Comment réduire  la facture énergétique

Comment réduire la facture énergétique

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

259 guides

Envie de réduire votre facture énergétique ? De bons gestes au quotidien, comme le simple fait de baisser la température d’un petit degré ou de débrancher les appareils en veille, jusqu’aux travaux d’isolation et au changement de fournisseur d’énergie, les solutions sont nombreuses pour réaliser des économies !

Caractéristiques importantes

  • Gestes du quotidien
  • Chauffage et isolation
  • Consommation des électroménagers
  • Fournisseurs d’énergie
Découvrez nos indicateurs de consommation électrique !

Réduire sa facture énergétique commence souvent par de simples petits gestes :

  • Quelle que soit votre énergie de chauffage, baisser la température d’un seul petit degré permet ainsi de réaliser environ 7 % d’économies sur la facture ! Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) 19° C suffisent dans les pièces à vivre, contre 16° dans la chambre et 21° dans la salle de bains.
  • Pensez également à aérer tous les jours environ 5 minutes afin d’évacuer l’humidité de votre habitation.
  • Ne laissez pas vos appareils en veille car certains, comme des téléviseurs, vont jusqu’à consommer plus d’énergie en veille qu’en fonctionnement ! De même, pensez à débrancher les chargeurs de téléphone ou d’ordinateur après utilisation.

Le chauffage est généralement le premier  poste de dépense énergétique. Outre les réflexes quotidiens qui allègent la facture, pensez également à investir dans des équipements dont la rentabilité n’est plus à prouver.

Un thermostat pour régler au degré près la température 

Si le thermostat d’ambiance est le plus classique, le thermostat programmable permet quant à lui de réduire la température en votre absence et donc de ne pas chauffer inutilement. Connecté, le thermostat se pilote à distance depuis un smartphone, un ordinateur ou une tablette pour une modulation de la température au plus près de vos besoins, avec à la clé jusqu’à 20 % d’économies.

Traquer les émetteurs d’énergie trop coûteux 

Avec une cheminée à foyer ouvert par exemple, ce sont près de 90 % des calories qui s’envolent par le conduit plutôt que de chauffer votre intérieur.Pour en améliorer le rendement, équipez-la à minima d’un récupérateur de chaleur ou, mieux, d’un insert.

Attention également aux vieux radiateurs électriques, particulièrement gourmands en énergie, ainsi qu’aux chaudières anciennes générations. Et privilégiez là encore des émetteurs d’énergie haut rendement.

Optimiser la diffusion de chaleur 

Pour que vos radiateurs fonctionnent au mieux, l’air doit pouvoir circuler librement : ne posez rien dessus et ne positionnez pas de meubles trop près. Pensez également à les dépoussiérer régulièrement et les vidanger au début de la période de chauffe (radiateur à eau chaude).

Faites vérifier et entretenir votre chaudière une fois par an par un professionnel.

Si le chauffage est un poste de dépense important, l’eau chaude en est un autre. Pourtant, là encore, il est tout à fait possible de faire baisser la facture :

  • Commencez par baisser la température de l’eau sur votre chaudière à 55° - 60° C. Si elle suffit pour limiter le développement des bactéries, elle prévient également la formation de tartre, tout en préservant votre confort.
  • Ne laissez pas inutilement couler l’eau chaude, lorsque vous vous lavez les mains ou lorsque vous douchez par exemple.
  • Préférez les douches aux bains, qui consomment 3 à 5 fois plus d’eau.
  • Si vos tuyaux d’alimentation d’eau chaude circulent dans des zones froides, à l’exemple de pièces non chauffées, équipez-les de manchons isolants qui limiteront la déperdition de calories avec, là encore, des économies à la clé.
Voir le catalogue ManoMano
Manchons isolants

En cuisine, le poste de cuisson représente environ 7 % des dépenses d’énergie. Pour réduire la facture, il existe des solutions :

  • Privilégiez les plaques à induction, plus économes en énergie d’environ 30 % que les plaques vitrocéramiques, et 50 % que les classiques.
  • Côté fours, les modèles à chaleur tournante permettent de faire cuire plusieurs plats à la fois. Quant aux micro-ondes, réservez-les au réchauffage ou aux cuissons rapides, car ils sont 5 fois plus énergivores qu’un four traditionnel.
  • Pensez également à éteindre vos plaques de cuisson, tout comme votre four, quelques minutes avant la fin de la cuisson car ils continueront à chauffer.
  • La consommation des réfrigérateurs et congélateurs étant influencée par la différence de température avec l’extérieur, ne les placez pas à côté d’une source de chaleur. Laissez également de l’espace au-dessus et à l’arrière des appareils pour permettre une libre circulation de l’air. Ne les laissez pas trop longtemps ouverts et n’y placez pas d’aliments trop chauds, ce qui entraînerait une surconsommation pour revenir à bonne température. Enfin, pensez à les dégivrer régulièrement.
  • Nettoyez souvent vos brûleurs gaz afin qu’ils restent efficaces. Une flamme jaune indique ainsi un manque d’oxygène.
  • Pour faire bouillir de l’eau, optez pour une bouilloire, très peu énergivore. Sinon, pensez à poser un couvercle sur votre casserole.

Entre lave-vaisselle, lave-linge et éventuellement sèche-linge, les appareils de lavage sont particulièrement énergivores, bien que de plus en plus performants au fil des années. Nos conseils :

  • Le sèche-linge est le plus gourmand en énergie des appareils de lavage. Mieux vaut donc dès que possible sécher les vêtements à l’air libre. Sinon, privilégiez les modèles équipés d’une sonde d’humidité qui permettent d’ajuster automatiquement la durée de séchage.
  • Le lave-linge permet de choisir parmi de nombreux cycles de lavage. Sachez pourtant que les programmes basse température suffisent généralement… et consomment jusqu’à 3 fois moins d’énergie.
  • Le lave-vaisselle est réputé pour consommer moins d’eau qu’une vaisselle à la main, surtout si vous laissez couler l’eau durant cette dernière. Mais privilégiez malgré tout le mode « éco », qui permet de consommer moins.
  • N’oubliez pas de nettoyer régulièrement les filtres et les joints.
  • Enfin, pensez à l’option heures creuses. Le principe ? Vous bénéficiez d’une électricité à prix réduit 8 heures par jour, généralement la nuit et parfois en début d’après-midi. Si l’abonnement est plus cher, il vous permet de faire marcher vos appareils les plus gourmands à tarif réduit.

Bien choisir la classe énergétique 

Appareils électroménagers, multimédias, etc. sont eux aussi consommateurs d’énergie.Pour évaluer les performances énergétiques et opter pour les appareils les plus économes, fiez-vous à l’étiquette énergie. Elle comporte 7 ou 10 classes énergétiques. De A+++ à D pour les appareils de froid, les télévisions, etc. Et de A+++ à G pour les caves à vin et les réfrigérateurs à absorption.À titre d’exemple, un réfrigérateur-congélateur affichant une classe énergie A+++ consomme 70 % de moins qu'un appareil A+ similaire !

Éclairez-vous économique 

Si l’idéal est bien sûr de profiter au maximum de la lumière naturelle, sachez que les ampoules LED et les ampoules fluocompactes sont également bien moins énergivores que leurs ancêtres à incandescence. Là encore, référez-vous à l’étiquette énergie.

Mais pour éviter une surconsommation inutile, de petits gestes quotidiens s’imposent également, comme de ne pas oublier d’éteindre la lumière en sortant d’une pièce ou de dépoussiérer régulièrement vos ampoules.

Isoler pour économiser 

Saviez-vous qu’avec une toiture mal isolée, c’est 30 % de la chaleur qui s’envole ? Et comptez 25 % pour les murs, 13 % pour les fenêtres.Entreprendre des travaux d’isolation est donc un excellentmoyen de réduire la facture énergétique. Sans compter que le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), versé sous forme de prime travaux à compter du 1er janvier 2019, allégera encore la facture.

Changer de fournisseur d’énergie 

S’il est habituel de faire marché la concurrence pour se fournir en essence ou en fioul, changer de fournisseur de gaz et d’électricité est également aujourd’hui une démarche simple et rapide.N’hésitez pas à comparer les différentes offrent proposées. Et si vous vous sentez un peu perdu parmi toutes celles disponibles (prix de l’abonnement, des heures pleines/heures creuses, etc.), il est possible de vous inscrire à un achat groupé qui, en réunissant un maximum de consommateurs, permet de négocier des prix avantageux.

Découvrez nos indicateurs de consommation électrique !

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne, 259 guides

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition. Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques. À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo