Tondre la pelouse le dimanche  : que dit la réglementation

Tondre la pelouse le dimanche : que dit la réglementation

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

259 guides

Après une semaine de travail, on est souvent tentés d’entretenir le jardin le dimanche. Mais que dit précisément la réglementation sur la tonte de la pelouse et plus généralement sur l’utilisation de matériel bruyant ? Quels sont les recours et les risques encourus si la loi n’est pas respectée ? Explications.

Caractéristiques importantes

  • Réglementation préfectorale
  • Restrictions par arrêté communal
  • Contraintes fixées par règlement de copropriété
  • Risques encourus en cas de tonte en dehors des horaires légaux
  • Recours en cas de tonte en dehors des horaires légaux
Découvrez nos tondeuses électriques !

Si la norme européenne NF U 15-171 limite le niveau sonore d’une tondeuse à gazon homologuée à 96 dB, le bruit de tonte peut malgré tout être très dérangeant. La loi du 31 décembre 1992, ainsi que le décret du 18 avril 1995, précisent ainsi que les bruits de tondeuse peuvent être sanctionnés s’ils sont de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage.

Pour ne pas risquer une contravention de 68 €, mieux vaut donc vous renseigner auprès de votre mairie et sur un éventuel règlement de copropriété, qui peuvent tous deux imposer des règles plus restrictives que celles fixées par arrêté préfectoral. Sachez que de toute façon, il est possible, en principe, de tondre le gazon le dimanche de 10h à 12 h.

Les règles fixées par arrêté préfectoral

Difficile de fixer une généralité en matière de tonte puisque ce sont des arrêtés préfectoraux qui fixent les règles à respecter concernant la tonte le dimanche et les jours fériés.Il en va de même pour toutes les activités bruyantes « susceptibles de porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme par leur durée, leur répétition ou leur intensité… ». Soit généralement de 10h à 12h.

Les règles fixées par arrêté municipal

Et si les règles en matière de tonte le dimanche peuvent donc changer d’un département à l’autre, elles peuvent également changer d’une commune à l’autre. Le maire peut en effet prendre des règles plus restrictives par arrêté municipal, voire simplement interdire la tonte le dimanche.

Les règles fixées par le règlement de copropriété

Enfin, ces mêmes règles changent que vous soyez propriétaire ou copropriétaire. En effet, si en tant que propriétaire vous n’avez qu’à vous référer au règlement de la commune, si vous êtes copropriétaire, vous devrez également consulter le règlement de copropriété afin de vérifier qu’aucune disposition particulière n’a été prise.

Si les règles peuvent donc être plus restrictives, rappelons que la loi réglemente au minimum toute activité bruyante, dont l’entretien de la pelouse, qu’il soit fait au moyen d’une tondeuse électrique, d’une tondeuse thermique ou encore d’une débroussailleuse, en semaine comme le week-end.

Horaires de tonte les jours ouvrables

  • Les jours ouvrables, vous pouvez tondre la pelouse de 8h30 à 12h et de 14h à 19h30.

Horaires de tonte le samedi

  • De 9h à 12h et de 15h à 19h.

Horaires de tonte le dimanche

  • De 10h à 12h.

Mais attention, la tonte peut être strictement interdite le dimanche dans certaines communes.

Horaires de tontes les jours fériés

  • De 10h à 12h.

Si les horaires de tonte le dimanche diffèrent selon les communes, les risques encourus comme les recours sont les mêmes pour tout le monde.

Les recours

Si votre voisin ne respecte pas les créneaux horaires, voire l’interdiction totale de tonte le dimanche, commencez bien sûr par en discuter avec lui pour tenter de résoudre le problème à l’amiable. Si malgré tout le problème persiste, adressez-lui une lettre recommandée avec accusé réception en lui demandant de mettre fin à cette pratique. L’étape suivante consistera à alerter les services municipaux, la police ou la gendarmerie.

Pour aller encore plus loin, vous pouvez saisir le tribunal d’instance, à qui vous devez cependant fournir des preuves que votre voisin tond en dehors des horaires légaux : courriers échangés, procès verbaux, témoignages du voisinage… et même éventuellement un constat d’huissier mandaté par vos soins.

Sachez cependant que si vous perdez ou si la procédure est jugée abusive, vous pouvez vous voir infliger une amende conséquente.

Autre possibilité : faire appel à un conciliateur de justice. Pour connaître le conciliateur le proche de chez vous, renseignez-vous en consultant le site dédié.

Les risques encourus

En cas de tonte en dehors des horaires légaux, trois types de sanctions sont possibles :

  1. Un simple rappel à loi, surtout pour une première fois.
  2. Une contravention de troisième classe, de 68 € si elle réglée rapidement, majorée à 180 € si le paiement n’intervient pas dans les 45 jours.
  3. Une contravention plus élevée en cas de récidive.

En savoir plus

Découvrez nos tondeuses électriques !

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne, 259 guides

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition. Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques. À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo