Comment planter les tomates

Comment planter les tomates

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

L’installation des jeunes plants détermine leur développement futur. Elle doit intervenir hors périodes de gel, en plein air ou sous serre. De l’apport de compost et d’orties pour enrichir le sol en humus à la fixation d’un tuteur et l’ajout de paillage, voici les étapes à suivre pour réussir la plantation des tomates.

Caractéristiques importantes

  • Où et quand planter
  • Préparation du sol
  • Installation des plants
  • Mise en place des tuteurs
Découvrez nos graines de potager !

La tomate est l'un des légumes préférés des consommateurs, mais c'est en cultivant ses propres plants et en cueillant des fruits mûrs à point que l'on peut en apprécier pleinement la saveur.

La mise en place des plants au jardin est une opération très importante ; elle va conditionner le bon développement de la plante et la production de tomates.

Si la technique de base est peu près la même selon les jardiniers, amateurs ou professionnels, de petites variantes existent, mais les conseils donnés ici devraient vous permettre de réussir cette culture.

Savoir-faire 

La plantation des tomates est à la portée de tous. Cette étape importante dans la production de ce légume ne réclame aucune connaissance particulière ni de savoir-faire.

Temps de réalisation

15 mn / plant

Nombre de personnes conseillé

1 personne

Étapes de réalisation

  1. Où et quand planter
  2. Préparation du sol
  3. Installation des plants
  4. Mise en place des tuteurs

1. Où et quand planter

Attendez toujours que tout risque de gel soit passé avant de planter vos tomates au jardin. La moindre température négative détruira vos plants. En règle générale, on peut planter de mi-avril dans le midi (en prévoyant une petite protection en cas de gel inattendu) à fin mai ou début juin dans le nord ou en moyenne montagne.

Si vous plantez dans une serre, vous pouvez avancer la date de 3 semaines environ. Choisissez un emplacement en plein soleil sur une parcelle qui n'a pas porté de tomates ou de pommes de terre pendant au moins quatre années de suite.

2. Préparation du sol

La tomate est une plante gourmande. Le sol doit être riche en humus et en éléments nutritifs. Commencez par creuser à la pelle/bêchedes trous de 20 cm de côté et de 30 cm de profond. Faites un petit tas de la terre ainsi extraite. Enlevez environ la moitié de la terre de ce tas, et ajoutez le même volume de compost de votre fabrication ou un bon compost biologique issu du commerce.

Mélangez les deux ingrédients, à la main ou avec une pelle à main. Ce mélange servira à reboucher le trou.

Prévoyez d'espacer les trous de 60 cm. Si vous désirez planter plusieurs rangées parallèles, laissez un espace d'au moins 80 cm pour pouvoir circuler entre les rangées.

3. Installation des plants

Préparer les plants

Choisissez de préférence des plants trapus, dont la tige a au moins la grosseur d'un crayon. Immergez le godet pendant 20 mn pour que la motte soit bien humide et sorte plus facilement du godet.

Eliminez les 3 ou 4 feuilles de la  base du plant, de façon à dégager une portion de tige d'au moins 20 cm au-dessus des racines.

Mise en place des plants

Mettez une bonne poignée du mélange terre et compost au fond du trou et placez-y le pied de tomate. La première feuille doit être à fleur du sol. Plus la tomate est enterrée et mieux elle se portera, car sur la partie de la tige enterrée, il va se former des racines qui vont contribuer à nourrir la plante.

Si le trou n'est pas assez profond pour votre plant, n'hésitez pas à le coucher dans le trou de façon à enterrer le plus de longueur de tige possible. Quant à la tige aérienne, elle se redressera en quelques jours. Rebouchez en tassant légèrement la terre autour du pied tout en aménageant une légère cuvette destinée à recevoir l'eau d'irrigation.

Pailler et arroser

Arrosez immédiatement à raison d'un demi-arrosoir par plant, même si le sol est humide. Paillez les plants pour réduire la fréquence des arrosages et éviter l'alternance de périodes de sécheresse entre deux arrosages (ce que déteste la tomate) et pour ralentir la pousse des mauvaises herbes. Vous pouvez utiliser de la paille, des paillettes de lin, des coques de cacao, ou encore des cosses de sarrasin.

4. Mise en place des tuteurs

Le tuteur est un piquet sur lequel sera attachée la tige de la plante au fur et à mesure de sa croissance. Il peut être droit ou en spirale, en métal, en plastique, en bois ou simplement un bambou. La partie hors de terre doit mesurer entre 1,30 et 1,70 m selon la hauteur définitive de la plante.

Dans le midi ou en serre, les plants peuvent devenir beaucoup plus grands. Enfoncez le tuteur suffisamment pour qu'il ne penche pas sous le poids des fruits en le plantant à plus de 5 cm de la tige pour ne pas endommager les racines du plant.

Certains jardiniers plantent le tuteur avant de mettre les plants, car ils craignent de blesser les racines ; c'est le cas des plants en grands pots dont le système racinaire a un plus grand diamètre.

Conseils de plantation : apporter ou non des orties

On vous conseillera souvent d'apporter aussi des  feuilles d'ortie dans chaque trou de plantation de tomates, car l'ortie en se décomposant va libérer les éléments minéraux qu'elle renferme en quantité. On hache alors les feuilles (environ une poignée) que l'on place dans le fond du trou. On recouvre d'un peu de terre, puis on met en place le plant de tomate avant de reboucher avec le mélange terre + terreau.

Voir le catalogue ManoMano
Tuteur

Découvrez nos graines de potager !

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo