Parquet flottant qui gondole : pourquoi et comment réparer

Parquet flottant qui gondole : pourquoi et comment réparer

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

Guide écrit par:

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

100 guides

Les parquets en bois, qu’ils soient contrecollés ou massifs, peuvent se déformer et « gondoler ». Ce phénomène peut apparaître subitement, démontrant qu’il y a un problème ou bien plus subtilement au fur et à mesure du temps. Les causes de cette déformation, appelée également « tuilage » dans le jargon professionnel sont bien souvent les mêmes ! Le parquet en bois vit ! Et réagit aux phénomènes extérieurs : humidité dans l’air, humidité du support, etc. Il se dilate et quand il ne trouve plus sa place, il se déforme de manière plus ou moins importante. Même si les parquets contrecollés sont plus stables par leur composition que les parquets massifs, ils réagissent aux mêmes règles de pose concernant la préparation de support et la dilatation périphérique, ce n’est pas pour rien ! La réparation est possible mais présente quelques contraintes, comme pour toute opération de travaux. Mais il faudra avant tout diagnostiquer le problème et le traiter car un parquet qui a gondolé une fois peut tout à fait gondoler encore et encore tant que le problème de base n’est pas réglé. Il faut toujours un traitement de fond et pas seulement un pansement !

Caractéristiques importantes

  • Les causes de la déformation d’un parquet
  • La réparation
Voir les parquets bois

L’humidité est l’ennemi numéro 1 du parquet, qu’il soit posé flottant ou collé, c’est pareil ! On pense souvent à l’humidité au-dessus mais le problème majeur, c’est en dessous ! 85% des problèmes de déformations d’un parquet viennent d’une humidité par le support. Il y a différentes sources et types d’humidité. Pas toujours facile de poser un diagnostic pour régler le problème !

L’humidité résiduelle

L’humidité résiduelle est un problème qui se produit juste après la pose d’un parquet neuf (environ 15 jours), après l’application d’un ragréage. En effet, un ragréage est souvent nécessaire à une bonne préparation de support avant la pose d’un parquet. Encore faut-il respecter les temps de séchage qui peuvent varier selon les conditions du chantier : manque d’aération, pas de chauffage ou pas assez, etc.

Elle peut aussi se produire bien après la pose.

Exemple : vous posez votre parquet flottant en juin, par beau temps, sur un support qui semble sain. Au moment des premières chauffes, en octobre, l’humidité résiduelle, restée dans le support va ressortir à travers votre parquet et celui-ci va se déformer.

Si le support est testé en amont avec un hygromètre adapté, le problème est détecté tout de suite avant la pose. Les poseurs professionnels sont équipés de ce type d’outils et doivent tester le support. Le taux d’humidité dans le support doit être inférieur à 3%. Si ce n’est pas le cas ? Une seule solution : attendre pour poser.

Vous êtes pressés ? Votre parquet va tuiler !

S’il s’agit d’humidité résiduelle, elle sortira une bonne fois pour toute mais ne reviendra plus. Malheureusement la déformation de votre parquet sera plus ou moins importante quand même.

L’humidité dans le support

Sur le même principe que l’humidité résiduelle, l’humidité dans le support ne concerne pas seulement les travaux dans le neuf. L’humidité peut venir d’une cave par exemple et ne pas poser de problème pour d’autres revêtements de sols.

A noter : sur un support neuf traditionnel type chape ciment, il faut compter au minimum un séchage de 1 mm par jour. Ainsi si vous avez un support de 10 cm, il faudra attendre au moins 100 jours, sauf si vous accélérez le séchage. Vous n’êtes par contre pas dispensé du test du support avec un hygromètre, impératif pour confirmer.

Le parquet flottant se gorgera de l’humidité présente dans le support et finira par se déformer.

Pour éviter ça, toujours pas de miracle ! Le support doit être diagnostiqué avant la pose. Et l’humidité doit être inférieure à 3%. Si ce n’est pas le cas, il ne faut pas poser.

Il faudra par contre traiter le support pour bloquer cette humidité permanente. Des solutions existent mais il s’agit de traitements de fond du support.

Attention : les sous couches obligatoires pour la pose de parquets flottants disposent souvent d’un pare-vapeur. Cela ne suffit pas à isoler l’humidité. Le traitement de l’humidité doit se faire en amont, AVANT la pose du parquet.

Le dégât des eaux

L’humidité, (toujours elle !) cette fois par le dessus de votre parquet flottant ! En cas de dégât des eaux et donc bien souvent d’eau stagnante pendant un bon moment, le parquet va se gorger d’eau.

Il ne se déformera pas à l’œil mais au moment où il va se mettre à sécher.

Moins l’eau a le temps de stagner, mieux c’est évidemment.

Il faudra alors laisser sécher au maximum et attendre un peu pour constater les dégâts de déformation.

Un changement de lames pourra alors convenir si le problème de déformation n’est pas global.

L’humidité/ La sécheresse de l’air

Contrairement aux deux autres phénomènes expliqués juste avant, l’humidité ou la sécheresse dans votre air peuvent conduire également à la déformation d’un parquet.

Sur un parquet flottant, plus stable d’un massif, cela peut se produire mais ce sera parce que les conditions de votre air sont extrêmes.

Un air trop chargé en humidité, assez rare en France, peut conduire à une déformation du parquet. C’est plutôt l’air trop sec, inférieur à 30% et dû la plupart du temps aux chauffages ou aux climatisations qui peut déséquilibrer l’équilibre de votre parquet.

Une fois le problème détecté, il suffit d’humidifier ou déshumidifier l’air afin que le parquet reprenne sa place. C’est tout à fait possible sauf s’il a trop gondolé.

Pour information, le taux d’hygrométrie de l’air pour la pose d’un parquet doit être compris entre 45 et 65 %

Le manque de dilatation en périphérie

C’est le second problème majeur qui cause la déformation d’un parquet flottant. Le parquet ne doit toucher à AUCUN élément, il doit pouvoir se dilater naturellement grâce à l’espace obligatoire qu’on lui laisse en périphérie. Cet espace doit être au minimum de 8 mm, c’est la règle.

Cet espace doit être laissé autour des huisseries de porte, partout en périphérie de la pièce, autour des tuyaux de chauffage, à la jonction avec un autre revêtement de sol, bref partout où il y a un obstacle !

Si vous n’avez pas laissé cet espace, ou moins de 8 mm, c’est un défaut de pose majeur. Le parquet va alors pousser sur l’obstacle, ne pas trouver sa place et se mettre à gondoler. Il suffit qu’il touche à un seul endroit pour que l’ensemble se déforme. Vous aurez alors l’impression de marcher sur un trampoline !

La réparation après « gondolage » d’un parquet en bois posé flottant est tout à fait possible mais cela impose de nouveaux travaux. Un fois le diagnostic du problème fait et traité, vous pouvez le réparer pour qu’il ait son aspect presque neuf. Tout changer n’est pas nécessaire, un parquet contrecollé est rénovable, cela fait partie de ses avantages majeurs.

Le ponçage léger

Si la déformation n’est pas trop importante, vous pouvez commencer par un ponçage léger pour éliminer le léger tuilage. Il faudra ensuite évidemment refaire la finition de votre parquet et ce sera très difficile si votre parquet était teinté.

Le ponçage à blanc

En cas de déformation importante, le ponçage à blanc est souvent nécessaire.

Si vous avez opté pour un parquet avec des chanfreins, ceux-ci vont disparaître lors d’un ponçage à blanc. En effet, vous allez retirer environ 1, voire 2 mm de bois, soit la profondeur d’un chanfrein initial.

Une fois l’effet de tuilage éliminé, il faudra alors re-vernir ou re-huilé votre parquet pour le protéger à nouveau. Vous pourrez également appliquer une teinte si vous le souhaitez.

Le délignage en périphérie

Dans le cas où le tuilage est dû à un manque de jeu de dilatation en périphérie, il suffira bien souvent de libérer le parquet aux endroits où il bloque et il devrait reprendre sa forma initiale.

Il faut alors déligner les lames pour que les 8 mm nécessaires ré-apparaissent.

Plus le délignage est fait rapidement, moins le parquet sera en péril.

La dépose totale

Si le tuilage de votre parquet est trop fort, il est même probable qu’il se soulève complètement et que les lames cassent. La dépose complète sera malheureusement nécessaire.

Conseils importants

La déformation d’un parquet est complètement évitable. Si votre parquet est posé dans les règles de l’art, il n’y aura pas de problème. Le test du support est impératif, si vous faites poser votre parquet par un professionnel, pensez à lui demander la preuve qu’il a bien testé le support avant de démarrer.

Voir le catalogue ManoMano
Equipements de protection individuelle

Voir les parquets bois

Guide écrit par:

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise, 100 guides

Katerine, Spécialiste des revêtements de sol, Oise

Baignant dans le monde du revêtement de sol depuis de nombreuses années, je connais bien techniquement tous les produits, du stratifié au parquet, du linoléum au PVC en passant par la moquette et le carrelage. Comment ils sont fabriqués, avec quoi ils sont composés, quelles sont leurs performances, comment doit-on les poser et les entretenir, sont mes sujets quotidiens. J’ai pu voir beaucoup d’erreurs sur des chantiers du fait d’un manque d’information ou de compréhension du produit. Les produits évoluent techniquement en permanence et même les professionnels ont du mal à suivre. C’est pourquoi j’ai eu envie de transmettre ce que je sais, de manière claire et ludique, pour tout le monde. Les industriels sont parfois très techniques et leur jargon est souvent peu accessible au commun des mortels. Les vendeurs ont souvent pour objectif de vendre coûte que coûte et peuvent agir de manière orientée. Je souhaite avant tout expliquer ce qu’est le produit, expliquer pour expliquer uniquement, de manière complètement décomplexée.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo