Le bambou : tout savoir

Le bambou : tout savoir

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

Fascinants par leur robustesse et leur croissance rapide, les bambous sont appréciés pour le jardin, les balcons et terrasses. Leurs atouts sont nombreux : entretien facile, densité et couleur du feuillage. Cependant, leurs rejets sont souvent un problème. Variétés, culture, entretien et précautions : on vous dit tout !

Caractéristiques importantes

  • Type de culture
  • Variétés
  • Entretien
  • Traitements
Voir les bambous

  • Nom commun : bambou.
  • Noms latins : Phyllostachys, Fargesia, Semiarundinaria, Sasa... (nombreuses espèces).
  • Type de plante : plante vivace arbustive.
  • Type de culture : pleine terre, en pot à l'extérieur.
  • Hauteur : 0,20 à plus de 10 mètres.
  • Floraison : quasiment nulle ou sans intérêt.
  • Sol / substrat : riche, meuble et frais.
  • Température : plante rustique, jusqu'à - 15 °C à - 20 °C.
  • Exposition : soleil, mi-ombre.

Il existe deux grandes catégories de bambous. Les bambous traçants possèdent des rhizomes longs et minces qui émettent de nombreux rejets. Ils deviennent donc rapidement envahissants et ce d'autant plus que le sol est pauvre et sec, les rhizomes devant aller chercher très loin l'eau et les éléments minéraux pour se nourrir.

En sol riche et bien pourvus en eau, paradoxalement, les bambous sont moins envahissants. Les bambous traçants, du fait de leur propagation très rapide par leurs rhizomes, conviennent parfaitement pour réaliser rapidement des haies, des brises-vues, en pleine terre comme en grands bacs ou jardinières.

Les bambous non traçants ou cespiteux ont des rhizomes courts, épais et denses. Ils sont donc non envahissants et conviennent bien pour de petits jardins ou en bac (genre Fargesia). Leur développement peut être maîtrisé par des tailles annuelles.

Les bambous diffèrent aussi par leur hauteur : de quelques dizaines de centimètres pour des espèces naines comme Pleioblastus à plus de 10 m pour les Phyllostachys.

Voir le catalogue ManoMano
Jardins

Culture en pleine terre

Bien qu'ils préfèrent les hivers doux, les bambous peuvent se planter dans toutes nos régions. En effet, ce sont des plantes rustiques, c’est-à-dire qui supportent bien le froid, certaines espèces résistent à -20 °C, et ce, malgré leur feuillage persistant (les feuilles ne tombent pas en hiver). Les bambous redoutent en revanche les gels intenses lorsqu'ils sont associés au vent.

Le sol doit être fertile, riche en humus et pourvu d'une bonne humidité toute l'année. Bien qu'ils poussent sans problème dans un sol calcaire, ils préfèrent une terre légèrement acide. En sol argileux, apportez du compost ou du terreau. Une exposition à mi-ombre leur convient très bien.

Les bambous se plantent de préférence à la fin de l'été ou dans le courant de l'automne lorsque la terre est encore chaude. Mais les sujets achetés en pots peuvent être mis en place toute l'année en évitant toutefois les périodes trop froides de l'hiver.

Pour contenir leur population et éviter qu'elle ne devient trop encombrante, il faut installer des barrières anti-rhizomes au moment de la plantation. Ce sont des cloisons en film plastique épais livré en rouleau que l'on positionne verticalement dans la terre pour éviter que les rhizomes continuent leur progression et envahissent tout le jardin.

Ils sont installés pour créer divers effets visuels : bosquet, massif, haies, rocailles... Le bambou est presque incontournable dans les jardins zen. Il est possible de planter plusieurs espèces pour varier la couleur des feuilles ou des chaumes (tiges), ou pour varier la hauteur et obtenir un effet de dégradé.

Comment planter une haie de bambous

Choisissez une variété qui produit un bel écran dense et vert toute l'année. Les différents phyllostachys sont parmi les plus plantés. Ils demandent peu d'entretien, peuvent monter jusqu' à 10 m de haut mais ils supportent aisément la taille si on veut leur conserver une dimension plus modeste. Leur inconvénient majeur est d'être traçants. C'est pourquoi il est nécessaire d'installer une barrière anti-rhizome pour limiter leur expansion.

Bêchez le sol en profondeur, retirez les mauvaises herbes et les cailloux. Creusez une tranchée de 70 cm de profondeur et de largeur. C'est à ce moment que vous devrez mettre en place la barrière anti-rhizome. Distances de plantation : 30 à 40 cm pour des petits bambous, et jusqu'à 2 m pour les variétés qui atteindront un fort développement. Bien souvent les variétés de taille moyenne sont espacées de 0,80 à 1 m.

Avant de reboucher le trou de plantation, mélangez à la terre du compost et de la corne torréfiée, tassez bien la terre autour du bambou pour minimiser l'effet de prise au vent. N'oubliez pas d'arroser copieusement et continuez l'arrosage durant le premier été : les bambous adorent l'eau.

La culture en bacs

Le bambou se cultive aussi en bac ou jardinière, il fait partie des principales plantes de balcon et terrasse. Les bacs doivent mesurer au minimum 50 cm de côté et autant de profondeur. Remplissez votre bac d'un mélange de bonne terre de jardin et de terreau à parts égales.

Choisissez de préférence des espèces ne dépassant pas 4 m comme les fargesia. Ils peuvent constituer une haie d'un bel effet et sont une alternative originale aux treillages et autres écrans.

Voir le catalogue ManoMano
Jardinière

Les bambous sont des plantes ne réclamant aucun soin lorsqu'ils sont bien installés. La première année qui suit la plantation, arrosez régulièrement et copieusement vos plants. Ensuite, n'arrosez qu'en cas de sécheresse.

En bacs les arrosages sont nécessaires de 2 à 3 fois par semaine, sauf en hiver, période durant laquelle il suffit de les arroser une fois par mois. Paillez le sol au pied des bambous durant l'été pour conserver plus longtemps l'humidité.

Les bambous poussant en pleine terre ne demandent qu'un peu de compost ou de fumier composté, à apporter en septembre et un engrais gazon au début du printemps. Pour les bambous en pots, apportez-leur également un engrais pour gazon au printemps et en automne.

Il convient de rempoter les bambous en pot lorsque ce dernier devient trop petit par rapport au développement des racines. Utilisez un pot plus grand ou deux de même taille après avoir divisé la plante en deux : vous obtiendrez deux potées.

La taille des bambous est très rudimentaire : supprimez d'abord les chaumes (tiges) secs en les coupant à ras et si votre plantation est encore trop dense, supprimez éventuellement certaines tiges pour donner un peu de clarté et mettre en valeur la couleur des chaumes.

Si vous avez constitué une haie, celle-ci peut être taillée pour maintenir sa hauteur, une fois par an, lorsque la croissance des tiges est terminée. Une fois coupés, les chaumes, plus ou moins gros, peuvent être utilisés comme tuteurs.

Le bambou est très résistant aux maladies. Si des feuilles sèchent, taillez les parties abîmées au début du printemps. De nouvelles pousses apparaîtront à leur place. Les feuilles qui jaunissent sont souvent un problème d'arrosage, soit trop d'eau, soit pas assez.

Les bambous sont parfois attaqués par des pucerons, des araignées rouges ou des cochenilles. Contre les cochenilles, nettoyez avec un petit chiffon ou un coton tige imbibé d'eau et d'alcool. Dans les cas graves, vous pouvez supprimer les tiges infectées.

Les araignées rouges sucent la sève des feuilles qui jaunissent et tombent. Vaporisez de l'eau, les araignées rouges la détestent. Contre les pucerons, pulvérisez du savon noir (2 cuillerées à soupe par litre d'eau) , à renouveler 8 jours plus tard. Vous pouvez aussi avoir recours à la lutte biologique en lâchant des prédateurs spécifiques, tels que les larves de coccinelle.

Voir les bambous

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo