Comment entretenir un motoculteur ou une motobineuse

Comment entretenir un motoculteur ou une motobineuse

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

169 guides

Qu'ils soient puissants ou de petites cylindrées, les motoculteurs et motobineuses sont des engins robustes qui donnent satisfaction pendant des années pour peu que vous leur accordiez un peu de temps. Les travaux d’entretien donnés ci-après ne nécessitent pas de connaissances particulières en mécanique.

Caractéristiques importantes

  • Périodicité
  • Vérifications
  • Entretien
  • Hivernage
Voir les motoculteurs

L’entretien d’un motoculteur ou d’une motobineuse consiste à :

  • faire quelques vérifications avant son utilisation (inspection générale, câblage, serrage de vis, niveau d'essence et d'huile etc.) ;
  • nettoyer l'outil après utilisation (fraises, châssis etc.) ;
  • effectuer ponctuellement des travaux de maintenance (selon période, voir tableau en bas de guide).

Toutes ces opérations sont destinées à augmenter la durée de vie, l’efficacité et à assurer le bon fonctionnement de l'outil de jardin.

Quelle que soit l'intervention, munissez-vous de gants car les pièces coupantes ou tranchantes peuvent occasionner des blessures aux mains.

En ce qui concerne les interventions plus complexes portant sur le moteur, le carburateur, la boîte de vitesse, la transmission, etc., faites appel à un professionnel, à moins d’être doué en mécanique.

Etat général de la motobineuse ou du motoculteur

Faites d’abord un petit tour d’inspection de votre machine pour vérifier son état général, assurez-vous de l’état du câblage, que tous les pièces soient bien fixées, et qu’il n’y ait aucun élément qui pourrait vous mettre en défaut de sécurité.

Vérifier le niveau d’huile moteur

Par mesure de précaution, et sur les moteurs 4 temps, il faut vérifier le niveau d’huile avant chaque utilisation. Pour vérifier le niveau d’huile du moteur, opérez sur une surface plane et avec un moteur froid :

  • Dévissez le bouchon, retirez-le et essuyez la jauge qui y est incorporée.
  • Replacez ensuite le bouchon dans son orifice mais sans le visser.
  • Sortez à nouveau la jauge et observez le niveau de l’huile. Il doit être situé entre les repères mini et maxi. Si le niveau d’huile est inférieur au niveau mini, complétez avec de l’huile moteur appropriée.

Un entretien régulier après chaque utilisation de votre matériel de motoculture (motobineuse ou motoculteur) est une opération souvent oubliée. Pourtant, il ne prend que peu de temps et permet un gain de confort pour l’utilisation suivante, et de prolonger la durée de vie des outils, que ce soit le moteur ou les pièces annexes.

Les éléments à nettoyer sont :

  • les ailettes d’aération du moteur ;
  • le châssis ;
  • le carter ;
  • les outils de travail du sol, les fraises ou soc.

Pour des raisons de sécurité, on n’intervient que lorsque le moteur est froid. Sur un appareil thermique, débranchez la bougie du moteur ou assurez-vous que la sécurité est en place. Sur un engin électrique, il faut avant toute chose que le cordon d’alimentation soit débranché.

Nettoyer le châssis et le carter

Nettoyer la face intérieure comme la face extérieure du carter de protection. Pour nettoyer l’intérieur du carter, assurez-vous tout d’abord que la bougie est débranchée. Ne basculez pas votre engin sur les côtés, (vous risqueriez d’endommager les fraises) mais basculez la motobineuse vers l’arrière, en reposant les poignées sur le sol. Vous aurez un accès plus facile à la face intérieure du carter.

Nettoyez les couteaux de la fraise consiste à retirer tous les débris végétaux qui s’enroulent souvent après les axes ; et la débarrasser de tout résidu de terre. Aidez-vous d’une spatule en bois ou en plastique qui ne risque pas de rayer le carter, d’un jet d’eau et d’une brosse.

Nettoyer les fraises de la motobineuse

Après avoir nettoyé le carter, profitez d'avoir basculé la motobineuse pour nettoyer les couteaux de la fraise en procédant comme pour le carter.

Laissez sécher le matériel, vous pourrez ensuite vaporiser un produit lubrifiant hydrofuge ou du dégrippant pour prévenir la corrosion.

Nettoyer les roues agraires

Le nettoyage des roues après chaque séance est obligatoire également, car elles s’encrassent facilement.

  • Utilisez un jet d’eau ou un nettoyeur haute pression.
  • Laissez sécher puis pulvérisez un lubrifiant hydrofuge.
  • Contrôlez aussi la pression des pneus (consultez la notice pour savoir la pression recommandée).

Nettoyer les ailettes d’aération

Un passage de soufflette pneumatique suffira pour débarrasser les ailettes d’aération de la poussière et des débris divers.

Lorsque vous utilisez votre compresseur à air comprimé, poursuivez son utilisation dans d’autres éléments à dépoussiérer.

Entretenir le filtre à air

Un filtre à air peut s’encrasser plus ou moins vite selon selon les conditions d’utilisation. Un filtre à air encrassé occasionne :

  • un démarrage difficile ;
  • un mauvais fonctionnement, parfois un arrêt ;
  • une perte de puissance du moteur ;
  • un échauffement anormal ;
  • une usure prématurée du moteur ;
  • une surconsommation de carburant.

Il faut donc qu’il soit toujours en bon état. Il est conseillé de nettoyer le filtre à air toutes les 25 heures d’utilisation, mais rien ne vous empêche de vérifier le bon état du filtre après chaque utilisation, surtout en conditions poussiéreuses.

En règle générale, le filtre à air est soit un filtre mousse, soit un filtre en papier gaufré. Pour le filtre en mousse, enlevez l’élément et lavez-le à l’essence. Essorez-le et faites-le bien sécher avant de le remettre en place.

  • Pour nettoyer le filtre papier, tapotez-le sur une surface dure pour faire tomber les saletés, ou soufflez par l’intérieur du filtre de l’air comprimé (sans excéder les 2 bars de pression).
  • Nettoyez au chiffon la base et le couvercle du filtre, puis remettez le tout en place. Pensez à changer le filtre mousse toutes les 100 heures environ et un filtre papier toutes les 50 heures.

Entretenir les bougies

Pour un démarrage sans souci, la bougie doit être en excellent état. De plus, vous consommerez moins de carburant. Pour contrôler l’état des bougies d'allumage, dévissez-les à l’aide de la clef à bougie.

  • Frottez les électrodes avec une petite brosse métallique pour les débarrasser des résidus de combustion (calamine).
  • Vérifiez que l’écartement entre les deux électrodes est convenable à l’aide d’une cale à bougie (il doit être en règle générale de 0,7 mm).
  • Revissez la bougie dans son logement sans forcer. Nettoyez votre bougie toutes les 100 heures d’utilisation ou tous les 6 mois.

Vidanger le moteur

Comme pour une voiture, vidangez votre huile moteur au moins une fois par an.

Pour faire la vidange, les gros motoculteurs peuvent être vidangés sans être couchés, ce qui n’est pas toujours le cas pour d’autres machines.

Sur certaines motobineuses, il faut démonter les outils de coupe. Si la motobineuse doit être couchée, vérifiez auparavant qu’il ne reste pas beaucoup de carburant dans le réservoir.

Examiner la courroie

Il n’y a pas d’entretien particulier sur une courroie de transmission, mais un examen visuel de temps à autre permet de détecter d’éventuelles anomalies, des fissures ou une usure prononcée et de procéder, le cas échéant, à son remplacement.

Affûter les couteaux

L'affûtage des pièces coupantes comme les lames de la fraise, doit être effectué au moins une fois par an.

Il se fait à la lime douce, en respectant le biseau, et en ne limant que dans un seul sens.

Après la dernière utilisation de la saison, il faut procéder à un nettoyage complet afin de trouver un outil en parfait état de marche au printemps.

  • Procédez d’abord à un nettoyage comme indiqué plus haut.
  • Vidangez le réservoir d’essence.
  • Faites tourner le moteur jusqu’à la panne sèche pour que tout le circuit soit bien vidé. Certains jardiniers remplissent le réservoir d’essence additionnée d’un stabilisateur de carburant afin d’éviter la condensation et l’apparition de rouille .
  • Débranchez la bougie, dévissez-la, nettoyez-la au besoin pour la désencrasser et remettez-la en place sans la brancher.
  • Démontez les pièces d’usure de votre motoculteur, comme les fraises, et nettoyez-les à fond. Si des pièces sont trop usées, pensez à les remplacer.
  • Contrôlez les durites. Elle ne doivent pas être craquelées. Changez-les au besoin.
  • Graissez toutes les pièces qui sont en frottement et appliquez un produit antirouille sur les pièces métalliques pour les protéger de l’humidité.
  • Pour finir, rangez votre outil à l’abri de la poussière et de l’humidité, dans un local sec et aéré, un hangar, une grange, un abri de jardin, etc.

Fréquence
Travaux
Avant chaque utilisation
Contrôler l'état général. Vérifier le niveau de l'huile moteur.
Après chaque utilisation
Nettoyer le châssis, le carter, les pièces de travail et les roues.
Toutes les 25 heures
Nettoyer le filtre à air.
Toutes les 50 heures
Vérifier l'état de la bougie; la nettoyer ; vérifier le bon écartement des électrodes. Changer le filtre papier.
Tous les ans
Vérifier la courroie de distribution. Faire la vidange de l'huile du moteur. Contrôler l’état des durites. Changer le filtre à air en mousse.

Voir les motoculteurs

Guide écrit par:

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne, 169 guides

Jean-Marie, Jardinier passionné & auteur, Auvergne

Haut comme trois pommes, je travaillais déjà au jardin familial. C'est peut-être de là qu'est né mon intérêt pour les plantes et le jardinage. Il était donc logique pour moi de suivre des études à la fois en biologie végétale et en agronomie.   Accédant à la demande de divers éditeurs, j'ai écrit en 25 ans de nombreux livres sur la thématique des plantes, des champignons (un sujet qui me tient à cœur), essentiellement des guides d'identification dans un premier temps, mais très vite aussi par la suite, sur le jardinage, renouant ainsi avec la première passion de mon enfance.   J'ai aussi collaboré régulièrement à plusieurs magazines spécialisés dans le domaine du jardinage ou plus généralement de la nature. Comme il n'y a pas de jardinier sans jardin, c'est dans un petit coin de l'Auvergne que je cultive le mien depuis 30 ans et où je mets en pratique les méthodes de culture que je vous conseille.

Le plus grand magasin en ligne d'Europe de brico, maison & jardin

  • Des millions de produits

    62 fois plus qu'en magasin, ça en fait du choix

  • Livraison chez vous ou en point relais

    Ça, c'est vous qui voyez

  • Des centaines d'experts en ligne

    Aussi experts que Macgyver, plus dispos que votre ophtalmo