Comment entretenir son poulailler

Comment entretenir son poulailler

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

L'entretien du poulailler est essentiel pour assurer l'hygiène, la bonne santé et le bien être des poules tout comme pour garantir une plus grande longévité à l’installation. Fréquence des opérations et produits à utiliser, du changement de la paille jusqu’au nettoyage de tout l’ensemble, nos conseils dans ce guide.

Caractéristiques importantes

  • Protection
  • Hygiène
  • Nettoyage
  • Produits
  • Fréquence
Voir les poulaillers

Les poules sont des animaux fragiles. Elles sont des proies faciles pour de nombreux prédateurs tels que renards, fouines, belettes, rats, ou encore même des chiens.  Les intempéries sont un autre facteur de risque pour les poules. En effet, elles supportent mal le vent, les courants d'air, l'humidité de l'air et les grosses chaleurs.

L’entretien du poulailler protège les volatiles contre ces menaces. En effet, un grillage solide limite les risques d’attaque de prédateurs, un bois traité isole du froid et du vent et l’hygiène éloigne les parasites.

Parasites et maladies des poules

Les poux sont les parasites le plus répandus parmi les poules. D’autres apparaissent lorsque les sols sont mal entretenus dans les poulaillers. Parmi eux, on peut citer le cnemidocoptes mutans, un acarien responsable de la gale des pattes, affection dont les conséquences vont du décollement des écailles jusqu’à la déformation des pattes.

Les maladies les plus courantes qui menacent la santé des poules sont :

  • la peste aviaire ;
  • la coccidiose ;
  • la typhose ;
  • la maladie de Marek.

Pour détecter si vos poules souffrent de parasites ou de maladies, observez-les une à une attentivement. Le meilleur moment pour ce faire est lorsque vous leur donnez à manger et à boire quotidiennement.

Voir le catalogue ManoMano
Poulailler

En règle générale le poulailler doit être nettoyé d'autant plus souvent qu'il est petit, ou que le nombre de poules est élevé. S’il s’agit d’un petit élevage de quelques volatiles, un entretien par semaine complété par des nettoyages plus poussés en cours d'année sera suffisant. L'entretien d'un poulailler se compose de :

  • l'entretien hebdomadaire ;
  • l'entretien mensuel ;
  • l'entretien annuel.

Une fois par semaine,il est important de renouveler la litière du poulailler, en particulier sous le perchoir sur lequel les gallinacées vont se percher pour dormir. Pensez aussi par la même occasion à nettoyer ce dernier.

Les poulaillers vendus tout prêts sont pour la plupart équipés de tiroirs qui facilitent l'opération. Une fois le nettoyage effectué, déposez une nouvelle litière sur le sol, sur une épaisseur d'au moins 3 cm. La litière est importante autant pour le bien-être des poules que pour leur hygiène. Elle est de plus isolante et facilite le nettoyage du poulailler.

Plusieurs matériaux peuvent être employés : la sciure, les copeaux de bois, la paille de lin ou de chanvre,de vieux journaux, etc. La paille de blé ou d'orge, est souvent employée mais elle est peu absorbante. N'oubliez pas non plus de changer la paille dans les pondoirs

Dans l'entretien des accessoires du poulailler, il ne faut pas négliger le bac à poussière ou bac à sable. C'est en quelque sorte une baignoire où la poule prend son bain... de poussière. Elle se débarrasse ainsi de certains de ses parasites. Placez le bac à bonne distance de la mangeoire et de l'abreuvoir.

Profitez-en pour vérifier aussi que des ouvertures n'ont pas été pratiquées dans le grillage ou que des prédateurs n'ont pas creusé la terre sous le poulailler avec l'espoir d'y pénétrer. 

Bon à savoir : la litière d'un poulailler est riche en éléments nutritifs et notamment en azote et phosphore. Après compostage, elle constitue un excellent engrais vert pour le jardin

Voir le catalogue ManoMano
Mangeoire et abreuvoir

Nettoyez et désinfectez les mangeoires, abreuvoirs et pondoirs. N'oubliez pas de gratter à la spatule les fientes agglomérées sur le sol.

Comme produit de nettoyage, utilisez du vinaigre blanc. Mélangé à de l'eau chaude, ce produit est  employé depuis longtemps par les éleveurs. Vous pouvez aussi employer du savon noir, un autre produit biologique. 

C'est le grand nettoyage. Il est préférable de le réaliser au début de l'hiver car c'est en cette saison que les poules passent le plus de temps à l'intérieur. Après avoir vidé complètement le poulailler, procédez comme pour un nettoyage mensuel, puis utilisez un nettoyeur haute pression en insistant sur les jointures, les charnières, etc.

Après séchage, désinfectez avec un produit d'hygiène et désinfection pour basse-cour adapté tout l'intérieur du poulailler ; pulvérisez ou aspergez toutes les parois du poulailler, y compris le sol et le toit. Utilisez un vaporisateur ou un pulvérisateur pour assurer une répartition homogène du liquide dans l'ensemble du poulailler.

Désinfectez par la même occasion tous les accessoires. Ce nettoyage en profondeur permet d'éliminer des parasites comme les poux, des bactéries et des insectes nuisibles.L'emploi d'un bactéricide est conseillé.

Après séchage du local, ré-équipez-le et remettez une litière propre. Vos poules apprécieront !
Voir le catalogue ManoMano
Produit d'hygiène et désinfection pour basse-cour

Utilisez de préférence un produit nettoyant et un désinfectant biologiques. Plusieurs produits biologiques, bactéricides, fongicides ou insecticides antiparasites, sont adaptés pour les poulaillers.

Procédez de bon matin, une fois vos poules sorties pour que le local et les ustensiles aient le temps de sécher avant la rentrée de vos pensionnaires au crépuscule. Régulièrement effectué, l'entretien du poulailler ne vous demandera que peu de temps et vous évitera bien des déconvenues d'ordre sanitaire.

L'ossature et les parties non grillagées du poulailler sont souvent en bois qui est le matériau le plus esthétique. Le bois utilisé est le plus souvent du pin autoclavé (traité hydrofuge) qui assure une longévité convenable pour un prix abordable.

Le bois autoclavé est rendu résistant aux intempéries, mais pour lui conserver une belle teinte, il est recommandé d'appliquer, une fois par an, un saturateur ou une huile naturelle, comme l'huile de lin. De plus, le bois a moins tendance à se fissurer sous l'action des variations climatiques. 

Voir les poulaillers

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo