Désherber  au sel

Désherber au sel

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

Le sel est couramment utilisé pour désherber les allées, terrasses, mais également les massifs fleuris ou encore le potager. Cependant, ce produit est nocif pour la vie du sol en général. Il peut être une solution ponctuelle, mais il est préférable d'employer d'autres méthodes moins agressives pour l'environnement. 

Caractéristiques importantes

  • Mode d’action
  • Application du sel
  • Inconvénients
Découvrez nos désherbants d’origine naturelle !

L'utilisation de produits phytosanitaires étant interdite pour les jardiniers amateurs depuis janvier 2019, nombre d'entre eux se tournent vers d'autres produits d'emploi courant et qui, selon eux, présenteraient en plus l'avantage d'être « naturels ».

Parmi ces alternatives, on trouve le sel. Le sel est un produit naturel que l'on trouve en abondance sur notre planète dissous dans l'eau de mer, ou à l'état de cristaux dans de nombreux gisements terrestres (sel gemme).

Mais naturel ne signifie pas que l'utilisation d'un tel produit est sans danger pour l'environnement. L’utilisation du sel entraîne, en effet, de graves conséquences sur la fertilité du sol.

Utilisé trop fréquemment, il modifie la structure du sol, en le colmatant et en le rendant asphyxiant. Il faudra alors des années pour retrouver une structure favorable aux cultures et à la flore en général, surtout en terre argileuse. D'ailleurs, certaines régions de la Terre au climat chaud et sec, connaissent des problèmes d'excès de sel sur les terres (salinisation) à la suite d'irrigations mal conduites avec une eau trop chargée en sel.

Le sel n'est pas dégradé dans le sol, mais il s'infiltre jusqu'à la nappe phréatique. Or, il est toxique pour la microfaune du sol et les vers de terre. C'est un facteur d'appauvrissement de la biodiversité. Il s'accumule dans le sol et les eaux. Les espèces aquatiques sont très sensibles à l'augmentation du niveau de sel dans l'eau.

Même des végétaux non « traités » au sel vont donc absorber par leur racines ce sel et en être affectés. Les arbres en particulier dont les racines traçantes vont chercher leur nourriture très loin du tronc vont concentrer le sel, et peuvent en mourir. En régions tempérées et froides, le sel de déneigement est une source importante de pollution par le sel.

Du fait de sa concentration dans l'eau du sol, le sel rend plus difficile l'absorption de l'eau par la plante. Il existe pourtant des végétaux vivant dans les milieux salés comme les salicornes et les halimiones qui prospèrent sur le littoral marin. Mais elles ne peuvent y survivre que parce qu'elles sont adaptées à la vie dans ces terrains particuliers.

Il est possible d’utiliser indistinctement du sel de cuisine, gros ou fin. C'est un produit que l'on a couramment sous la main, et d'un prix dérisoire par rapport à d'autres produits homologués du commerce.Le gros sel de salaison fait aussi un désherbant efficace.

On peut employer aussi le sel de déneigement de la même façon. Mais parfois celui-ci renferme du chlorure de magnésium ou du chlorure de calcium qui n'ont pas le même pouvoir désherbant.

  1. Saupoudrer le gros sel sur les plantes à éliminer. L'idéal étant d'opérer après la rosée du matin ou par temps de bruine.
  2. Dissoudre 200 g de sel dans 1 litre d'eau et en asperger les plantes indésirables.
  3. Certains jardiniers font un cocktail en ajoutant à cette préparation du vinaigre blanc, un autre produit utilisé en tant qu’herbicide.

Bon à savoir : le sel se dissout plus facilement dans l'eau chaude. En outre, En faisant dissoudre le sel dans l'eau bouillante qui est déjà, par elle-même, un élément agressif pour les végétaux, on renforce son efficacité.

Le sel, en tant que désherbant, agit de deux manières pour détruire les mauvaises herbes :

  1. Il provoque une augmentation d'ions dans la solution du sol et donc de la pression osmotique : en conséquence la plante, qui n’arrive pas à absorber de l’eau, se dessèche.
  2. Il apporte dans le sol des ions minéraux toxiques (notamment le sodium) qui vont venir en remplacement des ions minéraux indispensables pour la plante (comme le calcium, le magnésium ou le potassium).

Le désherbage au sel est une mauvaise méthode pour les terres cultivées.Il existe bien d'autres options moins nocives pour l'environnement.On peut cependant la concevoir en dernier recours pour se débarrasser de mauvaises herbes récalcitrantes dans des lieux exempts de cultures, tels que dallages, pavés cours et autres allées gravillonnées.

Découvrez nos désherbants d’origine naturelle !

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo