Comment travailler sur un toit en sécurité :  loi, échafaudages, équipements anti-chute

Comment travailler sur un toit en sécurité : loi, échafaudages, équipements anti-chute

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

201 guides

Le travail en hauteur est réglementé et pour cause : le risque de chute est important et peut entraîner de graves traumatismes voire la mort. Pour se prémunir de tout accident, des EPI et des équipements tels des échafaudages, des harnais anti-chutes, des filets, ainsi que des garde-corps sont mis en place.

Caractéristiques importantes

  • Réglementation
  • Échafaudage
  • Harnais de sécurité
  • Garde-corps
  • Filet antichute
Voir les équipements antichutes

Les travaux sur toiture sont classés parmi les plus dangereux. Qu’il s’agisse de l'intervention d'un charpentier, d'un couvreur, d'un zingueur ou même d'un ramoneur, le travail sur toiture, et donc en hauteur, est considéré comme très risqué et source d'accidents.

Le plus gros risque reste évidemment la chute, mais ce n'est pas le seul. Les intervenants peuvent aussi être exposés à des risques mécaniques (chute d'outils), et à des risques chimiques (lors de travaux sur des couvertures en matériaux amiantés notamment).

Pour ces raisons, toute intervention en hauteur (sur échafaudage, sur toiture ou sur échelle) est réglementée. Plusieurs textes dictent les comportements à adopter, les matériels à utiliser et les préconisations en termes de signalisation et de mesures sécurité à mettre en place.

L'article L 4121-1 à 5 du Code du Travail est le plus important car il définit en détail les modalités d'intervention lors de travaux en hauteur, de manière à garantir la sécurité des ouvriers, ainsi que la préservation de leur santé. Ce texte décrit les meilleures solutions à mettre en œuvre pour un travail confortable.Il est complété par l'article R 233-13 qui réglemente l'utilisation de moyens techniques (comme un échafaudage, un monte-charge, une grue, la mise en place de garde-corps, etc.).

L'article L 4224 et tous ses alinéas est également important car il définit les dispositions particulières à mettre en œuvre en fonction de la configuration du chantier et de la zone de travaux en cours (toiture, plateforme, présence de surfaces planes, de réservoirs, etc.).

Sans entrer dans des détails législatifs, et dans une moindre mesure, sachez que les articles L 4323-61 ; L 4323-62 ; L 4323-65 ; L 4323-66 ; L 4323-69 ; L 4323-80 et L 4532-95 -96 du Code du Travail, ainsi que divers arrêtés comme celui du 21/12/2004 imposent également des mesures de contrôles d'équipements, de matériels et de normes au niveau de l'outillage et de l'infrastructure à mettre en place durant les travaux.

Enfin, pour la protection des ouvriers, le port des EPI est obligatoire (chaussures de sécurité, casque de protection, visière, casque anti-bruit, lunettes de protection, etc.) en vertu de l'article 4323-95 du Code du Travail.

Voir le catalogue ManoMano
échelle

Le plus souvent roulantes, ces plateformes présentent une faible hauteur, n'autorisant l'accès (comme leur nom l'indique) qu'à un seul intervenant. Elles sont légères et compactes, facilement transportables, et peuvent être repliées sans être démontées (dans la majeure partie des cas). Permettant d'atteindre un poste de travail se situant entre 2 et 3 m au-dessus du sol, leur utilité reste cantonnée aux petits chantiers (souvent en intérieur ou sur une toiture basse).Il est impératif que ces plateformes disposent d’un garde-corps et des anneaux anti-chutes pour les plus hautes. Il en existe deux types :

  • les Plateformes Individuelles Roulantes Légères, PIRL (hauteur maximum de 1,50 m), NF P 93-353 ;
  • les Plateformes Individuelles Roulantes, PIR (hauteur maximum de 2,50 m), NF P 93-352.
Voir le catalogue ManoMano
Garde-corps

C'est le moyen d'accès et de mise en sécurité collective temporaire pour tout travail en hauteur le plus simple à mettre en œuvre. L'échafaudage se décline en plusieurs types de structures.

Les échafaudages roulants 

Composés d'éléments préfabriqués, auto-stables, ils permettent d'accéder et detravailler à une hauteur allant jusqu'à 12 m. Une ou plusieurs personnes peuvent l'utiliser en même temps. Affichant un encombrement réduit, ils sont parfaits pour des travaux d'envergure moyenne et sur une courte durée.

Les échafaudages roulants sont adaptés aux travaux sur façadesparois verticales, ou plafonds. Ils peuvent également être utilisés comme moyen d'accès à une toiture.Comme tous les types d'échafaudages, ils doivent répondre aux normes de stabilité et de solidité. L’on distingue deux normes spécifiques aux échafaudages roulants : la NF EN 1004 et la NF P 93-520.

      Les échafaudages fixes ou de pieds

Constitués d'éléments préfabriqués, ils sont adaptés aux travaux de grandes ampleurs, sur une longue durée et à grande hauteur. Ils facilitent l'accès à de multiples postes de travail simultanément, et aident à l'acheminement de matériel.

On distingue deux types d'échafaudages fixes :

  • les échafaudages à cadre (les plus courants) sont parfaitspour les travaux sur façades ou parois verticales (ou pour un accès facilité aux toitures hautes) ;
  • les échafaudages multidirectionnels, spécialement conçus pour des travaux complexes ou industriels.

Il est important de noter que les échafaudages dits à « tubes et raccords » sont peu à peu abandonnés car ils ne répondent plus aux obligations réglementaires en vigueur.

Côté normes, les échafaudages fixes doivent répondre aux exigences de stabilité et de solidité conformément aux textes : NF EN 12810 -1 et 2 et ; NF EN 12811-1 -2 et -3.

Les échafaudages en console

Il s’agit d’un cas particulier lorsque l'assise sur le sol en place n'est pas possible. Les échafaudages en console sont à installer en encorbellement sur une paroi verticale. Ils sont composés d'éléments préfabriqués et n'offrent qu'un seul niveau de travail.

La mise en place d'une protection périphérique est une obligation. Leur installation est délicate et demande une certaine expérience tant pour la fixation sur le support récepteur (façade, paroi, etc.) que pour l'assemblage.Comme tous les échafaudages, ils doivent respecter les normes en termes de stabilité et de solidité (NF P 93-354). Etant donné la complexité de mise en œuvre et d'installation, ce type d'échafaudage est utilisé presque exclusivement par des professionnels spécialistes, formés et compétents. Il est très rare qu'un accès à une toiture se fasse par un échafaudage en consoles.

En plus des EPI réglementaires traditionnels (casquechaussures, etc.), et ainsi que d'une structure adaptée et répondant aux normes en vigueur (échafaudages, plateformes, etc.), il existe plusieurs types de systèmes et d'équipements de sécurité anti-chutes.On distingue deux grands types de systèmes de sécurité anti-chutes :

  • les systèmes collectifs ;
  • les systèmes individuels.

Les systèmes collectifs 

Il s’agit de toutes les installations et infrastructures mises en place pour éliminer tout risque de chute d'un ouvrier.

Cela peut être par exemple :

  • les gardes corps, obligatoires dans certaines circonstances, souples ou rigides ;
  • les filets anti-chutes, parallèles ou perpendiculaires aux parois. C'est le système le plus efficace lorsqu'il est installé correctement et que chaque intervenant soit également muni des bons EPI pour interrompre ou amortir une chute. Ces filets doivent être conformes à la norme NF EN 1263-1.

      Les systèmes individuels 

En fonction des conditions, de la configuration et du type de travail à réaliser, chaque intervenant (en plus des EPI de base) devra être équipé de dispositifs spécifiques.

  • Le harnais de sécurité, de 1 à 5 points, se doit d'être confortable (ne pas gêner les mouvements), et léger. Il est destiné à maintenir l'opérateur en position verticale. Tous les harnais doivent être conformes à la norme NF EN 361. Certains harnais de bonne qualité respectent des normes supplémentaires, comme par exemple la norme NF EN 358 qui indique que le matériel dispose d'une ceinture de maintien. Le harnais étant un EPI de base conçu pour un travail en hauteur, tous les intervenants doivent en être équipés ;
  • Le système anti-chute, avec ou sans amortisseur, est connecté au harnais, et relié à un point d'ancrage ou un dispositif type longe ou corde. Le système anti-chute fonctionne comme une ceinture de sécurité automobile. En cas de chute, l'enrouleur se bloque et permet à l'intervenant d'être stoppé (progressivement dans le cas d'un système avec amortisseur). Le rappel de la longueur de garde est automatique. Il doit absolument être conforme à la norme NF EN 360.
  • Le dispositif d'ancrage, c'est le point où sont connectés et reliés tous les intervenants. Ce dispositif se doit donc d'être fiable et solide. Il peut être constitué d’une barre d'ancrage (conforme à la norme NF EN 795 B) correctement fixée sur un support, ou d'une ligne de vie (conforme à la même norme que les barres) connectée en plusieurs points.

Des équipements optionnels peuvent être mis en œuvre comme des protèges-cordes (pour limiter les frottements et l’usure prématurée), des poulies intermédiaires, etc.

Points importants : tous ces matériels de sécurité doivent être utilisés et mis en place par un personnel formé et qualifié. Ils doivent être conformes aux différentes normes en vigueur.

Voir le catalogue ManoMano
Longe

Voir les équipements antichutes

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie, 201 guides

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo