Amiante : comment s’en débarrasser et s’en protéger

Amiante : comment s’en débarrasser et s’en protéger

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

259 guides

L’amiante a longtemps été utilisé dans l’industrie avant d’être interdit en 1997. Mais dans quels matériaux risque-t-on aujourd’hui de le trouver et quels en sont les dangers pour la santé ? Comment se protéger et se débarrasser de cet amiante ? Et à quelles aides financières prétendre pour se faire ?

Caractéristiques importantes

  • Les matériaux concernés
  • Les diagnostics
  • Les obligations légales
  • Le désamiantage
  • Les équipements de protection individuelle
  • Le recyclage
  • Les aides de l’Etat
Voir les protections de voies respiratoires

L’amiante ou asbeste en ancien français, du latin asbestos « incombustible », est un terme générique désignant des roches fibreuses résistantes au feu. Elles sont classées en deux familles principales : les serpentines et les amphiboles.

Les serpentines 

Les serpentines, à fibres courbes et longues, sont principalement représentées par le chrysotile ou amiante blanc qui représente presque 95 % de l’amiante mise en œuvre dans l’industrie.

Les amphiboles

Les amphiboles, à fibres droites et raides, regroupent la crocidolite ou amiante bleu, l’amosite ou amiante brun, l’actinolite, l’anthophyllite et la trémolite.

Tout comme la peinture au plomb s’est révélée être un fléau pour la santé, l’amiante est depuis plusieurs années déjà pointée du doigt. En France, depuis le 1er janvier 1997, la fabrication, la transformation, la vente et l’importation de l’amiante sont strictement interdites, qu’il soit incorporé ou non dans un matériau. Mais, largement utilisé pendant près d’un siècle, on continue de retrouver de l’amiante sous différentes formes dans de nombreux matériaux et produits. En voici une liste non exhaustive.

Amiante tressé ou tissé

Amiante en feuille ou en plaque

  • Plaques de faux- plafonds ou de parements ignifuges, de portes et clapets coupe-feu.
  • Papiers et cartons d’amiante destinés à isoler de la chaleur des cheminées, fours, appareils de chauffage, appareils électroménagers, mais aussi pour faire divers types de joints, protéger des surfaces lors de soudures et brasages, des plans de travail.

Amiante en fibres

  • Flocage sur structures métalliques, murs ou plafonds en protection incendie.
  • Bourre d’amiante pour le calorifugeage de chaudières, fours, chauffe-­eau, réfrigérateurs, équipements industriels divers, tuyaux, gaines électriques…  
  • Produits en poudre mélangés aux enduits, mortiers, plâtres, colles...

Amiante incorporé au ciment

  • Conduits de cheminées, gaines de ventilation, descentes pluviales.
  • Clapets coupe-feu et panneaux ignifuges.
  • Cloisons intérieures et de faux-plafonds.
  • Tuyaux et canalisations d’eau.  
  • Panneaux de toiture, tuiles, lauzes, ardoises…
  • Appuis de fenêtres et plaques de façades
  • Bacs de culture et éléments de jardins.

Amiante incorporé dans divers liants

Voir le catalogue ManoMano
Combinaisons

Très fines, jusqu’à 2 000 fois plus qu’un cheveu, les fibres d’amiante sont dangereuses pour la santé lorsqu’elles sont inhalées. Elles peuvent alors se déposer dans les poumons et provoquer des maladies graves : cancers, plaques pleurales, fibroses...

Certains facteurs influent sur ce risque :

  • la taille des fibres ; plus elles sont fines, plus elles pénètrent profondément dans les poumons ;
  • le type d’amiante ;
  • la concentration de fibres d’amiante dans l’air ;
  • la quantité de fibres inhalées ;
  • la durée d’exposition ;
  • la fréquence des expositions.

Les effets sur la santé de l’amiante se font souvent sentir avec un long délai de latence, soit plusieurs années après la ou les expositions. L’amiante est la deuxième cause de maladies professionnelles.

L’amiante se présente sous différentes formes :

  • fibres ;
  • feuilles ou plaques ;
  • tressé ou tissé ;
  • incorporé à du ciment ou à divers liants.

Mais il est impossible de voir à l’œil nu si un matériau contient de l’amiante. Sa date de mise en œuvre est un premier indicateur, l’amiante ayant été interdit en 1997.

Vous pouvez également consulter la liste des produits contenant de l’amiante sur le site de l’INRS.

Désamiantage : les obligations légales et responsabilités

Le code de la santé publique impose de faire réaliser, à charge des propriétaires ou à défaut des exploitants d’un immeuble bâti, différents types de diagnostics et de tenir à jour les dossiers amiante (DTA ou DAPP).

  • Diagnostic amiante des parties privatives (DAPP) d’un immeuble collectif à usage d’habitation.
  • Dossier techniqueamiante (DTA) pour les parties communes d’un immeuble collectif à usage d’habitation.
  • Dossier technique amiante pour les immeubles à usage autres que l’habitation.
  • Diagnostic amiante en cas de vente d’un immeuble à usage d’habitation ou fiche récapitulative du DTA pour les immeubles à usage autres que l’habitation.

Le code de la construction et de l’habitation (CCH) impose quant à lui aux maîtres d’ouvrage de faire réaliser un diagnostic portant sur les déchets issus des travaux de démolition, pour les bâtiments ayant une surface de plancher supérieure à 1 000 m².

Les mesures de protection doivent, entre autres, être adaptées à la configuration générale du lieu, la surface à traiter, la nature du bâtiment et l'occupation ou non d’autres pièces ou locaux dans le bâtiment ou l’habitation.

Un décret impose l’obligation de porter des équipements de protection individuels (EPI), choisis après analyse des risques :

La combinaison doit être fermée au cou, aux chevilles et aux poignets. Après usage, les masques, les filtres et vêtements jetables doivent être considérés comme des déchets et suivre la même procédure d’élimination.

Voir le catalogue ManoMano
Gants

Tous les déchets contenant de l'amiante doivent être enfermés dans un double emballage totalement étanche, portant la mention « amiante ».

Les déchets de matériaux de construction contenant de l’amiante générés par une activité de construction, rénovation ou déconstruction d’un bâtiment ou par une activité de construction, rénovation ou déconstruction de travaux de génie civil, peuvent ensuite être stockés dans des installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND).

Les autres déchets d’amiante, y compris les équipements de protection individuelle, films de protection, etc. doivent être éliminés vers des installations de stockage des déchets dangereux (ISDD) ou bien vitrifiés.

Voir le catalogue ManoMano
équipements de protection individuelle

L’ANAH, l’Agence nationale de l’habitat, peut accorder, sous conditions de ressources, des subventions pour la réalisation d’un diagnostic technique (si celui-ci est suivi des travaux préconisés), ainsi que pour les travaux d’élimination ou de recouvrement des matériaux contenant de l’amiante.

Dans certains cas, les propriétaires-bailleurs peuvent également déduire des revenus fonciers les dépenses d'amélioration destinées à protéger les locaux des effets de l'amiante. N’hésitez pas à vous renseigner également sur d’éventuelles aides locales.

Voir les protections de voies respiratoires

Guide écrit par:

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne, 259 guides

Sylvie, Ecrivain & journaliste brico/déco, Essonne

Après avoir travaillé au service de presse de France 2 et de la Cinq, j’ai choisi de laisser parler ma plume en m’orientant vers le journalisme et l’édition. Aussi éclectique dans mes goûts que dans mes écrits, passionnée de décoration et de bricolage comme d’histoire et de sciences, j’écris depuis plus de vingt ans sur ces thématiques. À mon actif : des ouvrages didactiques, romans et nouvelles, et de très nombreux articles brico déco regorgeant de conseils et d’astuces, expérimentés dans la vieille maison que je rénove peu à peu.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo