Comment réaliser une rocaille

Comment réaliser une rocaille

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

Un endroit du jardin en pente ? Cela peut être une base idéale pour installer une rocaille. Ce massif d'ornement qui met en scène des plantes et des blocs de pierre a la réputation d'être difficile à réaliser car il doit donner l'illusion d'un paysage naturel. Cependant, il n'y a juste que certaines règles à respecter.

Caractéristiques importantes

  • Quand créer
  • Comment réaliser
  • Quand planter
  • Soins de la première année
Voir les plantes vivaces

Les travaux de terrassement peuvent être réalisés à n'importe quelle période de l'année sur un sol ni gelé ni détrempé.Les plantations et lessemis, auront lieu à l'automne ou au printemps selon les végétaux.

Bien choisir l’emplacement

Si vous ne disposez que d'un terrain plat, il est préférable d'éviter de vouloir créer une rocaille, à moins d'édifier un monticule faiblement élevé. Profitez plutôt d'un sol en pente ou d'un talus.

Les expositions sud-est et sud-ouest sont les meilleures car elles conviennent à la plupart des plantes de rocaille. Si votre terrain est orienté plein sud, choisissez des plantes bien adaptées à la sécheresse et à la chaleur estivales.  

Pensez aussi aux mini-rocailles qui occupent une très petite surface, par exemple pour faire la transition entre une terrasse surélevée et une pelouse, ou encore dans une jardinière sur un balcon...

Le choix des pierres

Les pierres font partie intégrante du décor et doivent être choisies avec soin.

Il faut compter environ 1m3 de pierres pour 10 m2 environ de rocaille.

Toutes les natures de roche conviennent, grès et calcaire étant particulièrement appréciés, mais n'en utilisez qu'une seule ; car à l'inverse des végétaux de la rocaille, les cailloux qui s'y trouvent doivent présenter une certaine unité de couleur ; en revanche, variez les tailles et les formes.

Pour ne pas donner l'impression d'un milieu artificiel, préférez les pierres originaires de votre localité.

Le choix des végétaux

Les plantes de rocaille sont en majorité adaptées aux sols pauvres et secs.

Installez des plantes à floraison étalée dans le temps. Les rocailles sont souvent très fleuries au printemps, mais deviennent dégarnies pendant la saison estivale.

Semez ou plantez les annuelles au printemps (géranium, oeillet d'Inde, pavots,...), ainsi que les graminées.

A l'automne, plantez les bulbes (narcisse nain, muscari, tulipes, crocus...), des vivaces, (alysse, scabieuse, anémone pulsatille, joubarbe, sedum, …) et les bisannuelles.

Des arbustes ou des arbres nains, présentant des formes et des couleurs très variées, seront mis en place dans le fond du décor, ou sur la partie la plus surélevée. Pensez à panacher les conifères (genévriers, pins,...) et les feuillus à feuillage persistant (fusains, cotonéasters,...) pour apporter des taches colorées pendant l'hiver. Judicieusement placés, ils donneront de la verticalité et du volume à votre massif rocailleux.

Le travail du sol

Le sol doit être bêché profondément. Si la terre est de mauvaise qualité, apportez de la terre végétale. Si elle est argileuse, ameublissez-la en apportant du sable grossier et du terreau, car il faut un terrain bien drainé. Il sera difficile d'améliorer la structure du sol par la suite.

Il n'est pas nécessaire que la couche de terre soit profonde, car les plantes de rocaille se satisfont d'un sol superficiel.

L'installation des pierres

Ne placez pas de pierres de manière non naturelle : pas de pierre dressée, façon menhir, pas de pierres trop bien alignées, la surface plane doit être horizontale...

Calez les pierres en les enterrant d'un tiers. Aidez-vous de cailloux plus petits ou d'un lit de graviers.

Afin d'éviter l'érosion de la terre sur une forte pente, établissez de petites terrasses, en vous aidant des pierres pour façonner de petites marches d'escalier.

Positionnez d'abord les plus grosses pierres, en commençant par le bas du talus. Disposez ensuite des  pierres plus petites et comblez l'espace entre les pierres avec de la terre si besoin.

Un petit muret de soutènement en bas de la rocaille pourra être utile pour délimiter un lieu de passage.

La mise place des végétaux

Le sol mis en place, attendez plusieurs semaines pour que le nouveau sol se stabilise. Arrachez les mauvaises herbes qui ont poussé et commencez à planter.

Avant de les mettre en terre, posez les godets et les pots à leur emplacement prévu sur la rocaille pour juger de l'effet produit.

Plantez assez dense au départ, pour assurer une bonne occupation  du sol. Vous pourrez toujours diviser les plants plus tard.

Apportez localement des rectifications suivant les besoins particuliers des plantes : un peu plus de gravier dans les trous de plantation des bulbes qui n'aiment pas l'excès d'eau, une poignée de tourbe pour les plantes qui n'apprécient que les sols acides...

Voir le catalogue ManoMano
Bulbes

Un paillage avec des cailloux ou des gravillons de couleur est tout indiqué dans une rocaille ; très esthétique, il garde l'humidité en période de sécheresse, protège le sol du ruissellement sur les fortes pentes, et limite la pousse des herbes indésirables.

Vous pouvez aussi pailler avec des écorces de pin. La bâche, d'un effet peu naturel, est à proscrire.  

N'oubliez pas d'arroser sans excès mais régulièrement la première année.

Voir les plantes vivaces

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Les produits liés à ce guide

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo