

  • les huiles blanches (et huiles végétales) ;
  • les badigeons à base de chaux ;
  • les fongicides minéraux.

Les huiles blanches

Les huiles minérales ou huiles blanches comme l'huile de paraffine, sont biodégradables et sont utilisées contre les acariens, les araignées rouges, les chenilles, les cochenilles et les pucerons ; toutes ces huiles étouffent  oeufs et larves en les enveloppant d'une couche asphyxiante.Elles sont généralement vendues sous forme de concentré à diluer dans l'eau et à pulvériser durant l'hiver sur le tronc et les branches.

Badigeonner le tronc au lait de chaux

Appelé aussi dans le commerce “blanc arboricole”, le lait de chaux est un produit entièrement naturel et utilisé de longue date par les jardiniers. Le lait de chaux débarrasse le tronc des arbres de la mousse, lichen, champignons microscopiques, insectes et leurs larves, qui passent l'hiver sous et dans les replis de l'écorce du tronc. Il permet d'éviter les traitements ultérieurs contre certains ravageurs : cochenilles, psylles, pucerons, larves de carpocapses, et  contre les maladies telle la cloque, la moniliose, la tavelure.Le lait de chaux est appliqué en hiver, le plus souvent sur les arbres âgés, à l'écorce fissurée ou crevassée.

À l'aide d'un pinceau large et plat, badigeonnez  le tronc des arbres et la base des branches charpentières. Repassez au besoin une deuxième couche avant que la première soit sèche pour avoir un effet plus couvrant.

Les fongicides minéraux

Le cuivre et le soufre sont deux produits entièrement naturels utilisés depuis des décennies contre les maladies cryptogamiques (maladies causées par des champignons).Leur efficacité est meilleure lorsqu'ils sont employés en prévention ou en tout début de maladie. Avant tout traitement, assurez-vous qu'il ne pleuvra pas dans les 48 heures qui suivent, au risque de le rendre inefficace et de devoir recommencer.

Bouillie bordelaise et autres sels de cuivre

La bouillie bordelaise est un produit phare de la lutte biologique. Mélange de sulfate de cuivre et de chaux, elle agit principalement contre le mildiou  mais aussi contre la tavelure des arbres fruitiers à pépins, la moniliose qui affecte les pruniers, cognassiers et poiriers, la cloque sur le pêcher, l'oïdium sur le pommier, etc. 

Ces traitements sur les arbres fruitiers doivent être appliqués au bon moment : le premier a lieu à la chute des feuilles, le second dans le courant de l'hiver et le troisième au tout début du débourrement.

Le soufre

Le soufre est le meilleur remède préventif et curatif contre l'oïdium, mais il est employé aussi contre la tavelure et la rouille. 

Appliquez le soufre en pulvérisation à raison de 6 grammes (g) par litre d'eau sur les feuilles, avant que les fleurs ne s'ouvrent, afin d'empêcher la germination des spores.

Recommandations d'application

N'appliquez des traitements que sur des arbres qui en ont besoin, ils sont inutiles sur des arbres sains. Ne traitez pas en période de gel. Opérez par une journée calme, sans pluie et sans vent qui risque de disperser le produit.

Voir le catalogue ManoMano
Pommier

Voir tous nos soins pour les arbres fruitiers

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo