Connaître les codes couleurs en électricité

Connaître les codes couleurs en électricité

Alain, Formateur en électrotechnique, Haute-Vienne

Guide écrit par:

Alain, Formateur en électrotechnique, Haute-Vienne

12 guides

Les installations électriques basse tension sont soumises à la norme NFC 15-100. Cette norme créée en 1956 est obligatoire depuis 1969. Ce guide propose de passer en revue cette norme pour ce qui est des couleurs des fils et câbles électriques ainsi que les couleurs d’usage généralement adoptées par les professionnels.

Caractéristiques importantes

  • Code couleur fils et câbles électriques
  • Code couleur fils avant 1970
  • Fonction d’un conducteur électrique d’avant 1970
Découvrez nos câbles électriques !

Avant d’aborder les codes couleurs, voici une définition simple d’un fil et d’un câble :

  • Un fil électrique est composé d’une âme conductrice généralement en cuivre et d’une enveloppe isolante (PVC) de couleur. Le fil est toujours protégé par un conduit (gaine, tube, moulure, goulotte).
  • Un câble électrique possède également une âme conductrice (cuivre ou alu) et une gaine isolante de couleur, mais aussi une gaine de protection contre les chocs mécaniques. Contrairement au fil, le câble électrique peut être posé sans conduit de protection. Il y a fréquemment plusieurs fils dans un câble, mais il existe également des câbles avec un seul fil (à partir d’une section de 25 mm2).

Les couleurs obligatoires des fils

Les couleurs obligatoires concernent le conducteur neutre et le conducteur de protection (terre) :

  • neutre : bleu clair ;
  • protection (terre) : bicolore vert / jaune.

Les couleurs d'usage

Les conducteurs phase, pilote et retour lampe ont des couleurs dites d'usage :

  • phase : fréquemment rouge, (éventuellement noir ou marron) ;
  • fil pilote : noir (éventuellement gris) ;
  • retour lampe, navette, retour bouton poussoir : au choix orange, violet, ivoire.

A noter qu'une couleur doit avoir une seule affectation pour toute l’installation électrique.

Définition et couleurs des fils d’un câble

La définition d'un câble est indiquée dans la gaine qui le recouvre. Voici un exemple : 

  • 4 G 1,5 mm2

Les composantes de cette indication définissent :

  • : le câble composé de 4 fils.
  • : que l'un des 4 fils est de couleur vert jaune. Si un X se trouve à la place du G cela signifie qu'il n’y a pas de fil de couleur vert jaune (exemple : 4 X 1,5 mm2) ;
  • 1,5 mm2 : la section de l’âme conductrice des fils.

Couleurs normalisées des fils des câbles

Nombre de fils dans le câble

Avec vert / jaune (G)

Sans vert / jaune (X)

1

Noir

2

Bleu clair + noir

3 (1,5 et 2,5 mm2)

Vert / jaune + bleu clair + marron

Bleu clair + marron + noir

3 (> 2,5 mm2)

Vert  / jaune + bleu clair + marron

Marron + noir + gris

4

Vert / jaune + marron + noir + gris

Bleu ciel + marron + noir + gris

5

Vert / jaune + bleu ciel + marron + noir + gris

Bleu ciel + marron + noir + gris + noir

> 5

Noir numéroté en blanc + 1 vert / jaune

Noir numéroté en blanc

Le bleu clair est affecté au neutre et le vert / jaune est obligatoirement affecté au conducteur de protection (terre). Mais la norme tolère d’utiliser le bleu clair pour un autre usage (sauf terre) si le circuit ne possède pas de neutre (par exemple entre 2 va-et-vient ou entre poussoir et télérupteur).

Pour les câbles dont les fils sont repérés par des numéros, le neutre est le fil repéré « 1 ».

Pour les circuits triphasés

  • Phase 1 : marron 
  • Phase 2 : noir 
  • Phase 3 : gris 
  • Neutre : bleu clair 
  • Protection (terre) : vert / jaune
Voir le catalogue ManoMano
Fils

La norme NFC 15-100 n’étant pas encore appliquée, les électriciens utilisaient fréquemment ce code de couleur (d’autres codes sont néanmoins possibles) :

  • phase : vert ou jaune ;
  • neutre : gris ou blanc ;
  • terre : rouge ou noir.

À noter que la terre n’est obligatoire que depuis 1969.

Pour les circuits triphasés, les 3 phases étaient fréquemment repérées : vert, jaune et marron.

Il est possible de repérer un ancien circuit avec les couleurs normalisées actuelles. Pour ce faire, utiliser du chatterton de couleur ou, mieux, des manchons de gaine rétractable de couleur (il faut être vigilant pour ne pas brûler la gaine isolante).

Avant toute opération il est impératif de couper le disjoncteur général situé généralement à côté du compteur électrique afin de supprimer tout risque électrique.

Pour connaître le code couleur des fils sur une installation ancienne, utiliser un multimètre et procéder comme suit :

  1. Sélectionner la fonction voltmètre alternatif (V~) et choisir une valeur (calibre) supérieure à 230 V.
  2. Brancher les cordons du multimètre sur les bornes : « COM » (cordon noir) et « VΩ » (cordon rouge).
  3. S’équiper de gants isolants (le symbole matière isolante, soit deux triangles superposés, doit être inscrit sur les gants).
  4. Sur une prise de courant, mesurer la tension successivement entre chacun des deux fils et la terre (tirer un fil en « volant » depuis une connexion à la terre si la prise n’a pas de fiche de terre). On détermine le type de conducteur comme suit :
  • si la valeur est d'environ 230 V, le fil est une phase ;
  • si la valeur est d'environ 0 V, le fil est un neutre (pas de différence de potentiel car le neutre est relié à la terre par le distributeur).

Découvrez nos câbles électriques !

Guide écrit par:

Alain, Formateur en électrotechnique, Haute-Vienne, 12 guides

Alain, Formateur en électrotechnique, Haute-Vienne

Technicien supérieur en électrotechnique depuis bientôt 35 ans, j’ai toujours travaillé dans le domaine de l’électricité. J’ai tout d’abord exercé pendant 10 ans le métier de projeteur au sein d’une grande entreprise d’équipement électrique. J’ai ensuite évolué vers le métier de formateur pour adulte, toujours dans la même spécialité ; j’ai notamment mis en place et animé des formations qualifiantes d’électricien et de dessinateur. Je maîtrise les normes électriques les plus usuelles notamment la NF C 15-100 qui règlemente les installations électriques basse tension (jusqu’à 1000 V) et qui est considérée comme « la bible » des électriciens. J’anime également des formations sur le risque électrique ; je suis particulièrement sensibilisé à la protection des personnes et des biens. Le bricolage est un de mes loisirs favoris, j’ai notamment refait intégralement l’installation électrique d’une maison de montagne. C’est tout naturellement et avec plaisir que je souhaite faire partager mes connaissances en rédigeant des guides techniques pour ManoMano.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo