Aquarium d'eau de mer : tout savoir

Aquarium d'eau de mer : tout savoir

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

Les aquariums d’eau de mer sont plutôt réservés aux aquariophiles avec un peu d’expérience. En effet, il s’agit d’un investissement assez conséquent et il faut maîtriser un bon nombre de paramètres avant de se lancer. Choix du bac, type d’aquarium, espèces à installer, entretien… toutes nos explications dans ce guide !

Caractéristiques importantes

  • Aquarium marin ou récifal
  • Équipements nécessaires
  • Installation du bac
  • Invertébrés, poissons et plantes
  • Entretien
Voir les aquariums et meubles pour aquarium

La réalisation d'un aquarium marin est souvent déconseillée à une personne débutant en aquariophilie. On lui suggère bien souvent de faire ses premières armes avec un aquarium d'eau douce. Il est vrai que les poissons d'eau douce sont plus robustes et plus faciles à élever que les poissons de mer.

Leur prix est aussi plus abordable, et un aquarium d'eau douce coûte moins cher qu'un aquarium d'eau de mer. De ce fait, en cas de mortalité de poissons, d'autres animaux ou tout simplement en cas d'échec de l'entreprise, la perte financière est moins importante pour un aquarium d'eau douce que pour celui d'un aquarium d’eau de mer. 

Dans les mers tropicales, les espèces animales vivent en harmonie. Ce n'est pas le cas dans un milieu confiné comme celui d'un aquarium où les coraux, ne peuvent pas vivre avec un nombre de poissons trop important quelle que soit l'espèce.

C'est la raison pour laquelle les aquariophiles ont la coutume de distinguer deux grandes catégories dans ces aquariums :

  • l’aquarium dit « fish only »,ne renfermant que des poissons.
  • l’aquarium dit « récifal » qui contient en majorité des coraux, d’où son nom.

Principales caractéristiques des aquariums « fish only »

Principales caractéristiques des aquariums récifaux

Choix plus vaste des poissons et population plus nombreuse (poissons-papillons, poissons-anges, etc).

Choix restreint du nombre de poissons (au maximum 2 petits poissons pour 100 litres d'eau).

Installation de l'aquarium délicate et maintenance pointue et régulière.

Installation de l'aquarium encore plus délicate et maintenance très pointue et encore plus régulière.

Volume minimum de l'aquarium : 250 à 300 litres.

Volume minimum de l'aquarium : 300 à 400 litres.

Coût d'achat et d'entretien relativement faible.

Coût d'achat et de maintenance élevés.

Spectacle offert essentiellement par les poissons et le décor.

Spectacle somptueux assuré par les invertébrés : coraux, anémones, éponges, crevettes.

L'aquarium récifal est sans doute le plus difficile à réaliser et à maintenir. On y élève essentiellement des coraux, mais également d'autres invertébrés, parmi lesquels :

  • étoiles de mer ;
  • escargots ;
  • oursins ;
  • bernard-l'ermite.

Les poissons n'y figurent qu'en très petit nombre, juste pour apporter un peu de mouvement.

Le corail se présente sous deux formes :

  • les coraux mous, ils sont peu colorés mais ondulent en suivant le mouvement de l'eau ;
  • les coraux durs, souvent très colorés, ils ont un squelette calcaire et sont plus exigeants en qualité de l’eau. 

à noter qu'une tendance fait de plus en plus d'adeptes, celle des nano aquariums récifaux de moins de 30 litres. 

Par rapport à un aquarium d'eau douce, un aquarium d'eau de mer possède des spécificités :

  • il faut recréer une eau de mer ;
  • nécessité d'avoir un bac de grande taille 250 à 300 litres minimum contre 100 litres pour un aquarium d'eau douce. L’aquarium d'eau de mer est plus coûteux à l'achat ainsi qu'à l’entretien ;
  • les contrôles des paramètres physiques et chimiques de l'eau sont plus nombreux : densité de l'eau, pH, nitrites, nitrates, phosphates, ammonium, calcium, oxygène ;
  • les plantes y sont quasi absentes, exceptées quelques algues ;
  • nécessité de posséder du matériel adapté : l'éclairage est plus intense, et les températures de couleur peuvent aussi varier ; les besoins en filtration sont plus importants, il faut un filtre plus puissant ou ajouter un second filtre ;
  • l'eau doit être très claire et contenir très peu de matières en suspension ;
  • plusieurs pompes de brassage doivent être installées pour brasser l'eau et pour reproduire les mouvements de l'eau d'un récif corallien ;
  • un écumeur est recommandé, surtout pour l'aquarium récifal ;
  • la phase d'installation de l'aquarium est plus longue que pour un aquarium d'eau douce. Le cycle de l'azote est plus long à se mettre en place.

Le sol d’un aquarium marin

Le sol d'un aquarium marin n'a pas pour but de nourrir des végétaux. Il n'est donc pas nécessaire qu'il soit très épais, et sa granulométrie peut être plus grossière, ce qui permet une bonne circulation entre les éléments. Le sable de plage ne convient pas car il est trop fin.

Le prélèvement de matériaux en bord de mer étant interdit par la loi, vous trouverez du sable adapté dans le commerce :

  • le sable de mer, il ne faut pas qu'il soit trop fin, les meilleurs sables sont ceux composés en majorité de fragments de coquilles (sable coquillier) ;
  • le sable de corail, Le sable que vous trouverez dans le commerce provient rarement de débris de squelettes de coraux, mais plus vraisemblablement de fragments d'algues calcaires.

Les 4 éléments indispensables de décor d'un aquarium marin

Comme en eau douce, le décor participe pleinement à la beauté de l'aquarium ; il fait partie aussi de la vie des animaux pour lesquels il constitue des abris, des points d'ancrage pour coraux et anémones, et souvent des sites de nourrissage pour des invertébrés mobiles comme les crevettes. Voici les éléments et les caractéristiques du décor à installer dans l’aquarium marin :

  1. Idéalement le décor marin est calcaire et poreux ;
  2. Les pierres de laves sont poreuses, légères, mais peu calcaires ;
  3. Les pierres de dolomies sont calcaires et percées de nombreuses cavités, mais peu poreuses et lourdes ;
  4. Le décor corallien est constitué de squelette de coraux ou d'algues calcaires agglomérées. Ils sont colonisés par une multitude d'algues, de micro organismes et de petits animaux.

La salinité de l'eau de mer

L'eau de mer contient de nombreux sels dissous dont le plus abondant est bien entendu le chlorure de sodium (le sel de cuisine), mais aussi beaucoup d'oligoéléments. Cette quantité s'exprime en pourcentage ou en grammes par litre. La moyenne est de 35 g de sel par litre d'eau.

En aquariophilie marine, la salinité de l'eau est mesurée par la densité de l'eau. Elle augmente avec la teneur en sel, mais également avec la température de l'eau. On la mesure avec un densimètre.

Par exemple, dans une eau à 25 °C , la densité doit être comprise entre 1022 et 1024. Le niveau de l'eau d'un aquarium diminue par évaporation. C'est de l'eau douce qui s'évapore , et la concentration en sel augmente, comme vous l'indique le densimètre. C'est donc de l'eau douce que vous devez apporter et non de l'eau de mer.

Le cycle de l'azote

Le cycle est le même que celui de l’eau douce, mais comme la végétation y est moins abondante , les nitrates auront donc tendance à s'accumuler dans un aquarium marin.

Or, les nitrates sont toxiques à forte dose pour les invertébrés et notamment pour les coraux. C'est la raison pour laquelle, il ne faut pas négliger les changements partiels et réguliers de l'eau. 

Le filtrage et le brassage de l'eau 

L’eau d'un aquarium marin doit être filtrée à raison de 5 fois le volume d'eau du bac par heure. Ainsi pour un bac renfermant 400 litres d'eau, il faut utiliser un filtre dont la pompe débite 2000 litres d'eau toutes les heures.

Le brassage de l'eau doit être d'un débit au moins équivalent à celui du filtrage (5 fois le volume d'eau par heure).

L’écumeur

L’écumeur élimine la mousse à la surface de l'eau, provenant de substances dissoutes qui ne sont pas neutralisées par le filtre. Cette mousse est collectée dans un petit réceptacle que l'on doit vider régulièrement. 

L'écumeur n'est pas toujours indispensable, notamment si l'aquarium dispose d'une très bonne filtration, mais son emploi est recommandé pour des aquariums renfermant beaucoup d'invertébrés. 
Voir le catalogue ManoMano
Filtre

1. Prélever de l’eau de mer

C’est la première idée qui vient à l'esprit. Mais il y a de nombreuses restrictions. Le site de prélèvement doit être éloigné de toute forme de pollution, ou d’une arrivée d’eau douce ; les marais salants, les zones où l'eau stagne sont aussi à éviter. Les côtes rocheuses peuvent convenir à priori, tandis que les plages de sable ont une eau souvent chargée de matières en suspension. Dans tous les cas, l'eau devra être filtrée avant d'être utilisée.

Prélevez l'eau par temps calme. Ensuite viendra le problème du transport et du stockage. L’eau prélevée en milieu marin doit être transportée dans des récipients alimentaires en plastique (jerricans). L'eau peut y être stockée à l'abri de la chaleur et de  la lumière. 

2. Reconstituer un eau artificielle

On peut créer une eau semblable à de l'eau de merà partir d'une eau du robinet de très bonne qualité et peu chargée en nitrates (à éviter dans les zones de culture ou d'élevage intensifs). Vous trouverez dans le commerce du sel pour aquarium à apporter à votre eau.

Les invertébrés (anémones, coraux) sont très exigeants sur la qualité de l'eau.

Voir le catalogue ManoMano
Sel pour aquarium

La température de l'eau

Les poissons de mer sont plus sensibles aux variations de température que les espèces d'eau douce. La température d'un aquarium de mer est de 25 ou 26° C.

Le  TAC

C’est le titre alcalimétrique complet, ou dureté carbonatée. Alors que la mesure de la dureté d'une eau douce prend en compte tous les sels de calcium et de magnésium (dureté totale), on ne mesure dans une eau de mer que la concentration de :

  • carbonates de calcium ;
  • carbonates de magnésium ;
  • bicarbonates de calcium ;
  • bicarbonates de magnésium (dureté carbonatée). 

C'est une notion importante en aquariophilie marine, car le squelette des animaux marins, la carapace des crustacés ou les coquilles des mollusques renferment une forte proportion de calcium.

Le pH

Le pH d'une eau de mer est supérieur à celui d'une eau douce. Il est de 8,3 en pleine mer et de 8 environ près des côtes. Le pH d'un aquarium d’eau de mer doit être maintenu entre 8 et 8,5, valeurs au-delà desquelles les animaux commencent à avoir des problèmes physiologiques.

Le pH d'un aquarium d'eau de mer à tendance à baisser. C'est pourquoi il faut le rectifier en fonction des valeurs du TAC, soit en ajoutant du calcium, soit en diminuant le taux de gaz carbonique.

Paramètres

Fréquence des mesures

Observations

Température

Tous les jours.

Elle ne doit pas varier de plus de 1 °C.

Nitrates 

1 ou 2 fois par semaine.

Absence totale.

pH

1 ou 2 fois par semaine.

En eau de mer, c'est surtout la respiration des animaux (rejet de CO2) qui fait diminuer le pH.

Densité de l'eau 

1 fois par semaine.

Elle ne doit pas varier de plus de 2 unités.

Calcium 

1 fois par semaine.

Important surtout dans les aquariums contenant des coraux.

La mise en place d'un aquarium d'eau de mer est beaucoup plus technique que celle d'un aquarium d'eau douce. Elle demande une bonne connaissance des animaux et une bonne expérience en aquariophilie. Voici quelles sont les principales étapes. 

Après avoir posé votre bac, positionnez le filtre à eau, la pompe à air, sans oublier les pompes de brassage (au moins deux) de manière à créer les courants nécessaires à l’épanouissement des êtres vivants présents dans l’aquarium. Vous permettrez au passage de donner du mouvement aux coraux.

Placez le chauffage pour aquarium (un ou plusieurs). Prenez en compte qu’il faudra 1 watt / litre d’eau. Installez un éclairage pour aquarium HQI (pour eau salée) d’une puissance de l’ordre de 2 watts / litre, et un tube de néon T8 à spectre bleu pour aquarium marin.

Posez ensuite les autres équipements et accessoires tels que l’écumoir, pour décanter les déchets de l’aquarium, le thermomètre (à placer de préférence sous la ligne d’eau et hors courant d’eau et chauffage). Installez également les autres accessoires permanents comme certains modèles de testeur d’eau, etc.

Voir le catalogue ManoMano
Éclairage pour aquarium

Remplissez d'abord le bac avec votre eau douce. Laissez aérer 24 heures au moins avec un fort brassage. Calculez la quantité de sels à dissoudre (à vous procurer chez votre détaillant) et ajoutez-les à l'eau du bac. Aérer de nouveau en brassant pendant 1 ou 2 jours. Vérifiez la densité et ajustez si nécessaire.

Vous trouverez dans le commerce des sels spéciaux, certains destinés plus particulièrement aux poissons, d'autres plus riches en calcium et oligo éléments sont plus indiqués pour des aquariums d'invertébrés. Vous pouvez aussi trouver de l'eau de mer concentrée, à diluer dans de l'eau douce. 

Les « pierres vivantes » sont ainsi appelées car elles sont colonisées par des microorganismes (microplancton, bactéries) qui transforment les nitrates en azote gazeux. Elles jouent un rôle fondamental dans un aquarium récifal dont elles occupent un tiers du volume.

Choisissez des matériaux adaptés à un aquarium de mer, en effet, les substrats pour aquarium d'eau douce ne sont généralement pas compatibles avec l’eau de mer. Vous pouvez opter pour du sable corail, ou bien du sable spécial aquarium marin que vous trouvez dans le commerce.

Ce cycle se produit seulement lorsque certaines bactéries sont en place et en nombre suffisant. Elles se fixent dans l'aquarium naturellement dans tous ses recoins : contre les éléments du décor ; sur les roches ; dans le fond ; à l’intérieur même du filtre à eau.

Le cycle de l'azote se met en place progressivement. Pour cette raison il faut compter environ 3 semaines, après la mise en eau de l'aquarium marin.

Voir le catalogue ManoMano
Les éléments du décor

Les invertébrés sont des espèces dépourvues de colonne vertébrale. Les coraux sont les plus connus. Les premiers invertébrés sont à introduire environ 1 mois après la mise en eau et seulement si les paramètres de l'eau sont corrects.

Certaines espèces comme les pennatules ou les crinoïdes sont fragiles et exigent de solides connaissances en aquariophilie récifale. Dans tous les cas, renseignez-vous sur les soins à apporter à chaque espèce et les incompatibilités éventuelles avec d’autres espèces marines. 

C’est le moment le plus attendu sans doute. Les poissons sont les derniers habitants de l’aquarium à introduire, et pour cause, il faut que tous les paramètres de l’eau soient optimaux et que le cycle de l’azote soit déjà bien en place. Il faut compter pour cela environ 1 mois après avoir installé les invertébrés.

Le choix des espèces doit tenir compte essentiellement de leur compatibilité entre elles, certains poissons étant naturellement prédateurs d’autres. Renseignez-vous sur ce point avant de choisir les espèces que votre aquarium marin doit abriter.

Voir le catalogue ManoMano
Les éléments du décor

Les plantes

Les plantes sont rares dans un aquarium d'eau de mer, mais quelques espèces d'algues sont cultivées. Elles ne sont pas enracinées dans le sol, mais sont fixées à leur support par un pied d'ancrage. Leur culture ne pose pas de problème dans la plupart des cas, et elles se multiplient bien par bouturage.

Quelques algues méditerranéennes s'adaptent bien aux conditions d'un aquarium d'eau tropicale : codium ; udotée ; caulerpe de Méditerranée  (Caulerpa prolifera). D'autres caulerpes, d'origine tropicale sont aussi cultivées. La croissance de ces végétaux est en général rapide.

Les poissons

Sur les quelques 20 000 espèces de poissons, seule une petite partie intéresse le monde de l'aquariophilie. Ils proviennent pour la plupart des Océans Pacifique et Indien. Se reproduisant rarement en captivité, ces poissons sont en majorité capturés en milieu naturel avant d’arriver dans votre aquarium. Il s'acclimatent plus difficilement, surtout les adultes, que les poissons d'eau douce.

Comme évoqué plus haut, il faut veiller à la cohabitation entre espèces. Ils nous offrent le spectacle de comportements parfois étonnants ou amusants. Les poissons-clowns et les demoiselles sont des poissons robustes et parmi les moins chers. Parmi les autres poissons, citons les blennies, les poissons-papillons et les poissons-chirurgiens.

Le nombre maximal de poissons que peut abriter un aquarium varie en fonction du volume du bac et de la taille des poissons.

Densité des poissons 

Longueur des poissons

Densité de peuplement

Exemple pour un volume de 500 litres d'eau

Inférieure à 5 cm.

1 poisson pour 25 litres d'eau.

20 poissons.

Entre 5 et 8 cm.

1 poisson pour 40 litres d'eau.

12 poissons.

9 à 15 cm.

1 poisson pour 75 litres d'eau.

7 poissons.

Supérieure à 15 cm.

1 poisson pour 150 litres d'eau.

3 poissons.

Attention, le nombre des poissons doit aussi être raisonné en fonction de la sociabilité de chaque espèce. Il n'est pas rare par exemple de voir un aquarium de 500 litres avec 1 ou 2 grands poissons, accompagnés parfois d'une autre espèce plus petite. 

Les invertébrés 

Comme indiqué plus haut, ce sont des animaux qui ne possèdent pas de vertèbres. Certains se déplacent, comme les crustacés, d'autres sont immobiles comme les coraux et les anémones.

Les aquariophiles sont de plus en plus nombreux à s'intéresser à ces animaux, bien qu'ils sont les plus difficiles à élever. Ils sont très sensibles à la qualité de l'eau, et ils sont aussi plus difficiles à alimenter que les poissons. Certains servent de proies aux poissons. Il faut donc en tenir compte dans le choix des espèces.

Voir le catalogue ManoMano
Poissons

Voir les aquariums et meubles pour aquarium

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo