Comment choisir sa pince à riveter

Comment choisir sa pince à riveter

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

Guide écrit par:

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

200 guides

Fixer deux tôles sans avoir accès au dos de celles-ci se fait au moyen d'une pince à riveter universelle qui sertit les rivets aveugles, étanches ou non, de forme et matériaux variés. Pour les poser en série, des riveteuses électriques, pneumatiques ou hydrauliques sont indispensables. Tour d'horizon du matériel proposé.

Caractéristiques importantes

  • Fonctionnement
  • Pinces à riveter manuelles
  • Mandrin de rivetage
  • Riveteuse sur batterie
  • Riveteuses à air comprimé
  • Utilisations et sécurité
Voir les pinces à riveter

Le rivet aveugle se compose d'un corps cylindrique percé, en aluminium ou en inox, déformable, surmonté d'une collerette plus ou moins importante. Un clou qui présente une amorce de rupture est logé dans le cylindre et dépasse la collerette. Il est pris dans le mandrin à 2 mors présent à l'extrémité de la pince à riveter.

Le rivet est placé dans le trou foré, la collerette en appui sur l'assemblage à riveter. On actionne les bras de la pince plusieurs fois jusqu'à ce que la tige se casse au niveau de l'amorce de rupture. Le rivet est écrasé sur l'envers des tôles ou des plaques et maintient fermement l'assemblage.

La taille et le diamètre du rivet définit le type de pince à utiliser. La pince à riveter manuelle convient pour les rivets de 2,4 mm à 3,2 mm mais pas pour les gros rivets de 4 à 6,4 mm pour lesquels, un bras de levier plus important ou une démultiplication sont requis. La riveteuse électroportative est faite pour les opérations répétées.

Voici les principales pinces à riveter disponibles pour réaliser des rivetages :

  1. La pince à riveter manuelle
  2. La pince à riveter manuelle à levier
  3. La pince à riveter manuelle à extenseur
  4. Le mandrin de rivetage pour perceuse
  5. La riveteuse sur batterie
  6. La riveteuse oléopneumatique
  7. La riveteuse hydraulique
  8. L'unité de rivetage aveugle oléopneumatique

Appelée aussi pince à riveter universelle, c'est l’outil à riveter le plus connu et le plus utilisé.

Constituée d'un bras fixe et un mobile, elle reçoit des mandrins ou des buses de différents diamètres dans la gamme de ses possibilités. Plus le rivet à un gros diamètre, plus le bras de la pince est long et plus l'effort est important.

On peut utiliser des rivets de 4 mm mais uniquement en aluminium.

La pince à rivet manuelle à tête pivotante à 360° est très pratique pour placer des rivets dans des endroits difficiles d'accès. Certains modèles ont une tête multi dont le mandrin accepte plusieurs diamètres (en général 3) de rivets. Plus besoin de changer la buse.

La pince à rivet manuelle à tête déportée parallèle aux bras est un autre profil utile dans certains rivetages difficiles.

La pince à rivet manuelle à bras extra longs est faite pour les gros rivets. Ses bras de ± 50 cm donnent une force accrue, nécessaire dans le cas de rivets en acier inox. Sa tête peut aussi être pivotante. Les fabricants ont soigné l'ergonomie de ces pinces souvent à l'origine de cals dans les paumes de mains. Pour être autonome, la pince dispose de buses fixées sur l'un des bras.

Voir le catalogue ManoMano
Rivets

La pince manuelle à levier est destinée aux rivets pop de gros diamètres dans des métaux tels que l'inox.

Elle couvre une plage de diamètre de rivet comprise entre 3,2 mm et 6,4 mm. Ses longs bras permettent la mise en place de rivets de 6,4 mm sans effort.

La pince à levier type A doit son nom à sa forme d'ensemble similaire à la lettre A. Elle possède de longs bras de 40 à 50 cm qui lui assurent une traction sans effort. La tête peut recevoir un mandrin à 3 mors pour une meilleure prise pour les gros diamètres.

On peut sur certains modèles régler le nombre de mouvements (de 2 à 5) pour fixer le rivet. Souvent un réservoir placé au creux des bras récupère les tiges extraites. La tête dans certains cas peut être inclinée pour une meilleure ergonomie.

La pince à riveter extensible ressemble à un tire-bouchon. Sa construction robuste permet la pose de gros rivets sans effort.

L'amplitude de cette pince déployée est importante : de 20 à 80 cm. Elle a l'avantage de bien plaquer la tête sur les tôles à assembler ce qui augmente la qualité du rivetage. Elle est adaptée aux utilisations intensives sur chantier.

Voir le catalogue ManoMano
Pince à riveter

Le mandrin de rivetage adaptable sur perceuse est une variante intéressante. Il transforme le couple de la perceuse à batterie (12 V minimum) ou pneumatique en force linéaire capable de tirer des rivets aveugles aluminium de 2,4 mm à 4,8 mm et acier de 2,4 mm à 4 mm.

C’est un outil idéal pour le travail en série. Le mandrin compte 2 mors et sa vitesse maximum requise est de ± 1000 tr/mn.

La riveteuse autonome sur batterie appelée aussi Rivet Gun livrée en coffret avec 2 batteries de 12 à 18 V et un chargeur, est un outil très maniable qui permet de mettre en place des rivets pop sans effort à une cadence élevée.

Sa capacité est de 2,4 mm à 4,8 mm pour les rivets aluminium et de 2,4 à 4 mm pour les rivets acier voire jusqu'à 6 mm pour les grosses riveteuses professionnelles.

La course permet, selon le modèle, de traiter des rivets de 15 à 20 mm de long pour assembler des panneaux épais. Des mandrins calibrés pour chaque type de rivet sont fournis avec cette machine très prisée des professionnels. Un réservoir de récupération des clous est présent sur certains modèles. Elle est la rivale des riveteuses oléopneumatiques.

Ce pistolet riveteur est très utilisée dans les ateliers de carrosserie ou de menuiserie métallique. La machine doit être branchée sur un compresseur classique ou sur un petit compresseur portable, ce qui en fait une unité autonome.

La pression de service est de 5 à 7 bars suivant la machine et le diamètre du rivet.

La consommation d'air est faible soit de 1 à 5 l par impact. On peut facilement et de manière répétée utiliser des rivets de 2,4 mm à 6 mm. Un réservoir de récupération des aiguilles est prévu à l'arrière de la machine. Le mandrin peut être orientable à 360°. Cette machine est présente en production sur les lignes de montage. Elle est utilisable dans toutes les positions.

En raison du niveau sonore de l'impact (± 80 dB), il est conseillé de porter un casque anti-bruit. Un support est prévu pour recevoir un câble avec enrouleur pour soulager les lourdes machines de production. La course du cylindre d'une riveteuse oléopneumatique varie de 10 à 20 mm.

La riveteuse hydraulique est obligatoirement reliée à une centrale hydraulique par 2 flexibles renforcés. Ce type de pince à riveter professionnelle est utilisée pour les rivets acier de gros diamètres.

Une petite formation est nécessaire pour travailler avec cette pince dans les meilleures conditions. La riveteuse hydraulique a l'avantage de ne pas être encombrante ce qui facilite les rivetages dans des endroits exigus. Il existe la pince à riveter hydraulique à levier, manuelle, pour les gros rivets.

Le rivetage aveugle automatique est assuré par une unité comprenant la riveteuse reliée à son bloc de commande. Elle est programmée via un écran qui définit les temps très courts de rivetage (40 coups/mn).

Sa force de traction importante autorise la mise en œuvre de rivets de jusqu'à 6 mm de diamètre. La longueur de tige admissible est de l'ordre de 25 mm.

Inutile de dire que les gains de productivité sont énormes avec cette unité de production qui reçoit automatiquement les rivets placés dans le magasin de la riveteuse. Installation possible en ligne de production robotisée.

Voir le catalogue ManoMano
Pince à riveter

Les pinces à riveter ou riveteuses suivent les perçages de tôles qui doivent être adaptés aux diamètres des rivets. On considère que le trou foré est supérieur de 2 dixièmes de mm au diamètre du rivet.

Coffret de forets

Il existe des coffrets de forets en rapport direct avec les diamètres de rivets. Plus la peine de chercher quel est le bon foret pour chaque rivet. Des gabarits de perçage peuvent être utilisés pour assurer la précision des trous répétés.

Conseil d'utilisation

Les pinces à riveter admettent tous les types de rivets. Les rivets à tête fraisée sont délicats à poser sur des tôles fines qu'on ne peut pas fraiser. On peut ébavurer le trou percé. Pour cela il faut, à l'aide d'un gros pointeau affûté à 135°, effondrer la tôle au niveau du trou ce qui forme un logement conique pour que le rivet soit affleurant. Toutefois, un appui est nécessaire pour frapper le pointeau.

Port de lunettes de protection

Les aiguilles qui se rompent et sont éjectées peuvent, lors d'opérations répétées, être un danger pour les yeux.

Portez des lunettes de protection intégrales pour vous protéger.

Voir le catalogue ManoMano
Equipements de protection individuelle

Voir les pinces à riveter

Guide écrit par:

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée, 200 guides

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

J’ai acquis une formation de tôlier, de tuyauteur/soudeur et après avoir parcouru pendant trente cinq ans les chantiers de France et du Benelux, je suis devenu responsable d’une chaudronnerie puis projeteur, ingénieur de projets pour finir chef d’établissement ingénierie. Retraité, j’ai aménagé et équipé un atelier où je réalise des sculptures métalliques : j’ai réussi à combiner et aménager un coin de paradis ou j’aime laisser libre cours à mon imagination. Les casses et les vide-greniers n’ont plus de secrets pour moi. J’y trouve des objets insolites et des vieux outils que je collectionne ou que je transforme en objet d’art.J’aime aussi la décoration, la peinture sur toile et le jardinage. Je suis l’évolution des nouvelles technologies concernant les outils. Faire partager ma passion et vous conseiller humblement dans vos choix de matériel est un réel plaisir.