Brasage à l'étain à la flamme  : comment réussir une brasure

Brasage à l'étain à la flamme : comment réussir une brasure

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

Guide écrit par:

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

200 guides

Le brasage tendre à l'étain est prévu pour assembler des matériaux sans fusion ni déformation. Ce procédé requiert des moyens de chauffe inférieurs à 350°C. Cette technique convient pour braser le cuivre, le zinc, les métaux à bas point de fusion pour réussir un joint étanche et solide non soumis à de fortes pressions.

Caractéristiques importantes

  • Quand réaliser un soudage à l'étain
  • Vérifier la qualité des outils à braser
  • Préparer les pièces à braser
  • Choisir les métaux d’apport
  • Réaliser la brasure à l’étain
  • Résoudre les problèmes de brasage
Découvrez nos métaux d'apport pour soudure et brasure à la flamme !

L'opération d'assemblage à l'étainde métaux sans les fondre est appelée brasage tendre. La température de mouillage ou de fusion du métal d'apport, ici l'étain/plomb à environ 200°C, ne suffit pas pour fondre les éléments à assembler mais convient pour les unir en réalisant un joint étanche et solide.

La condition essentielle est que le cordon de brasage ne soit pas soumis directement à des efforts mécaniques ou à des pressions élevées. Pour cela, il faut superposer les parties du joint de manière à obtenir unesurface de contact élargie qui, recouverte d'étain, assure la bonne tenue du joint. Diverses techniques existent, telles que le manchonnage pour les tuyaux de cuivre et le recouvrement pour les autres formes d'assemblages.

Etapes de réalisation

  1. Quand réaliser un soudage à l'étain
  2. Vérifier la qualité des outils à braser
  3. Préparer les pièces à braser
  4. Choisir les métaux d’apport
  5. Réaliser la brasure à l’étain
  6. Résoudre les problèmes de brasage

Savoir-faire

Si l'on respecte les conseils et procédures, il est facilede réaliser une brasure à l'étain. S'entourer de précautions d'usage, faire les gestes simples en utilisant les bons ingrédients suffit à produire un travail satisfaisant. Au fur et à mesure, l'expérience aidant, vous maîtrisez la technique qui vous dépanne pour des assemblages courants.

Temps de réalisation

5 mn

Nombre de personnes conseillé

Une personne

Outils et consommables

Equipements de protection individuelle

La liste ci-dessus est non exhaustive. Les équipements de protection individuelle sont à adapter à chaque situation de travail.

Voir le catalogue ManoMano
Ecran de soudeur

On peut prévoir d'utiliser le brasage à l'étain pour assembler des tuyauteries de cuivre ou réaliser des joints par recouvrement si on a sous la main une lampe à souder ou un chalumeau. Si on ne dispose que de fil ou de targette comportant du plomb, on doit s'abstenir de :

  • souder des tuyauteries à l'extérieur risquant legel ;
  • souder des tuyauteries d'eau potable ;
  • souder des tuyauteries de gaz.

Pour tout autre assemblage de conduite, on doit placer à distance régulière et aux changements de direction suffisamment de points desupportage, tels que des colliers de fixation murale, pour palier et encaisserleséventuels coups de bélier, générés par le fluide en circulation, qui peuvent provoquer la rupture du joint soudé.

Si on soude avec un alliage d'étain comportant un faible pourcentage de cuivre, le brasage des conduites d'eau potable est autorisé. On peut recharger des métaux ferreux altérés à condition de les blanchir et d'utiliser un décapant approprié. Certains carrossiers font des merveilles avec des apports d'étain sur des zones à recharger (à remplir, combler de matière).

Voir le catalogue ManoMano
Colliers de fixation murale

  • Il faut s'assurer que la lampe à souder ou le chalumeau est adapté au procédé de brasage à l'étain. La température de travail à 350°C maximumsuffit pour fondre l'étain au plomb et même l'étain sans plomb dont la température de fusion est un peu plus élevée.
  • Outre le métal d'apport, le décapant, ou flux, en pâte, en gel ou liquide, joue un rôle primordial dans la réussite du joint. Assurez-vous qu'il soit compatible pour vos travaux.
  • La laine d'acier est préférable à la toile émeri qui laisse des grains nuisibles sur les parties traitées.
  • Il ne faut jamais trop chauffer le cuivre qui peut devenir poreux.
Voir le catalogue ManoMano
Décapant

Vu que les joints à braser se superposent ou s'emboîtent, on peut souder par capillarité après avoir nettoyé la partie mâle et femelle des pièces puis les avoir enduites de décapant. Une fois les éléments emboîtés et portés à température, on dépose de l'étain au niveau du joint. Normalement, le métal d'apport mouille, s'infiltre et couvre les parties manchonnées.

Si vous n'êtes pas sûr de vous, vous pouvez opter pour l'étamage de ces surfaces avant emboîtement. Prendre la partie mâle ou femelle du manchon, la désoxyder, puis y apposer le décapant et déposer une fine couche d'étain. Vous pouvez même laisser refroidir ces éléments étamés ce qui vous permet de préparer plusieurs pièces et les assembler plus tard.

Vous pouvez utiliser un creuset à étamer, outil spécifique, pour y plonger les extrémités à étamer si vous avez beaucoup de pièces à préparer.

La législation sur l'utilisation de l'étain/plomb pour le brasage s'est considérablement durcie. La directive RoHS du 27 01 2003 régit l'utilisation du plomb pour le brasage tendre. On sait que peu à peu le plomb responsable du saturnisme doit disparaître des métaux d'apport à l'étain.

Métaux d’apport binaires

On trouve des métaux d'apport binaires tels que :

  • étain/plomb ;
  • étain/cuivre ;
  • étain/argent.

Métaux d’apport ternaires

On trouve des alliages ternaires tels que :

  • Etain/cuivre/argent.

Certains fils à braser comportent en leur âme le décapant adéquat, il n’est donc pas nécessaire de chercher la bonne concordance. Pour l'apport plus conséquent de métal, on peut utiliser des targettes d'étain, sorte de barrette souple qui convient également pour remplir les creusets à étamer.

Pour réaliser la brasure à l'étain procédez comme suit.

  • Désoxydez à la paille de fer, toile émeri ou laine d'acier les parties à étamer ; dégraissez-les si nécessaire.
  • Utilisez le décapant ou flux adapté au métal d'apport et couvrez-en les parties nettoyées.
  • A l'aide du chalumeau ou de la lampe à souder, chauffez à la bonne température (sans les faire rougir) les surfaces concernées.
  • Déposez une fine couche d'étain au droit du joint.
  • Renouvelez l'opération sur chaque élément à emboîter.
  • Présentez les pièces à unir en les chauffant simultanément.
  • Si le mouillage s'effectue correctement, vous pouvez joindre ou couvrir vos éléments.
  • Passez un chiffon humide sur le joint réalisé pour éliminer l'excès d'étain.
  • Vérifiez que le métal d'apport est bien réparti sur la totalité du joint.

Voici 3 problèmes fréquemment rencontrés lors d'un brasage à l'étain à la flamme et leurs correctifs correspondants :

  1. Si une fuite apparaît, vidangez, chauffez pour dessouder et recommencez l'opération depuis le début.
  2. Si l'étain ne mouille pas correctement les parties à assembler et forme des gouttelettes, c'est que la préparation est insuffisante. Ajoutez du flux ou du décapant.
  3. Si l'étain ne pénètre pas, chauffez un peu plus le joint. Assurez-vous que la pièce à souder est ouverte, l'air contenu à l'intérieur du tube lorsqu’il est chauffé peut s'échapper par le joint et contrarier le brasage. Ne laissez pas d'eau en interne également, la vapeur produite contrarie la bonne tenue du cordon de brasure.
  1. Choisissez bien l’alliage d'étain en fonction de la destination des pièces brasées.

  2. Informez-vous afin de savoir si un impact sur la santé est possible et dans ce cas, proscrivez le plomb qui peut s'introduire dans l'organisme humain sans jamais en ressortir.

  3. Le plus gros risque d'accident lorsque l’on brase est la brûlure, il faut donc se prémunir en s'équipant de vêtements adéquats.

  4. Des lunettes de soudage étanches et un masque de protection des voies respiratoires pour se protéger des vapeurs acides résultant de la chauffe du flux sont fortement recommandés.

Voir le catalogue ManoMano
Masque de protection des voies respiratoires

Découvrez nos métaux d'apport pour soudure et brasure à la flamme !

Guide écrit par:

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée, 200 guides

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

J’ai acquis une formation de tôlier, de tuyauteur/soudeur et après avoir parcouru pendant trente cinq ans les chantiers de France et du Benelux, je suis devenu responsable d’une chaudronnerie puis projeteur, ingénieur de projets pour finir chef d’établissement ingénierie. Retraité, j’ai aménagé et équipé un atelier où je réalise des sculptures métalliques : j’ai réussi à combiner et aménager un coin de paradis ou j’aime laisser libre cours à mon imagination. Les casses et les vide-greniers n’ont plus de secrets pour moi. J’y trouve des objets insolites et des vieux outils que je collectionne ou que je transforme en objet d’art.J’aime aussi la décoration, la peinture sur toile et le jardinage. Je suis l’évolution des nouvelles technologies concernant les outils. Faire partager ma passion et vous conseiller humblement dans vos choix de matériel est un réel plaisir.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo