Comment faire ses purins de plantes

Comment faire ses purins de plantes

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

Les produits naturels sont une alternative aux produits phytosanitaires chimiques dont l'usage par les particuliers est interdit en janvier 2019. Les purins d’orties, de consoude, de prêle etc. font figure de favoris. De fabrication et d'emploi faciles, ils sont élaborés avec diverses plantes selon les effets attendus.

Caractéristiques importantes

  • Utilisation des extraits de plantes
  • Conseils de préparation
  • Etapes de fabrication
  • Les principaux purins
  • Propriétés des purins
Découvrez nos purins de plantes !

Les préparations à base de plantes, que l'on nomme extraits de plantes, servent d'engrais, de fongicide ou d'insecticide. Elles agissent aussi en  repoussant les ravageurs par leur odeur et en renforçant la résistance des végétaux contre toutes formes d'agression (maladies, insectes, acariens). Ces préparations sont obtenues avec des plantes que vous pouvez trouver dans votre jardin ou en milieu naturel, mais vous pouvez vous les procurer déjà préparées dans les jardineries ou auprès de divers distributeurs.

Pour extraire les principes actifs des plantes et réaliser  des préparations destinées à traiter son jardin d'une façon écologique, plusieurs procédés existent :

  • macérations ;
  • infusions ;
  • décoctions ;
  • purins.

Les purins sont en fait des extraits fermentés, obtenus en faisant macérer des plantes dans de l'eau pendant plusieurs jours.

Voici la méthode générale de fabrication des purins (pour 10 litres).

  1. Récoltez environ 1 kg de plante fraîche (tiges et feuilles d'ortie, de consoude...).
  2. Hachez grossièrement les végétaux.
  3. Ajoutez-les dans un grand récipient en plastique contenant 10 litres d'eau de pluie. Les végétaux doivent être complètement immergés.
  4. Couvrez mais pas de façon hermétique car la fermentation qui va se produire nécessite la présence d'oxygène et placez le récipient dans un lieu abrité du soleil.
  5. Laissez fermenter en brassant le liquide tous les jours. Lorsqu'il n'y a plus de bulles qui se forment à la surface du liquide lorsqu'on le remue, la fermentation est terminée ; cela peut durer de 8 à 15 jours selon  l'espèce de plante et la température extérieure.
  6. Filtrez le liquide, le purin est prêt à être utilisé.

Si vous ne pouvez utiliser le purin de suite, stockez-le dans des récipients hermétiques (bouteilles, bidons etc.), dans un endroit frais et à l'abri de la lumière. Il pourra se conserver ainsi pendant plusieurs mois.

N'employez pas le purin pur. Diluez-le à 20 % si vous l'utilisez comme stimulant en arrosage au pied des plantes, et à 10 % pour une pulvérisation sur le feuillage.

  • Utilisez de l'eau de pluie dans toutes les préparations, en particulier si elles doivent subir une fermentation. De plus l'eau de pluie n'est pas calcaire. À défaut, utilisez de l'eau d'un puits ou de l'eau de source.
  • Si vous devez employer l'eau du réseau de distribution, laissez-la s'aérer pendant 2 jours pour que le chlore disparaisse. 
  • Ne préparez pas votre recette dans un récipient en métal (sauf s'il est en inox), afin d'éviter les phénomènes d'oxydation, ou en bois qui peut altérer la préparation. Utilisez du plastique ou de la terre cuite (jarre).
  • Pour la filtration, procédez en 2 ou 3 étapes : une première fois grossièrement pour éliminer les déchets les plus gros (dans un tamis à sable par exemple) et une ou deux autres filtrations plus fines, en utilisant par exemple un vieux filet anti-insectes ou un collant (bas).
  •  Le purin peut être stocké pour une longue durée (jusqu'à 1 an) à condition  de le conserver dans des récipients opaques fermés hermétiquement (bouteilles ou bidons) dans un lieu frais. Pour une conservation optimale, remplissez vos contenants jusqu'au goulot, afin d'éviter l'oxydation à l'air.
  • Ne mélangez pas plusieurs espèces de plantes lors de la confection de purin. Cela peut empêcher une bonne fermentation. En revanche, il vous est tout à fait possible de faire des mélanges avec différents extraits réalisés séparément.

Le purin d'ortie 

C'est, de loin, le purin le plus connu. Le purin d'ortie est riche en azote et en sels minéraux. Il stimule la croissance des végétaux, les rend plus résistants aux agressions extérieures (maladies, ravageurs, sécheresse,..) et améliore la qualité des fruits. Apporté en arrosage au sol ou en pulvérisation, il fait office de coup de fouet, après un repiquage, un coup de gel ou des dégâts de grêle.

L'ortie est aussi un activateur de compost, favorisant la transformation des matières organiques en humus. N'hésitez pas à en ajouter à votre tas de compost.

Le purin de consoude 

Le purin de consoude est l'un des produits les plus utilisés par les jardiniers bio. C'est un formidable engrais naturel, riche en potasse, phosphore et  bore, stimulant la croissance et la floraison. Son action est surtout utile pour favoriser la formation et le grossissement des fruits, y compris les légumes-fruits (tomates, courges, etc.).

Il est également employé comme insecticide. On l'utilise souvent au démarrage de la végétation, puis ensuite toute les 2 semaines  pendant toute la croissance de la plante.

Le purin de prêle 

Le purin de prêle est un stimulant qui rend les plantes plus résistantes aux attaques des champignons ou de parasites.  Il renferme de la silice, de la potasse, du calcium et divers sels minéraux.

Dilué à 10 %, il agit en prévention des maladies dues aux champignons, notamment l'oïdium.

Plante

Propriétés et utilisation

Absinthe (feuilles et leurs)

Insecticide contre chenilles et pucerons ; en pulvérisation, dilué à 20 %

Consoude (feuilles et fleurs)

Engrais et stimulant ; dilué à 20 % dans l'eau d'arrosage.

Fougère aigle (feuilles)

Insecticide contre les pucerons ; en pulvérisation dilué à 5 %

Engrais ; dilué à 10 % dans l'eau d'arrosage.

Lavande (tiges fleuries)

Insectifuge ; en pulvérisation dilué à 10 %

Ortie (feuilles et tiges)

Fertilisant et stimulant ; en pulvérisation, dilué à 10 % ou dilué à 20 % dans l'eau arrosage.

Prêle (feuilles et tiges)

Stimulant des jeunes plants ; en pulvérisation dilué à 5  %

Fongicide préventif; en pulvérisation, dilué à 10 %

Tanaisie (feuilles et fleurs)

Insectifuge ; en pulvérisation, dilué à 10 %

Découvrez nos purins de plantes !

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo