Avoir des poules pondeuses dans son jardin

Avoir des poules pondeuses dans son jardin

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

Si la production d'œufs frais est considérée comme leur principal intérêt, les poules possèdent bien d'autres avantages : elles recyclent nos déchets de cuisine, elles sont un moyen écologique pour nous débarrasser, sous certaines conditions, des parasites du jardin, et elles produisent un fumier des plus fertilisants.

Caractéristiques importantes

  • Production d’oeufs
  • Recyclage des déchets de cuisine
  • Production de fertilisant
  • Anti-parasites
  • Avantages et inconvénients
Découvrez nos poulaillers !

Les poules raffolent de nos déchets de cuisine, que ce soit des épluchures ou des restes de plats : feuilles de laitues, fanes de betteraves, restes de pâtes ou de riz, fruits abîmés, restes de crustacées, pain dur (après humidification), etc. Tous ces aliments représentent un complément alimentaire non négligeable, très profitable au bien-être et à la santé de vos poules.

On estime à 100 kg le poids de déchets qu'une poule peut consommer par an. Cet avantage est particulièrement apprécié par ceux qui ne disposent pas d'un composteur dans lequel jeter et recycler tous ces déchets. Pour limiter les quantités d’ordures ménagères, certaines municipalités offrent des poules aux foyers de leur commune.

Outre le fait de faire baisser le volume de vos poubelles, cela vous coûtera moins cher en nourriture pour les poules. Veillez toutefois à ne pas leur donner n'importe quel aliment : évitez l’excès de viande ou les plats salés par exemple. Elles ne mangent pas non plus certains déchets comme les écorces d'agrumes, ni les peaux de bananes.

Les poules adorent gratter le sol pour chercher de petits animaux qu'elles s'empressent d'engloutir. Les poules vont ainsi fouiller le jardin sur quelques centimètres de profondeur et en déloger les larves et les insectes. Par la même occasion, elles déterrent aussi les jeunes plants de mauvaises herbes, ce qui fait de la poule un insecticide et un herbicide…

Le jardin doit évidemment être exempt de tout traitement par pesticides. Un grand reproche que l'on fait souvent aux poules est qu'elles consomment aussi bien les petits animaux auxiliaires du jardin (vers de terre, staphylins, coccinelles), que des larves d'insectes parasites des plantes (noctuelles, hanneton, taupin).

En grattant le sol, une poule va chambouler complètement vos carrés de potager ou de semis et votre jardin sera vite transformé en un champ de bataille, sans compter qu'elle va aussi picorer les jeunes feuilles tendres des plantules de vos légumes.

Pour éviter cela, deux périodes sont à privilégier :

  1. Le début du printemps, avant les premiers semis, où elles peuvent nous débarrasser en plus des œufs des limaces et escargots.
  2. L'automne, sur des parcelles libérées, ou en hiver, lorsqu'il n'y a pratiquement plus de légumes au potager, les poules peuvent être lâchées pour gratter et picorer en toute liberté. Elles trouvent de plus quelques herbes indésirables pour nous mais qui constituent un complément alimentaire pour elles.

S'il reste des parcelles portant encore des cultures, vous avez aussi la possibilité de protéger les plantes en les entourant d'une clôture grillagée.

Limitez dans le temps la durée de ce lâcher pour éviter un compactage du sol, car malgré son poids, une poule tasse la terre, ainsi qu'une trop grosse production de fientes qui risquerait d'être préjudiciable aux futurs légumes. Tout dépend bien sûr du nombre de poules et de la superficie.

Ne lâchez les poules dans votre jardin que par temps sec et si le terrain n'est pas détrempé, car le piétinement des poules transformera votre terrain en une couche compacte et dure.

Si des restrictions importantes sont à prendre en compte pour le potager, en revanche sous les arbres fruitiers ou dans une vigne, les poules peuvent être lâchées sans crainte pour les cultures. Elles sont très efficaces pour se procurer des larves d'insectes nuisibles qui tombent à terre dans les fruits et des formes hivernantes de ces ravageurs.

Sur une pelouse, les griffes des poules agissent comme un véritable scarificateur, aérant le sol et déterrant la mousse, tout en détruisant de nombreuses larves de nuisibles.

Le « tracteur à poules » est une trouvaille récente, surtout plébiscité par les adeptes de la permaculture. C'est une sorte de mini-poulailler de structure légère, destiné à être déplacé facilement et régulièrement d'un endroit à l'autre.

Ainsi les poules peuvent profiter des aliments naturels (herbes, insectes, vers) sans piétinement excessif et sans mettre le terrain à nu, puisque les poules ne restent que quelques heures sur un même emplacement.

Le tracteur à poules ne convient que pour 2 voire 3 poules (3 ou 4 poules naines) au maximum.

Vous pouvez trouver des plans sur le web pour vous aider à sa fabrication.

Le fait de posséder des poules amène bien d'autres contraintes :

  • problèmes de voisinage ;
  • nécessité de clôturer un terrain pour pouvoir sortir les poules ;
  • attirance des rats par les céréales et la nourriture des poules ;
  • les fientes peuvent être un problème sur les lieux de passage ;
  • impossibilité de s'absenter pendant trop longtemps, bien que les poules se débrouillent très bien seules si elles ont une réserve d'eau et de nourriture.

Vous pouvez aussi demander à vos voisins, vos amis ou vos parents de s'en occuper de temps en temps pendant votre absence en échange des œufs fraîchement pondus. Une porte automatique est toutefois bien utile pour éviter qu'elles passent la nuit dehors.

Parmi les avantages :

  • avoir des œufs frais de qualité (200 par an en moyenne par poule) ;
  • les poules apportent de l'animation et font la joie des enfants qui adorent s'en occuper ;
  • elles produisent un engrais très riche en éléments fertilisants et notamment en azote.
Voir le catalogue ManoMano
Nourriture des poules

Le choix de la race de poule dépend des priorités que vous comptez donner à votre petit élevage. Les poules de ferme ne sont pas les seules adaptées à un jardin. Des poules d'ornement font autant la chasse aux vers que les « poules de ferme », mais certaines, comme les poules Bantam et la poule Soie sont moins gratteuses que d'autres.

Si vous désirez privilégier la production régulière d'œufs, choisissez une race qui pond aussi en hiver, époque où habituellement les poules se montrent plus avares, par exemple la Géline de Touraine, la Gâtinaise ou la Brahma.

Si votre souhait est d'avoir des poules décoratives dans votre jardin, élevez la Poule Soie, la Wyandotte, la Padoue. Dans un petit jardin, les poules naines (elles pèsent moins de 2 kg) dont certaines sont très jolies, sont tout indiquées. Essayez la naine de Pékin ou la Sabelpoot.

Les poules sont des animaux très sociaux et une poule risque de s'ennuyer si elle est seule. Il faut au moins deux poules, mais trois est une population convenable dans un espace restreint tout en limitant les dégâts aux plantes et le piétinement. Bannissez le coq, à moins de vouloir une race pour la beauté de son plumage.

Enfin, si vous vous attachez à vos poules (ce qui est fort probable) sachez que leur espérance de vie est d'environ 12 ou 13 ans mais peut atteindre et même dépasser 15 ans.

En savoir plus

Découvrez nos poulaillers !

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo