• Livraison gratuite sur toute l'Appli ManoMano dès 25€ d’achat - Voir conditions
Tailler  les plantes

Tailler les plantes

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

On taille les plantes pour les rendre plus productives, plus esthétiques, plus résistantes et aussi pour prolonger leur durée de vie. Tailler une plante consiste à couper une partie des tiges, rameaux ou branches. On dénombre plusieurs types de taille selon le but recherché et selon les espèces de végétaux à tailler.

Caractéristiques importantes

  • Types de taille
  • But recherché
  • Périodes de taille
  • Techniques de taille
Découvrez nos taille-haies !

La taille de formation

La taille de formation vise à donner au végétal la forme souhaitée. Elle concerne :

Une autre finalité de ce type de taille est celle de limiter la croissance en hauteur des arbres et, dans certains cas, faciliter la récolte des fruits : forme en gobelet, ou en demi-tige par exemple.

La taille d'entretien

Les tailles d'entretien ont essentiellement pour vocation de maintenir la plante dans un bel aspect et un bon état sanitaire. Sur les arbres, elle se pratique surtout en hiver. On élimine les parties mortes ou malades, les branches qui se croisentou qui poussent vers l'intérieur de l'arbre, ainsi que les gourmands et les rejets.

L'arbre, mieux aéré, recevra plus de lumière et sera moins facilement attaqué par les parasites et les maladies. Pour les arbustes à fleurs, la taille d'entretien est importante pour permettre aux plantes de produire une floraison abondante.

Chez les plantes qui fleurissent en général, supprimer les fleurs au fur et à mesure qu'elles fanent favorise la formation de nouveaux boutons floraux et prolonge la floraison. La plante concentre son énergie à la formation de nouvelles fleurs au lieu de la dépenser à produire des graines.

Rabattre les touffes des plantes vivaces tous les ans après la floraison rend la pousse suivante plus belle et plus dense. Certains arbustes au feuillage ou au bois coloré (saules, cornouillers) gagnent à être taillés courts tous les ans en fin d'hiver. Leurs couleurs décoratives ressortent mieux au printemps.

La taille de rajeunissement ou recepage

Un arbre ou un arbuste dépérit à partir d'un certain âge, mais en élaguant sa ramure, on peut maintenir les parties saines en bonne santé et prolonger sa vie.Vous pouvez aussi envisager de pratiquer un recépage, en coupant les anciennes branches à la base et favoriser ainsi la pousse de rejets.Cette opération convient bien pour beaucoup d'espèces comme l'acacia, le lilas, l'olivier, le magnolia, le camélia, ou encore le pittosporum. Il est également recommandé de recéper une haie à feuillage caduc un an après sa plantation pour forcer les arbustes à émettre des branches à la base et obtenir une haie bien garnie.

La taille de fructification se distingue des autres car son but est de créer un stress chez l'arbre fruitier afin de le faire produire une grande quantité de fruits. Il existe 2 principaux types de taille dont le but est donc de favoriser cette production de fruits.

La taille d'hiver

Elle a lieu durant le repos végétatif de la plante et qui est souvent considérée comme étant la plus importante.Si elle est mal conduite, trop sévère par exemple, elle peut faire perdre une bonne partie de la production de fruits sur un ou deux ans. Pour la réaliser, il faut savoir distinguer les différents types de bourgeons.

La taille en vert

Contrairement à la taille hivernale, elle s'effectue lorsque la plante est en pleine végétation et que sa croissance est bien active.Cette opération consiste à supprimer la partie terminale des rameaux feuillés, de façon à ce que les fruits profitent d'une meilleure alimentation en sève et d'un meilleur ensoleillement.

Pour tailler les plantes à fleur, les vivaces, les arbres et arbustes il faut disposer d'outils adaptés :

  • sécateur, pour des coupes bien nettes, utilisez des outils de taille bien affûtés et pensez à désinfecter la lame de temps à autre à l’alcool à bruler ;
  • coupe-branche, sécateur de force ou élagueur. Certains modèles disposent d’un système de démultiplication pour couper de gros rameaux sans effort ;
  • scie à élaguer ou scie égoïne ;
  • cisaille, pour tailler un buisson ou une petite haie ;
  • taille-haieélectrique ou taille-haie thermique, pour tailler des haies plus importantes.

Coupez à 5 mm environ au-dessus d'un bourgeon ou d'une ramification, ce qui favorisera la cicatrisation.

Pour les rameaux bien verticaux, coupez en biais de façon que l'eau de pluie ne s'écoule pas sur le bourgeon situé juste en dessous.

Les arbustes à fleurs

Les arbustes à floraison printanière (forsythias, lilas), fleurissent sur le bois de l'an précédent. On taille donc après leur floraison, en fin de printemps. Le végétal aura le temps de reformer des tiges qui porteront des fleurs l'année suivante.

Les arbustes à floraison estivale (caryopteris, desmodium) fleurissent sur le bois de l'année. Ils sont taillés en fin d'hiver pour favoriser la pousse de bois jeune dès le printemps : c'est ce bois qui portera les fleurs.

Les arbustes de haie

La taille intervient lorsque les plantes ont fini leur croissance annuelle. Cependant, les arbustes de haie ont deux périodes de croissance dans l'année, l'une au printemps, l'autre à la fin de l'été.Il vaut donc mieux tailler une première fois en mai, et une seconde fois en septembre ou début octobre. Mais rien ne vous interdit de tailler plus souvent.

Les plantes vivaces

Les plantes vivaces (asters, achillées, sauges, phlox, monardes, etc.) peuvent être taillées en deux périodes : au début du printemps ou à l'automne.

Choisir de tailler au printemps en laissant les tiges sèches au pied de la plante permet de protéger les racines du froid pendant l'hiver. Elles constituent de plus un refuge pour les animaux utiles au jardin.

En revanche, les partisans de la taille à l'automne prétendent que les végétaux secs forment un refuge pour les parasites, les champignons et les insectes nuisibles. D’autre part, la taille automnale permet de laisser un jardin plus propre pendant l'hiver.

Les plantes aromatiques

Les plantes aromatiques vivaces à feuilles persistantes (romarin, sauge, thym, etc.) se taillent en fin d'hiver. La taille, pratiquée entre 10 à 20 cm du sol, favorise la formation de nouveaux rameaux, et limite la production de vieux bois, moins productif. La plante est moins dégarnie à la base et est plus esthétique.

Les plantes aromatiques vivaces à feuilles caduques (menthe, mélisse, estragon, ciboulette, etc.) peuvent être rabattues en fin d'été ou après la floraison.Ainsi, les plantes émettent, la saison suivante, de nouveaux rameaux qui prolongeront la récolte.

Les plantes en pot

Les plantes vertes en pot ou en jardinière sont taillées pour :

  • favoriser les ramifications ;
  • les maintenir dans des dimensions raisonnables ;
  • solidifier les tiges ;
  • leur conserver un port plus compact

Certaines plantes en pot doivent être taillées régulièrement plusieurs fois par an pour éviter leur croissance anarchique, en coupant des tiges trop longues ou celles qui poussent sans se ramifier : coleus, fittonia, misère, pilea, pothos, etc.Lorsque les plantes sont jeunes, les tailler à 20 ou 30 cm de la base favorise l'apparition de pousses à l'aisselle des feuilles. Les plantes à latex (figuiers, euphorbes, ficus) laissent couler un liquide épais et blanchâtre à la coupe et supportent difficilement la taille car elles cicatrisent mal. Pour cette raison, il convient de les tailler en période automnale, dite de sève descendante.Certaines plantes ne se taillent pas du tout. C'est le cas des palmiers, fougères, cycas, sansevières, ainsi que des cactées et des orchidées en général. On se contente de supprimer les parties sèches. Chez les plantes fleuries en pot, le fait de tailler provoque une floraison plus intense et plus régulière.

Découvrez nos taille-haies !

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo