Entretien du potager  en hiver

Entretien du potager en hiver

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

En période de gel, il est recommandé de ne toucher ni aux végétaux ni au sol. Si les travaux sont réduits dans le potager proprement dit, en revanche  il est des tâches annexes que l'on peut  accomplir comme l'entretien des outils, le contrôle des racines conservées, et nourrir les oiseaux du jardin.

Caractéristiques importantes

  • Les légumes en place et en conservation
  • Paillage et entretien des outils
  • Semis et plantation
  • Participer au bien-être des animaux
Voir nos graines de potager

Si vous avez pris la précaution de couvrir vos légumes-racines au jardin, vous n'aurez aucun mal à les déterrer pour la consommation :

  • betteraves ;
  • carottes ;
  • céleri-raves ;
  • navets ;
  • topinambour.

Si vous avez planté des fraisiers en début d'automne, ils sont encore fragiles : couvrez-les en début d'hiver d'un voile d'hivernage.

Buttez les poireaux encore en place ainsi que les fèves et les petits pois primeurs qui ont été semés en automne dans les régions aux hivers doux. Il s'agit simplement de remonter le niveau de terre autour de leurs tiges pour former une butte.

Voir le catalogue ManoMano
Voile d'hivernage

Les légumes-racines que vous avez entreposés à l'abri dans votre cave, garage ou autre pièce fraîche de la maison, méritent une surveillance ; éliminez les exemplaires gâtés qui risquent de contaminer les autres, et dégermez les pommes de terre.

Autrefois, on conseillait de laisser simplement reposer le sol en hiver, après l'avoir éventuellement travaillé en automne. On s'est rendu compte que cette pratique était néfaste pour la fertilité de la terre, car les éléments fertilisants sont "lessivés", c'est-à-dire entrainés en profondeur, et les sols qui ne sont pas travaillés  deviennent durs, la terre se tassant.

En début d'hiver, couvrez les espaces nus avec n'importe quel matériau biodégradable, herbes, pailles, foin, fumier, feuilles, cartons, etc. Même le paillis le moins bon sera tout de même préférable au fait de laisser un sol à découvert pendant l'hiver.

Dans la deuxième quinzaine du mois de février commencez les semis au chaud des légumes du soleil : tomates, aubergines, poivrons, courgettes, melons...

Vers la fin février ou début mars, c'est le moment de mettre vos tubercules de pomme de terre en conditions favorables pour la formation des germes. Pour cela, disposez les pommes de terre dans une cagette, à la lumière dans un lieu plutôt sec, dans un garage bien éclairé, dans une serre froide ou une cabane ou abri de jardin, à une température d'environ 10° C.

Vous pouvez réutiliser les plants de votre récolte de l'année passée et couper les pommes de terre en deux si elles sont trop grosses. Au bout de 4 à 6 semaines, des germes de 1 à 2 cm, verts et violets se développeront ; il sera temps alors de planter.

En régions à hivers doux, et en terrain bien drainé, plantez l'échalote grise, ainsi que l'ail rose (ail de printemps) de décembre à mars.

En début d'hiver, semez les fèves dans les régions de plaine où il ne fait pas trop froid. Les jeunes plants ne craignent pas de petites gelées.

Si vous avez la chance de posséder une serre, vous pouvez semer des légumes pour une consommation de printemps ou d'été : choux cabus, choux-fleurs de printemps, poireaux, carottes, brocolis, salades, radis, persil, cerfeuil, ciboule…

Ouvrez en journée la serre ou vos tunnels  dès que la température extérieure dépasse celle à l'intérieur de la serre. Vous éviterez ainsi bon nombre de maladies. N'oubliez pas de les refermer avant la nuit. Couvrez les châssis de paillassons si les températures descendent trop bas.

L'hiver est la saison idéale pour bichonner vos outils. Nettoyez toutes les parties métalliques en les brossant. Elles ne devraient pas être rouillés : un outil du jardin qui rouille est un outil dont on ne sert pas souvent ! Limez ou meulez au besoin les tranchants.

Affûtez à la pierre les sécateurs, couteaux et serpettes.

Huilez les manches en bois pour les nourrir et les protéger de l'humidité. Gardez ensuite vos outils à l'abri.

Rangez et nettoyez aussi au besoin votre abri de jardin, désinfectez les tuteurs, les pots et les caisses de semis.

Nettoyez et vidangez les engins motorisés, motoculteur et motobineuse.

Au cas où vous ne l'auriez pas déjà fait, vidangez tous vos circuits d'arrosage, (pompes, tuyaux,...) avant les gelées.

Voir le catalogue ManoMano
Tuteurs

Mésanges, rouges-gorges fauvettes et autres petits passereaux sont de véritables alliés du jardinier, car beaucoup d'oiseaux consomment des larves et des insectes nuisibles.

Le nourrissage des oiseaux n’a de raison d'être que s'il fait très froid, qu'il gèle ou qu'il neige. Ne leur donnez pas à manger en dehors de ces périodes, car s'ils trouvent de la nourriture en abondance, les oiseaux n'ont aucune raison d'aller débusquer œufs, vers, ou nymphes cachés dans les écorces.

Les mangeoires sont des réconforts en période de grand froid. On peut donner des boules de graines enrobées de graisse telles qu'on les trouve dans le commerce, mais aussi des graines de différents grosseurs et de différentes plantes, pour nourrir plusieurs catégories d'oiseaux : blé, millet, chènevis, tournesol... Les pommes sont également appréciées, particulièrement des merles.

N'oubliez pas aussi de mettre de l'eau à leur disposition : que ce soit par sécheresse ou par temps de gel, les animaux ont parfois du mal à s'abreuver.

Beaucoup d'espèces d'oiseaux de nos campagnes sont en voie de régression. En faisant un geste pour assurer leur survie en hiver, vous contribuerez  à préserver des espèces qui sont très menacées.

Voir le catalogue ManoMano
Mangeoires

Voir nos graines de potager

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo