Comment choisir un revêtement de sol de salle de bains ?

Comment choisir un revêtement de sol de salle de bains ?

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

Guide écrit par:

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

100 guides

Poser du parquet dans une salle de bains, un sol pvc, un revêtement stratifié, du carrelage ou encore du liège est possible à la condition que le revêtement porte la mention “spécial salle de bains”. Le sol de salle de bains résiste obligatoirement à l’humidité. L’entretien et sa pose sont relatifs à son type.

Caractéristiques importantes

  • Revêtements disponibles
  • Avantages et inconvénients
  • Résistance à l'humidité
  • Esthétique
  • Types de pose
Voir les sols stratifiés !

Pour faciliter votre choix, nous avons relevé pour vous les avantages et inconvénients de chaque revêtement de sol de salle de bains, ainsi que leur coût au m2. 

Revêtement de sol

Avantages

Inconvénients

Prix au m2

Carrelage

- Se prête à toutes les envies déco

- Convient également au sol des douches à l’italienne

- Très résistant

- Facile à entretenir

- Froid sous les pieds nus

- Craint les chocs violents

- Pose assez technique

10 à 100 €

Sol PVC et vinyle

- Grand choix de couleurs, finitions et d’aspects

- Économique

- Facile à poser

- Facile à entretenir

- Peut jaunir au fil du temps

5 à 30 €

Parquet massif

- Élégant

- Rénovable plusieurs fois

- Onéreux

- Entretien soigneux

50 à 150 €

Sol stratifié

- Nombreux décors 

- Économique

- Facile à poser

- Facile à entretenir

- Moins rénovable que le parquet massif

20 à 50 €

Moquette

- Confortable

- Facile à poser

- Entretien soigneux

- Durée de vie plus limitée

3 à 50 €

Liège

- Écologique

- Nombreux décors

- Les meubles lourds peuvent y laisser des traces

20 à 50 € 

Sol en fibres végétales

- Naturel et écologique

- Imputrescible

- Résistant

- Retient la poussière

- Toucher un peu rugueux

4 à 30 €

Pierre naturelle

- Cachet inégalé

- Grande variétés de couleurs et d’aspects

- Durable

- Pose complexe

- Onéreuse

40 à 200 €

Béton ciré

- Grand choix de couleurs, d’aspects et de finitions

- Très résistant

- Facile à entretenir

- Poids élevé

- Tendance à se fissurer

- Assez onéreux

- Pose nécessitant un vrai savoir-faire

80 à 150 €

Le revêtement de sol est un élément majeur pour la décoration de votre pièce. La salle de bains, même s’il s’agit d’une petite surface, est une pièce importante dans la maison et on doit s’y sentir bien. Quel que soit le revêtement de sol que vous visez, vous aurez du choix. Les fabricants de sols ont bien compris l’intérêt de développer des produits pour la salle de bains.

Plusieurs revêtements de sol sont disponibles pour les salles de bains. Parmi eux, les carreaux de carrelage sont de grands classiques. Les atouts esthétiques des carrelages sont incontestables. Ils sont décoratifs et imitent le bois, la pierre ou le béton.

Mais d'autres revêtements pour salle de bains le sont tout autant. De plus, ils imitent, eux aussi, d'autres matériaux. C'est le cas des sols pvc ou stratifiés. Toutes les couleurs, aspects et structures sont possibles et il y en a pour tous les goûts, du classique au moderne. Quel qu'il soit le revêtement pour salle de bains, il doit être dans tous les cas hydrofuge. Les fabricants mettent à disposition des gammes complètes de revêtements adaptés aux salles d'eau. Voici les 9 revêtements de sol disponibles en version salle de bains :

  1. Carrelage, un revêtement esthétique et naturellement résistant à l'humidité.
  2. PVC et vinyle, des matières alliant facilité de pose, résistance à l'eau et large choix de motifs.
  3. Parquet, un revêtement classique élégant et disponible en version hydrofuge.
  4. Sol stratifié, une alternative au parquet à petit prix.
  5. Moquette, un revêtement qui revient en force et en version résistant à l'humidité.
  6. Liège, un revêtement respectueux de l'environnement pour un choix écologique.
  7. Fibre végétale, sisal, jonc, fibre de coco, de matières naturelles très tendance.
  8. Pierre naturelle et reconstituée, des matériaux à la fois solides et élégants.
  9. Béton ciré, un revêtement brut qui s'accorde parfaitement à un style contemporain.

Attention cependant à bien associer vos sols et vos murs. La salle de bains est un petit espace en général. Pour le sol, ne misez pas sur de trop grands formats qui vont rétrécir visuellement votre pièce. C’est assez étonnant mais finalement, tous les revêtements de sol peuvent être posés en salle de bains. Il suffit de respecter les préconisations de pose et d’entretien des fabricants. C’est à vous de vous adapter à votre sol finalement !

Faisons à présent un petit tour d’horizon des différents types de sol et de leurs contraintes dans une salle de bains.

C’est le revêtement de sol le plus courant en salle de bains. En effet, le carrelage est parfaitement adapté car il est complètement étanche et très facile d’entretien. L’eau ne peut pas pénétrer et déformer les carreaux. C’est un énorme avantage en salle de bains forcément. Il peut également être posé à l’intérieur des douches italiennes.

Tous les modèles sont possibles et vos envies de décoration seront vite assouvies : aspects pierre, unis, couleurs, bois, béton, marbre, carreaux ciments, etc. Tout est possible en carrelage ! Avantage indéniable supplémentaire : les carreaux peuvent également être posés aux murs dans leur grande majorité !

L’entretien se fait de manière très simple grâce à une serpillière et un produit  nettoyant dilué. Le seul inconvénient du carrelage reste la pose, assez technique et contraignante. En cas de doute, faites appel à un professionnel car un carrelage mal posé s'altère très vite, surtout en salle de bains.

Il peut aussi laisser une sensation de froid sous les pieds et craint également les chocs violents. 

Les classements et normes des carrelages

Pour vous aider à bien choisir votre carrelage de sol, référez-vous à ces normes et classements.

Le classement PEI 

Le classement PEI (Porcelain Enamel Insitute), fixé par la norme NF EN ISO 10545-7 vous renseignera sur la résistance à l’abrasion de surface et donc l’usage des carreaux émaillés uniquement. Ils sont classés du moins résistant au plus résistant, de P2I0 à PEI5 pour un usage commercial, PEI3 étant l’indice conseillé pour une salle de bains.   

La norme MOHS 

La norme MOHS classifie la résistance à la rayure du carrelage comme suit :

  • de 1 à 4 pour un carrelage d’une faible résistance aux rayures ;
  • de 5 à 6 pour une bonne résistance ;
  • de 7 à 8 une très bonne résistance ;
  • de 9 à 10 pour du carrelage inrayable

La norme R

Aussi appelée PC pour pieds chaussés, la norme R évalue la résistance à la glissance pieds chaussés du carrelage sur une échelle de 9 à 12. Avec une adhérence moyenne, R10 est parfait pour une salle de bains. 

La norme ABC

Également appelée PN pour pieds nus, la norme ABC évalue la résistance à la glissance pieds nus du carrelage sur une échelle de A à C. Dans une salle de bains, optez pour un indice B ou C. 

Les sols pvc et vinyles sont des sols économiques compatibles en salles de bains car ils sont parfaitement étanches. Vous pouvez donc choisir sans problème ce type de sols dans votre pièce d’eau. La variété de produits est immense et vous trouverez forcément un sol adapté à vos goûts. L’entretien est extrêmement facile, il suffit de passer l’aspirateur et la serpillière avec un produit nettoyant neutre dilué dans l’eau claire.

Poser un revêtement de sol vinyle ou PVC est relativement simple pour un bon bricoleur, aussi bien en rouleaux qu’en lames ou dalles. La pose est collée ou flottante selon les sols et formats.
Voir le catalogue ManoMano
Aspirateur

Les parquets, c’est-à-dire les sols avec du bois noble, ne sont pas les sols les plus adaptés pour la pose en pièces humides comme une salle de bains. Ils ne sont pas totalement proscrits non plus, mais il faudra vous adapter aux contraintes.

Le problème majeur est évidemment l’humidité. Le bois est une véritable éponge et l’eau le fait gonfler. Votre sol pourrait donc se déformer rapidement si vous ne prenez pas certaines précautions. Evitez les parquets contrecollés en pose flottante en salle de bains. Privilégiez un parquet massif posé collé, qui résistera mieux. Choisissez également une essence de bois exotique comme le teck ou le wengé qui sont des bois plus résistants à l’humidité.

Assurez-vous que votre salle de bains est bien ventilée pour que le parquet ne subisse pas trop de variations d’humidité dans l’air.

En ce qui concerne la déco, pensez aux parquets avec des joints pont de bateau pour donner un nouveau ton à votre salle de bains.

Pour l’entretien, les parquets de salle de bains sont souvent huilés. Il faut toujours éviter l'eau stagnante sur le bois. Pensez aussi à rehuiler le parquet (avec un chiffon microfibre et de l’huile d’entretien en spray) pour le préserver dans son état d’origine.

Les labels PEFC et FSC

Vous trouverez différents labels qui vous permettront de vérifier la traçabilité du bois et la gestion éco-responsable des forêts. Parmi eux :

  • le label PEFC (Pan European Forest Certification) qui atteste que le bois est issu de forêts gérées durablement ;
  • le label FSC (Forest Stewarship Council) qui garantit, de la même façon que le PEFC, la gestion éco-responsable des arbres et des forêts dont est issu le parquet ;
  • le label parquet de France, créé par les fabricants français, qui garantit la traçabilité du bois et la fabrication française du parquet, mais pas de son origine.

Le sol stratifié, même s’il est sur une base de bois, est beaucoup plus stable qu’un parquet. Faites bien attention tout de même, ils ne sont pas tous compatibles en salle de bains.

Choisissez bien une gamme adaptée et testée en salle de bains. Les sols stratifiés de salle de bains sont traités contre l’eau dans leurs panneaux supports. Certains produits sont même parfaitement étanches et repoussent l’eau. Il n’y a alors plus aucun risque dans la salle de bains !

De nombreux décors sont possibles en stratifiés, vous trouverez forcément votre bonheur : couleurs, aspects, structures, etc.

L’entretien d’un revêtement de sol stratifié est très simple : il suffit de passer l'aspirateur ou une serpillère microfibre et le tour est joué.

C’est surprenant mais oui, certaines moquettes sont compatibles en salle de bains ! Renseignez-vous car vous ne pouvez pas mettre n’importe quoi évidemment, mais l’offre existe ! La moquette de votre choix devra être traitée contre l’humidité. Vous éviterez ainsi tout dommage en cas de projection d’eau.

La moquette de salle de bains pour un sol très confortable pourquoi pas ? Mais attention à l’entretien ! Passez régulièrement l’aspirateur pour une hygiène irréprochable !

Côté esthétique, sachez que les coloris sont en général unis.

Symbole d’usage et classement au feu

Symbole de tenue à l’eau

Ce symbole d’usage vous permettra d’identifier les moquettes adaptées à un usage en salle de bains.

Classement au feu

Même dans une pièce humide comme la salle de bains, il est important de connaître le classement au feu de la moquette choisie, sur une échelle allant de A à F :

  • A1FL et A2FL : moquette peu ou pas combustible.
  • BFL combustible, mais dont la contribution à l’embrasement est très limité.
  • CFL combustible, mais dont la contribution à l’embrasement est limité. 
  • DFL combustible, dont la contribution à l’embrasement est significative. 
  • EFL combustible, dont la contribution à l’embrasement est importante.
  • FFL combustible, dont la contribution à l’embrasement est très importante.

Pour vos envies de sol écologique, pourquoi ne pas choisir un sol en liège pour votre salle de bains ? Le liège fait un retour en force dans nos rayons. Les fabricants ont évidemment pensé à l’option salle de bains en traitant le produit contre l’eau.

Le liège des années 70 c’est fini ! Vous trouverez maintenant des décors très esthétiques et trompeurs qui ne laisseront en aucun cas penser que votre sol est en liège !

Comme pour les autres sols, choisissez bien la version certifiée compatible pour les salles de bains.

Les sols en fibre végétale ont le vent en poupe dans les salles d'eau d'aujourd'hui. Sisal, jonc de mer, fibre de coco ou encore jute, ces revêtements offrent un toucher qui peut ne pas plaire à tous mais un aspect résolument naturel.

Le jonc de mer

Issu d’une plante aquatique, le jonc de mer est le revêtement de sol en fibre végétale à privilégier dans la salle de bains car imputrescible par essence, mais aussi non glissant. Avec son aspect rustique et ses tissages variés (droits, nattés, chevronnés, torsadés) le jonc de mer est idéal pour ceux qui recherchent un revêtement naturel et écologique. Très résistant et bon marché, il a par contre l’inconvénient de retenir la poussière ce qui implique un entretien régulier.

La pierre naturelle offre un cachet inégalé. Elle est onéreuse mais résistante. Côté entretien, si de l'eau savonneuse suffit, les produits ménagers agressifs sont à proscrire. Revêtement de sol ancien, la pierre naturelle est reconnue pour sa longévité et pour sa pose complexe nécessitant un savoir-faire et des outils adaptés. Parmi les plus posées citons :

  • Le granit, qui ne craint ni l’eau ni les tâches, est apprécié pour ses élégantes nuances grises. C’est par contre la plus onéreuse des pierres naturelles.
  • Le marbre, décliné dans une grande variété de teintes et de finitions, c'est l’un des revêtements de sol les plus robustes. Il doit par contre être soigneusement entretenu. 
  • Le calcaire, disponible dans différentes teintes claires, est tout à la fois réputé pour son esthétique et sa facilité d’entretien.     
  • L’ardoise, surtout connue dans son aspect gris sombre, voire noir, peut aussi se parer de teintes rouges, vertes ou blanches. Plus légère que beaucoup d’autres pierres naturelles, l’ardoise est aussi facile à entretenir, mais sensible aux rayures.
  • Les pierres locales et régionales : la pierre de Volvic, une roche volcanique, la pierre de Bourgogne, une roche calcaire, etc.

A noter cependant, certains revêtements de sol en pierre sont poreux. Ils nécessitent un traitement hydrofuge pour leur utilisation en pièce humide (calcaire). D'autres, en revanche, possèdent des propriétés intrinsèques compatibles. C'est le cas du granit qui, en plus d'être très résistant, est antidérapant. La pierre naturelle est proposée en dalles, pavés et carreaux.

La pierre reconstituée

La pierre reconstituée, généralement composée d’un mélange d’eau, de ciment, de colorants et d’adjuvants, peut offrir une alternative intéressante à la pierre naturelle qu’elle imite très bien. Antidérapante, résistante aux chocs et durable (mais moins que la pierre naturelle), la pierre reconstituée est plus facile à poser car parfaitement calibrée et plus légère, le tout pour un coût abordable.

La pierre reconstituée peut offrir une alternative intéressante du fait de ses propriétés et son coût inférieur.

Le béton ciré affiche un caractère industriel qui n'est pas sans déplaire aux décorateurs minimalistes contemporains. Revêtement de sol mais aussi revêtement mural et de mobilier, le béton ciré est un béton coulé chargé de pigments et de poudre minérale. D'aspect lisse, le béton est hygiénique et sa pose est sans joints de dilatation.

Le béton ciré choisi comme revêtement de salle de bains nécessite un traitement hydrofuge (application de vernis). La pose d'un béton ciré peut toutefois se révéler complexe pour les non initiés tout comme la préparation du support. Son entretien quotidien se réalise avec de l'eau savonneuse mais pour assurer longévité au béton, l'application du vernis hydrofuge est à renouveler au fil des années. A noter que le béton ciré en kit offre une durée de vie moins longue (apparition de microfissures et fissures les premières années) contrairement au béton ciré traditionnel qui offre une durée de vie plus longue.

Chaque pièce de la maison a ses spécificités techniques à prendre en compte lors du choix d’un revêtement de sol. La salle de bains n’échappe pas à la règle. La salle de bains n’est pas une pièce dite de « grand passage » mais une pièce humide. Il faudra donc adapter votre choix de revêtement de sol selon cette spécificité impérativement.

En fait, tout type de revêtement de sol est compatible pour un usage en salle de bains, encore faut-il bien en connaître les contraintes (pose, entretien, résistance à l'humidité, etc.) et choisir la version adaptée.

Résistance à l’humidité : une condition essentielle pour tout votre revêtement de salle de bains

C’est sur cette spécificité qu’il faudra vous concentrer au moment de choisir votre revêtement de sol de salle de bains. La salle d'eau est une pièce humide et votre sol devra présenter une bonne résistance à l’humidité, voire même une étanchéité parfaite.

Le sol de la salle de bains subit régulièrement des projections d’eau et est régulièrement nettoyé. Et ce n’est pas tout ! L’humidité de l’air est très variable dans cette pièce et cela peut avoir une incidence sur votre sol. En effet, la condensation peut créer une humidité stagnante, pas forcément idéale pour des sols non testés sur le sujet.

Misez toujours sur un sol avec la mention compatible salle de bains. Le choix va forcément se réduire dans la masse de produits disponibles et selon la typologie de produits mais vous aurez la garantie d’un fabricant.

Classements d’usage pour les revêtements de sol de salle de bains

Il existe deux normes de classification communes aux revêtements de sol de salle de bains.

Le classement UPEC

Ce classement, fréquent mais non obligatoire, classifie les revêtements de sol selon leur résistance :

  • à l’usure à la marche : U, de 1 à 4 ;
  • au poinçonnement : P, de 2 à 4 ;
  • au comportement à l’eau : E, de 1 à 3 ;
  • à la tenue aux tâches et aux agents chimiques : C, de 0 à 3.

Plus le classement est élevé, plus le chiffre qui suit la lettre augmente. 

Dans le cas de la salle de bains, même si vous allez y passer tous les jours évidemment, ce n'est pas une pièce de grande fréquentation, comme un salon par exemple. Vous allez rarement vous y promener en talon aiguilles et risquez donc peu de marquer le sol. Il est donc généralement conseillé un classement minimum de U2s, P2, E2, C2.

La norme EN ISO 10874

La norme EN ISO 10874 classifie quant à elle les revêtements (stratifiés, PVC, etc.) en fonction de leur usage.

Classement

Usage

Pièces ou locaux

21

Usage domestique modéré

 passage faible ou intermittent

Chambre, couloir sans accès sur l’extérieur

22

Usage domestique général

passage moyen

Salon, séjour, hall d’entrée sans accès sur l’extérieur

23

Usage domestique élevé

passage intense

Couloir, hall d’entrée ou pièce avec accès sur l’extérieur

31

Usage commercial modéré

passage faible ou intermittent

Bureau individuel, chambre d’hôtel

33

Usage commercial élevé

passage intense

Escalier, boutique avec accès sur l’extérieur

34

Usage commercial très élevé

passage très intense

Salle de classe avec accès sur l’extérieur, restaurant d’entreprise

41

Usage industriel modéré

Atelier d’usine

Le revêtement de sol de salle de bains doit donc présenter un bon classement d’usage pour une longue vie mais pas besoin de miser sur des sols pour passage intensif, plus chers et pas forcément utiles pour une salle de bains. Optez pour un revêtement de sol avec un classement minimum 23/31 (usage domestique élevé / usage commercial léger).

Voir les sols stratifiés !

Guide écrit par:

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise, 100 guides

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

Baignant dans le monde du revêtement de sol depuis de nombreuses années, je connais bien techniquement tous les produits, du stratifié au parquet, du linoléum au PVC en passant par la moquette et le carrelage. Comment ils sont fabriqués, avec quoi ils sont composés, quelles sont leurs performances, comment doit-on les poser et les entretenir, sont mes sujets quotidiens. J’ai pu voir beaucoup d’erreurs sur des chantiers du fait d’un manque d’information ou de compréhension du produit. Les produits évoluent techniquement en permanence et même les professionnels ont du mal à suivre. C’est pourquoi j’ai eu envie de transmettre ce que je sais, de manière claire et ludique, pour tout le monde. Les industriels sont parfois très techniques et leur jargon est souvent peu accessible au commun des mortels. Les vendeurs ont souvent pour objectif de vendre coûte que coûte et peuvent agir de manière orientée. Je souhaite avant tout expliquer ce qu’est le produit, expliquer pour expliquer uniquement, de manière complètement décomplexée.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo