Comment choisir ses outils de finitions

Comment choisir ses outils de finitions

Joana, Bricoleuse autodidacte, Haute-Savoie

Guide écrit par:

Joana, Bricoleuse autodidacte, Haute-Savoie

4 guides

Lime, tiers, râpe, éponge abrasive, cale à poncer, rabot à main, ciseaux à bois… Il y a de tout dans notre boite à outils ! Pour supprimer un frottement de porte, pour affuter sa scie ou pour poser une serrure à encastrer, ils vous seront tous utiles ! Prenez le bois dans le sens du fil et suivez le guide !

Caractéristiques importantes

  • Ciseau à bois
  • Lime
  • Râpe
  • Abrasif
  • Rabot
Découvrez nos outils de finition !

L’usage d’un rabot résout proprement un problème de frottement de porte alors qu’une râpe amincit une pièce de bois vulgairement. Et c’est bien à coups de ciseaux que vous adapterez votre nouvelle serrure à encastrer ! Plein phare sur les outils de finition.

Râpe

Les râpes permettent de façonner les matériaux tendres, généralement le bois, et peuvent aussi être utilisées sur certains métaux tels que l’étain, le plomb et l’aluminium.

Lime

Les limes sont principalement utilisées sur le métal et pour le rendre plus fin. On en trouve de différents profils, en fonction de l’angle de travail souhaité : platrondcarré et demi-rond..

Lime-tiers

Les limes-tiers sont triangulaires et utilisées pour l’affutage des dents de scie. Leur forme aiguisée permet de travailler facilement dans les rainures. Idéales pour redimensionner une vis et toute sorte d’angles aigus.

Rabot

Les rabots sont utilisés pour aplanir et raboter du bois – enlever de la matière de manière régulière. C’est un outil à semelle dans lequel une lame (le fer) vient se loger en position oblique dans une lumière (fente). Dans un mouvement rectiligne de poussée, le fer dépassant de la lumière vient lever un copeau de bois. Il existe des modèles de rabots conçus pour intervenir sur des matériaux tendres comme le plastique ou le plâtre, le principe étant identique.Il existe des rabots uqi n’ont pas de table, mais un ou deux manches.

Ciseaux à bois

Les ciseaux à bois sont utilisés pour sculpter, entailler et mortaiser de manière grossière mais aussi finie. On tape dessus avec un maillet ou on l’actionne gentiment avec les mains. Les gouges, variantes des ciseaux à bois, sont dotées d'une lame concave. Ressemblant à un crochet, elles permettent de graver et de créer des formes arrondies. Les bédanes, plus épais que des ciseaux à bois, s’utilisent principalement pour tailler des mortaises.

Éponge abrasive

L’éponge abrasive est souple et permet de poncer des surfaces rondes. Elle est utilisée davantage pour poncer que pour enlever de la matière à proprement parler. Une poignée ergonomique permet un confort de travail certain.

Cale à poncer

Les cales à poncer servent à poncer des surfaces planes étendues. Elles bénéficient d’une bonne prise en main et il en existe de différents grains, tout comme les papiers à poncer.

Voir le catalogue ManoMano
éponge abrasive

Une râpeôte de la matière et s'utilise principalement sur du bois. En fonction de sa piqure (picots qui composent la râpe), elle enlève plus ou moins de matière. Trois types de piqure existent :

  • douce, utilisée pour la finition d'une pièce, pour un rendu impeccable ;
  • moyenne, usage courant, considérée comme râpe passe-partout ;
  • grosse, à utiliser avec précaution car enlève beaucoup de matière et raye le bois en profondeur.

La piqure définit donc la quantité de matière à enlever. Ensuite vient le choix du profil :

  • plat, conçu pour les surfaces planes ;
  • rond, appelé également râpe queue de rat, pour le travail des encoches et des formes arrondies ;
  • demi-rond, parfait pour travailer des surfaces rondes et plates.

Le manche est en bois, en bi-matière ou tri-matière.

Voir le catalogue ManoMano
Râpe

Une lime, à la différence d'une râpe, n’a aucune piqure, mais desstries. Celles-ci ôtent plus ou moins de la matière selon leur espacement :

  • à 1 mm, beaucoup de matière est enlevée. Elle est choisie pour dégrossir, et pour cette raison, elle est appelée également lime à dégrossir ;
  • de 0,3 à 0,5 mm, elle est la lime passe-partout par définition. Utilisée pour un usage courant, elle est également appelée lime demi-douce ou lime moyenne ;
  • ≤ 2mm, exclusivement utilisée pour la finition, elle est appelée lime douce.

Une fois le type de stries défini, choisissez le profil, qui se sélectionne selon la forme de la surface à travailler :

  • plat, conçu pour aplanir et casser les angles ;
  • rond, dit lime queue de rat, destiné à retoucher les encoches et les formes rondes ;
  • demi-rond, profil plat et profil rond sur une seule et même lime ;
  • carré, dit aussi carrelet, pour ajuster un angle, une encoche ou une rainure ;
  • triangulaire ou lime tiers-point, pour affuter les dents de scie ou les angles aigus ;
  • losange, dit également lime-pignon, pour affuter les lames de scie.

Les limes  ont des manches similaires aux râpes. Elles sont en bois, bi-matière ou tri-matière. Ces deux dernières disposent d'une meilleure ergonomie.

Voir le catalogue ManoMano
Dents de scie

Selon les travaux que vous avez à effectuer, différents types d’outils composent la famille des rabots à main. Leur choix repose principalement sur l'usage.

Rabot à main ou riflard

Le riflard est un rabot avec un fer légèrement arrondi, utilisé pour les premières passes. Le rabot à main est le rabot standard le plus commun et le rabot passe-partout. On l'utilise pour raboter une porte, casser une arrête, amincir une plinthe, travailler une surface plane... si on ne doit avoir qu'un rabot, c'est celui-ci.

Rabot d'établi

Le rabot d’établi, appelé également rabot de menuisier, a une structure en bois et est conçu pour raboter et aplanir de longues pièces de bois. La largeur du fer définit sa largeur de passe (environ 45 mm).

Guillaume

Le guillaume est un rabot avec une structure en bois ou métal et avec un fer plus fin. Il est utilisé entre autres pour la réalisation de rainure (largeur de 20 mm environ).

Plane de charron

La plane de charron est également appelée couteau à deux mains et permet d'enlever l’écorce restante sur les bois bruts appelée flache. La plane de charron permet de travailler les pièces non régulières comme les vieilles poutres et les solives non dégauchies. 

Wastringue

Le wastringue est aux petites pièces de bois ce qu'est le couteau à deux mains aux grosses sections. Il est utilisé pour travailler les bois irréguliers.

Valrope

La valrope est un rabot à deux poignées qui ressemble au riflard. La profondeur du fer se règle via l'action d'une molette qui détermine la quantité de matière enlevée. Utilisé pour les surfaces planes, le fer de la valrope est large. Cet outil existe également en version demi-valrope.

Voir le catalogue ManoMano
Rabots à main

Ce qui différencie une bonne d’une mauvaise paire de ciseaux d'ébéniste, c’est la qualité de son acier.  Composé d’un manche en bois, bi-matière ou tri-matière, le tranchant des ciseaux est assuré par l’affutage et la longévité de son acier. La lame est affutable et vous pouvez le rendre plus coupant à l’aide d’une pierre à affuter (pierre au carbure de silicium et pierre naturelle).Les lames les plus abimées doivent parfois passer au touret pour retrouver le biseau de leur angle (environ 25°).

La taille de la lame varie le plus souvent entre 5 et 35 mm.Les ciseaux à bois les plus larges, appelés bédanes, servent à la conception de mortaises et peuvent être d’une seule pièce, c’est-à-dire, avoir leur manche en acier, car taillés dans la masse. On les appelle ciseaux de charpentier.Les gouges, elles, servent à créer des formes arrondies grâce à leur lame convexe. On ne tape pas sur leur manche pour enlever de la matière mais on l’extrait en creusant.

Pour vous aider à faire le tri, vous choisirez vos ciseaux en fonction de :

  • vos travaux soit du rainurage, du mortaisage ou de la sculpture ;
  • la fréquence d'utilisation et les bois travaillés ;
  • la taille de la lame ;
  • l’acier de la lame – acier trempé, chrome vanadium, alliage haute résistance carbone/chrome ;
  • le manche, soit en bois, en bi-matière ou tri-matière pour plus de confort car plus ergonomique.
Voir le catalogue ManoMano
Ciseaux à bois

Les abrasifs et papiers de verre servent à poncer et sont proposés en feuille ou en rouleauL’usage détermine la granulométrie (nombre de grains) et selon celle-ci on parle de dégrossissage, de ponçage ou de finition. Un numéro de grain élevé (80) indique un papier à fort pouvoir abrasif utilisé pour le dégrossissage, alors qu'un grain fin (400) est utilisé pour la finition comme le ponçage d'une carrosserie.Retenez que plus le numéro est élevé, plus le grain est fin.

Type d'abrasif

Corindon

Oxyde d’alumine cristallisée, le corindon sert à poncer les bois très durs et les vieilles peintures.Anti-écrasant, on peut poncer sans problème les peintures, les vernis et les mastics.Les corindons synthétiques sont plus résistants, parfaits pour les travaux intensifs. 

Émeri

La toile émeri est un mélange de minéraux collés sur toile.Elle est utilisée pour le ponçage et le décapage des métaux, notamment de la rouille. La toile émeri supporte les usages intensifs.

Silex

Le silex a remplacé le verre pilé. Toutefois, on continue de parler de papier de verre.Idéal pour le ponçage des vernis, des bois résineux ou du plâtre.

Support des grains

Les grains abrasifs, collés sur différents supports, se choisissent selon l'utilisation.

Fibres nylon

On les trouve essentiellement  sur les feuilles auto-agrippantes pour cales à poncer.

Toile

La toile abrasive est idéale pour les coins et les reliefs, car plus résistante et non déchirable.

Papier

Trop rigide, le papier se casse ; trop fin, il se déchire et sur les papiers abrasifs premiers prix, les grains peuvent se décoller. Le papier s’utilise sec, notamment sur bois neuf.  Il peut être utilisé avec des cales à poncer.

Contrairement au ponçage à la ponceuse, le ponçage à la main est laborieux. Compte tenu de l'approche, il est possible de poncer une surface plane ou avec du relief. La feuille de papier abrasif n’est pas toujours facile à garder en main. Pliez-la en 3 ou 4 pour utiliser les faces les unes après les autres.Pour une utilisation longue durée, éviter les ampoules et poncer de manière plus régulière, préférez l'usage d'une cale à poncer.En bois, en liège, en mousse ou en caoutchouc, avec ou sans système de fixation, la cale à poncer s'adapte à vostravaux de ponçage.Lescales en mousse ont tendance à s'user prématurément au niveau des angles.Les personnes supportant mal les poussières générées par le ponçage peuvent utiliser une cale aspirante, et surtout, un masque de protection.

  • On essaie au maximum de poncer avec des gants de protection pour se protéger les mains des ampoules ou des échardes.
  • Le bois est poncé dans le sens du fil (des fibres) pour éviter les rayures inesthétiques.
  • Toute opération de ponçage est commencée par un papier à poncer avec le grain le plus gros, et est fini par le grain le plus fin.
  • La poussière est retirée avec un aspirateur pour le ponçage à sec et avec une éponge pour le ponçage à l’eau (carrosserie).
  • Le papier carrossier s’utilise également en version ponçage à sec.
  • Les mêmes critères de choix s'observent sur les éponges abrasives.

Certains des outils énumérés ne nécessitent pas d’entretien, d’autres oui ! Si la lime et la râpe vieillissent bien, des ciseaux à bois mal taillés sont proches du burin, et un rabot au fil éclaté laisse une trace sur le bois qu’il effleure. Conclusion : pensez à protéger le tranchant de vos outils et à les affuter périodiquement. Le ponçage se réalise avec des protections de voies respiratoires et l'utilisation de gants de protection est recommandée. Le ponçage à l'aide d'une ponceuse est efficace et offre un meilleur rendement ; le polissage pour les carrosseries permet une finition et un rendu impeccables.Les copeaux formés par l'utilisation de rabots et/ou de ciseaux à bois sont l'affaire d'un aspirateur de copeaux, un appareil pratique dans votre atelier bois et qui deviendra vite indispensable ! L’utilisation d'un établi de menuisier, pour le travail de vos pièces de bois, est recommandée. Les métalliers préfèreront un établi métallique, plus résistant pour le travail des métaux. Le travail du bois requiert des compétences et un environnement de  travail sain. Ainsi, pensez à travailler en sécurité et à entretenir vos outils. Le travail du fer étant tout aussi dangereux, gants et lunettes de protection sont indispensables.  

En savoir plus

Afin d'approfondir vos lectures sur les outils de finition, consultez les guides de nos rédacteurs :

Voir le catalogue ManoMano
Gants de protection

Découvrez nos outils de finition !

Guide écrit par:

Joana, Bricoleuse autodidacte, Haute-Savoie, 4 guides

Joana, Bricoleuse autodidacte, Haute-Savoie

Je réalise de nombreux travaux nourris de ma passion pour le bricolage et d’un gout prononcé pour la « débrouille ». Mes projets naissent après des réflexions (plus ou moins logiques pour les autres mais toujours pour moi !) grâce auxquelles j’aboutie à la réalisation d'une serre mobile pour pouvoir promener mes plantes, d'un distributeur d'aspirines effervescentes ou d'un distillateur construit à partir de boites de conserves ! Je considère le bricolage comme une manière d’avancer à son rythme et un monde où demeure la confortable idée que nos échecs nous apprennent souvent plus que la finalité même des projets. Mon regard avisé m’est utile, que ce soit pour ré-usiner des vis, remonter un moulinet à partir de ressorts d'appareil photo ou utiliser un chalumeau !Je suis ravie d’utiliser mon expérience et de pouvoir enfin la partager !

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo