Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Vermifuge pour chat

Filtrer

Prix (€) Effacer

Cette valeur n'est pas valide.

Marques Effacer

  • BEAPHAR 1

Livraison Effacer

  • Livraison gratuite 1
  • Livraison 24h 0
  • Livraison en point relais 1

Options de paiement Effacer

  • Paiement en 3X sans frais 0

Marchands Effacer

  • Animo-shop 1
  • Companimo 1
  • Mon animalerie 1
  • La ferme des animaux 1

1 produits trouvés

  • 1


Les vers des chats représentent une menace sérieuse pour leur santé et celle des humains. De ce fait, il est impératif de les vermifuger régulièrement et d’apprendre à détecter les principaux symptômes d’infestation pour intervenir le plus tôt possible. Par ailleurs, la propagation de ce type de parasite peut être fulgurante.

Les vers sont de véritables fléaux pour la santé des chats et de leur entourage. Ils peuvent notamment :
- entraîner des lésions graves au niveau des organes des félins et provoquer des pathologies sur le long terme ;

- être transmis aux chatons par le lait de leur mère ou se répandre par simple contact avec les excréments d’un autre animal ;

- s’attraper en partageant le même milieu de vie avec d’autres animaux infestés comme les rongeurs ou les chiens ;

- investir leur organisme après avoir ingéré un animal infesté (rongeurs, oiseaux, etc.) ;

- affecter les enfants en raison de leur fragilité. Le risque est d’autant plus important s’ils passent beaucoup de temps avec leur compagnon félin.

Si un chat a des vers, la seule manière d’identifier avec certitude l’espèce en question est de consulter un vétérinaire. Toutefois, il est assez facile de distinguer les vers plats des vers ronds lorsqu’ils sont présents dans les selles du félin. En général :

- les ascaris (vers ronds) sont les plus répandus chez les chats ;

- les cestodes (vers plats) s’avèrent relativement plus rares, mais sont aussi dangereux pour les humains ;

- les ankylostomes affectent le plus souvent les chiens, mais peuvent aussi s’inviter dans l’intestin grêle des félins après ingestion ou leur contact avec la peau ;

- les ténias (vers solitaires) se détectent sur le pelage se trouvant autour de l’anus de l’animal ;

- les vers vésicaux sont seulement détectables à travers des analyses d’urine ;

- les vers cardio-pulmonaires prolifèrent rapidement dans les poumons et menacent sérieusement la vie des chats. Fort heureusement, ils sont assez rares dans l’Hexagone. Toutefois, il est important de redoubler de vigilance dans le sud de l’Europe (Portugal, Espagne, Grèce, etc.), habitat naturel de ces parasites.

Il est impératif de prévoir des mesures préventives pour éviter l’apparition de parasites chez le chat, surtout s’il sort régulièrement.
- Pour un chat d’appartement, un traitement préventif administré trois fois par an est amplement suffisant. Cette mesure est surtout adaptée s’il est rarement en contact avec d’autres animaux et se nourrit essentiellement de produits industriels.

- Il est indispensable que tous les animaux domestiques soient traités en même temps pour améliorer l’efficacité des antiparasitaires. De cette manière, les vers n’auront nulle part où se réfugier.

- Les tiques et les puces doivent être éliminées en même temps que les vers pour éviter la contamination par des ténias.

- La litière du chat doit être vidée tous les jours et traitée à l’eau bouillante pour tuer les ascaris ainsi que leurs œufs. Il est également important de l’éloigner de la gamelle du félin pour éviter les éventuelles contaminations.

- Les produits naturels comme le girofle, l’ail, l’armoise et le thym sont aussi recommandés pour éviter le développement des vers chez les animaux de compagnie. Il suffit de les mélanger à la nourriture du chat pendant une semaine, environ deux fois par an.

Les chats doivent être régulièrement vermifugés pour éviter de contaminer les autres animaux ou de menacer la santé des humains. Il est toutefois important d’identifier l’infection pour choisir le traitement le mieux adapté.