La permaculture : définition et avantages

La permaculture : définition et avantages

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

D'abord répandue dans les pays anglo-saxons, la permaculture déferle un peu partout dans le monde et devient un véritable phénomène de mode. Basée sur le respect de la nature et de l'homme, et sur un partage équitable, elle désigne une philosophie de vie, un concept, des méthodes oeuvrant pour le développement durable.

Caractéristiques importantes

  • Préserver l’environnement
  • Favoriser la biodiversité
  • Économiser l’énergie
  • Cultiver mieux pour vivre mieux
Découvrez qu'est-ce-que la permaculture

Le terme permaculture a été inventé par deux Australiens au milieu des années 1970. Contraction de l'anglais “permanent agriculture” (agriculture durable), ce mot désignait à l'origine une façon de cultiver la terre sans occasionner de nuisances pour la nature ou les humains, tout en étant économiquement viable et durable sur le long terme; En réalité, il est difficile de définir ce qu'est la permaculture, selon qu'on la considère  comme une philosophie, un mode de vie ou en ensemble de méthodes ; car la permaculture est un peu tout cela.

Son but est de créer des sociétés humaines respectueuses de la nature et des hommes, et s'applique en fait à tous les champs de l'activité de l'homme, notamment à l'habitat, à l'énergie, à nos rapports avec les éléments qui constituent le système naturel, et bien sûr à notre manière de cultiver la terre pour produire de la nourriture, qui est la base de l'organisation de toute société humaine durable.

La permaculture fait référence à une éthique qui repose sur 3 principes fondamentaux : prendre soin de la Terre, prendre soin de l’Homme, partager équitablement les ressources.

Prendre soin de la Terre

C'est-à-dire le sol, l'eau, les plantes et les animaux qui la peuplent. Toute forme de vie est importante, car nous faisons partie d'un système qui est la biosphère terrestre. L'habitat et les activités humaines doivent être en harmonie avec les écosystèmes. Cela implique un usage raisonné des ressources. L'emprise de l'homme sur la planète doit être réduite, en limitant sa consommation, en ne cherchant pas une démographie et une croissance en constante augmentation.

Prendre soin de l'Homme

Tout humain doit avoir accès aux ressources nécessaires à la vie. La permaculture a pour but de subvenir aux besoins des humains dans un cadre permettant leur épanouissement. Les relations humaines doivent être basées sur la coopération et le partage et non sur la compétition.

Partager équitablement les ressources

Les surplus de récoltes mais aussi les expériences. Ce partage est parfaitement illustré par le mouvement des "incroyables comestibles" qui prend de plus en plus d'ampleur dans beaucoup de pays : on sème devant sa fenêtre, devant son pas de porte etc. et on partage les récoltes avec les voisins ou les passants.

Pour le jardinier, les avantages de la permaculture découlent des principes mêmes de ce concept.

1. Préservation des ressources de la planète

En utilisant l'énergie naturelle (le soleil, le vent), en économisant les ressources comme l'eau (récupération de l'eau de pluie) et en évitant autant que possible d'employer les énergies fossiles.

En valorisant au mieux les ressources et les produits que la nature met à notre disposition : les bois morts employés comme bois de chauffage, ou de support de culture de champignons..., les plantes médicinales poussant spontanément, les plantes dépolluantes pour assainir l'intérieur, un arbre placé judicieusement apportant de l'ombre à une maison pendant l'été, poules et canards nettoyant le sol de la "vermine"... En évitant toute production de déchets. Les déchets doivent être valorisés pour exercer une autre fonction : un bidon en plastique transparent devient une cloche à légumes, la tonte du gazon sert à pailler le sol, les branches coupées et droites des tuteurs...

2. La permaculture demande moins de travail et d'énergie£

Une des méthodes préconisée par la permaculture est par exemple de ne pas retourner ou labourer le sol du potager, celui-ci étant ameubli par la faune du sol dont l'activité est favorisée par le paillis. L’usage de motoculteur et de motobineuse détruisant en grande partie la faune souterraine.

3. Favoriser la biodiversité et participer au maintien des espèces animales et végétales

À l'inverse de l'agriculture traditionnelle, la permaculture ne s'oppose pas au vivant. Au contraire, elle s'inspire de la nature et travaille avec elle, en profitant de son immense diversité.

4. Les produits tirés de la culture sont biologiques

Se basant sur l'observation des écosystèmes naturels et dans un souci de préserver la biodiversité, le permaculteur n'utilise pas de biocides naturels comme les insecticides biologiques, et encore moins des pesticides, des désherbants ou des engrais. Il part du principe que la nature s'autorégule d'elle-même. Il peut par exemple choisir de sacrifier une partie de sa production aux ravageurs.

5. La santé est mieux préservée

Non seulement parce que les produits sont bio mais aussi parce qu'on passe plus de temps pour s'occuper de soi-même et des autres. Et passer du temps avec ses enfants, sa famille ou son entourage est une excellente thérapie contre le stress et les autres atteintes qui affectent notre santé mentale.

6. Économique en surface

La production en abondance sur de petits espaces permet d'utiliser moins de superficie, et de libérer du terrain pour d'autres activités.

Finalement, de tous ces ces avantages qu'apporte cette conception de travailler la terre, en découle un autre qui n'est pas des moindres : la satisfaction personnelle d'avoir oeuvré pour le bien de tous en ayant occasionné le moins de nuisance possible pour l'environnement.

Voir le catalogue ManoMano
Tuteurs

La préservation de l’environnement est devenue la responsabilité de tous. Afin de mieux protéger nos ressources et d’inscrire chacune de nos démarches dans une politique de développement durable, le jardinier est devenu un des acteurs de cette révolution verte et un véritable porte-parole et exemple. Aujourd’hui, le jardinier vert cultive un jardin bio, jardine avec la lune et recycle ses déchets dans la politique prônée par la permaculture, véritable concept écologique responsable.

Ces trois approches du jardinage sont complémentaires, toutes influent notre impact environnemental. Débuter en permaculture est synonyme de mise à profit des auxiliaires naturels et de l’existant, suivre un calendrier lunaire c’est optimiser ses semaisonset récoltes, jardiner bio c’est respecter la terre nourricière.

Découvrez qu'est-ce-que la permaculture

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo