Offre exclusive App : Livraison offerte dès 200€ d'achat*Voir conditions
Qui sommes-nous
Comment installer une clôture électrique

Comment installer une clôture électrique

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

165 guides

Que vous souhaitiez empêcher vos animaux de sortir de leur enclos ou, au contraire, protéger votre jardin ou votre poulailler contre l'intrusion de chats, fouines, martres, lapins ou sangliers, l'installation d'une clôture électrique est un moyen efficace. Ces quelques conseils vous seront utiles pour sa réalisation.

Caractéristiques importantes

  • Périmètre à clôturer
  • Pose de piquets
  • Isolateurs et fils
  • Type d’animaux
  • Tension et puissance
  • Mise à la terre
Voir les clôtures électriques !

Comme précisé dans l'introduction, l'installation d'une clôture électrique est préconisée pour qui veut protéger ses animaux des prédateurs (renards, chats, sangliers etc.) ou qui souhaite les parquer de manière efficace ne nécessitant pas de grands travaux et de coût très abordable, l'alternative que représente la clôture électrique est souvent retenue pour protéger les poulaillers, parquer les chevaux, clôturer les vaches dans un pré etc.

Étapes de réalisation

  1.  Traçage d’un plan de clôture
  2.  Installation des piquets de la clôture
  3.  Fixation des isolateurs sur les piquets
  4.  Passage du fil ou ruban dans les isolateurs
  5.  Installation de l'électrificateur
  6.  Test de fonctionnement de la clôture
  7.  Mise en place de la signalisation
  • Voir le catalogue ManoMano
    Tarière

    • Tracez sur papier ou sur le terrain le périmètre à clôturer.
    • Déterminez le nombre de fils ou de ruban superposés que comportera la clôture selon les animaux concernés.
    • Déduisez-en la longueur du conducteur nécessaire. S'il s'agit d'une clôture filet, déterminez juste sa longueur.
    • Calculez le nombre de piquets nécessaires.
    Voir le catalogue ManoMano
    Piquets

    Si vous le jugez nécessaire, utilisez un cordeau pour tracer au sol des lignes droites. Commencez par mettre en place les piquets aux angles. Pour de grands périmètres, il sera peut-être nécessaire d'épauler chaque piquet d'angle ainsi que les piquets d'ouverture, par une « jambe de force », une base en ciment ou une ancre d'attache.

    Plantez ensuite les piquets intermédiaires. La distance entre les piquets dépendra du conducteur utilisé, du type de piquet et de l’environnement. En règle générale, l'espacement est le suivant :

    • 3 m pour un ruban de 40 mm ;
    • 5 m pour un ruban de 20 mm ;
    • 6 à 8 m pour les cordons et les fils ;
    • 10 à 40 m (d'après les constructeurs) si vous utilisez du fil métallique en alliage spécial (type High Tensile).

    Enfoncez les piquets dans le sol d'au moins un tiers de leur longueur totale. Les piquets d'angle en particulier doivent être bien ancrés.

    À noter : l'usage d’une tarière ou d’une barre à mine facilite le travail en réalisant des avant-trous.

    Voir le catalogue ManoMano
    Barre à mine

    Fixez les isolateurs à la bonne hauteur selon les espèces animales.

    Animaux à contenir

    Nombre de fils

    Hauteur des fils

    Vaches laitières

    2

    60 cm - 90 cm

    Autres Bovins

    3

    40 cm - 70 cm - 100 cm

    Poneys et petits chevaux

    2

    50 cm e t 110 cm

    Chevaux

    2 ou 3

    80 cm et 140 cm

    Anes

    2

    70 – 120 cm

    Moutons

    4

    20 - 40 - 60 - 90 cm

    Chèvres

    5

    25 - 45 - 60 - 80 - 100 cm

    Volaille

    4

    20 - 30 - 50 - 80 cm

    Lapins

    4

    10 – 20 - 35 - 50 cm

    Grands chiens

    3

    25 - 50 -  85 cm

    Petits chiens et chats

    3 ou 4

    10 -  20 -  40 - 60 cm

    Sanglier

    2 ou 3

    20 - 45 - 70 cm

    Chevreuil, cerf

    5

    20 – 70 – 100 – 125 - 150 cm

    Voir le catalogue ManoMano
    Isolateurs

    Il existe des isolateurs qui bloquent les rubans de manière à avoir une bonne tension d'un piquet à l'autre.

    Si vous devez relier deux rubans, utilisez des connecteurs prévus à cet effet.

    Pensez à aménager une entrée dans l'enclos : une poignée isolante munie d'un crochet permet de réaliser un système d'entrée simple pour pouvoir entrer et sortir de l'enceinte.

    Lorsque le passage est ouvert, la clôture  est interrompue et n'est plus électrifiée. Vous pouvez assurer la continuité de la clôture par un conducteur isolé enterré qui relie les deux piquets du passage.

    Décidez d'un endroit à l'abri pour installer votre électrificateur, près d'une prise électrique, ou un endroit ensoleillé pour un appareil solaire.

    La mise à la terre

    Cette installation est très importante et doit être réalisée avec soin. La prise de terre d'une clôture électrique doit être totalement indépendante de celle d'une maison ou de tout autre circuit électrique et en être distante d'au moins 20 m. Dans la mesure du possible, choisissez un endroit plutôt humide pour une meilleure conductibilité. Enfoncez le piquet de terre en le laissant dépasser de 5 à 10 cm. Adaptez la prise de terre à la puissance de l'électrificateur. Dans l'idéal on  devrait avoir autant de mètres de piquets de terre que de joules (énergie d'impulsion) indiqués sur l'électrificateur.

    Exemple : un électrificateur de 3 J (joules) nécessite 3 mètres enterrés de prise de terre, ce qui peut être réalisé en plantant plusieurs piquets connectés entre eux par un câble isolé haute tension, enfoui à 10 cm de profondeur. Il est conseillé d'espacer les piquets de terre de 3 m.

    À noter : l'installation d'un parafoudre est recommandée pour améliorer la sécurité du dispositif.

    Raccordement de l'électrificateur

    Reliez le piquet de terre à la borne « terre » (la borne -) de l'électrificateur, à l'aide d'un fil ordinaire isolé de 2,5 mm de diamètre. Reliez la borne + de l'électrificateur au fil de clôture.

    Voir le catalogue ManoMano
    électrificateur

    Il est nécessaire de savoir si la clôture est fonctionnelle. Pour cela, procédez comme suit :

    • Mettez l'électrificateur sous tension.
    • Testez d'abord la bonne mise à la terre. Le plus simple, si l'on ne veut pas tenter la désagréable expérience de toucher les fils de terre pour vérifier qu'il n'y a pas de courant qui y passe, est encore d'utiliser un testeur de clôture électrique.
    • Utilisez un voltmètre pour tester les conducteurs et vérifier que l'électricité y circule bien. Assurez-vous d'avoir au moins 3000 volts sur toute la longueur de la clôture. Pour des animaux résistants, comme les moutons, la tension minimale est de 4000 Volts.

    À noter : l'humidité et une végétation trop haute peuvent causer des fuites de courant, qui fourniront des tensions plus faibles.

    Si une partie de votre clôture longe une voie publique, il est obligatoire  d'y accrocher une plaque de signalisation tous les 50 m pour prévenir les  passants.

    Voir le catalogue ManoMano
    Plaque de signalisation

    Savoir-faire

    Excepté le montage de l’électrificateur, d’isolateurs et d’une ou plusieurs poignées isolantes, l’installation d’une clôture électrique est assez similaire à la pose d’une clôture classique. Aucune compétence particulière n’est réellement nécessaire. Être en bonne forme physique pour enfoncer les piquets ou pour utiliser une tarière, contrôler un équerrage avec le théorème de Pythagore, savoir lire une notice de montage sont les seuls prérequis pour ce chantier extérieur. Selon la configuration, le type de piquets installé, savoir faire du béton peut s’avérer nécessaire.

    Temps de réalisation

    Selon le périmètre à clôturer

    Nombre de personnes

    1 voire 2 personnes pour plus de facilité

    Outils et consommables

    • un électrificateur ;
    • du ruban ou un filet ;
    • des isolateurs ;
    • des pinces ;
    • une poignée isolante ;
    • un piquet de terre ;
    • un câble de raccordement ;
    • des poteaux ;
    • un panneau d’avertissement.

    Kit de clôture électrique comprenant :

    Si scellement nécessaire :

    Voir le catalogue ManoMano
    Matériel pour ferme et étable

    Voir les clôtures électriques !

    Guide écrit par:

    Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 165 guides

    Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

    Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

    • Des millions de produits

    • Livraison chez vous ou en point relais

    • Des centaines d'experts en ligne