Chauffe eau électrique Vertical Mural De Dietrich Blindé 050 L

Voir la description
206 évaluations
490,80 €
209
29
-
57%
Dont éco-participation : 6,00 € TTC
Paiement 100% sécurisé par CB ou virement
  • Livraison gratuite
  • Paiement en 3x par CB
Mode de livraison
  • À domicile entre le 10/05/2021 et le 12/05/2021 pour toute commande passée avant 17 h (Frais de port offerts)
Livraison en France uniquement 
Vendu par SUN CHAUFFAGE
Produit disponible chez 1 autre(s) marchand(s)
Voir les offres

Description

Chauffe Eau électrique Blindé Vertical Mural CEB De Dietrich 50 L

  • Les avantages

La pureté et la conservation de l'eau sont garanties par une cuve en acier émaillé
Eau chaude réglée au degré près, abondante en permanence et toujours à température constante avec une résistance blindée en acier inoxydable convenant à des eaux douces peu entartrées

  • Installation du chauffe Eau

Destinées à être accrochés verticalement au mur
Raccordement simple en 230V Monophasé

Produit fabriqué en France
Caractéristiques généralesCEB 50 L
Capacité50 Litres
Alimentation230 V Monophasé
Temps de chauffe réel t = 50 K2 h 26
Classe énergétiqueC
Puissance1200 W
Intensité absorbée5,2 A
Température maximum de service90°C
Pression maximum de service 7 bar
Plage de Température du thermostat réglable De 35 à 65 °C
Indice de protection électrique IP 25
Dimensions (HxD) 570 x 505 mm
Poids net 22 kg
Certification NF

Caractéristiques

  • Capacité
    50 l
  • Sens de pose
    Vertical
  • Mode de pose
    Mural
  • Puissance de chauffe
    1.2 kW
  • Hauteur
    57 cm
  • Profondeur
    53 cm
  • Diamètre
    50.5 cm
  • Type de résistance
    Blindé (en contact direct avec l'eau)
  • Tension
    Monophasé
  • Poids
    23 kg
  • Classe énergetique
    C
  • Réf. ManoMano
    ME6420868
  • Garantie
    2 ans
  • Réf. fabricant
    trv1266022
Avis des bricoleurs
A propos des avis

Présentation de la marque

DE DIETRICH
De Dietrich est une entreprise alsacienne dotée d’une histoire pluriséculaire. Elle fut fondée par Johann Von Dietrich, de Strasbourg, qui achète en 1684 une vieille forge. L’est de la France fait alors partie du Saint Empire Romain Germanique. Lorsque Louis XIV annexe l’Alsace, Johann sert fidèlement le roi, ce qui vaudra à son petit-fils Jean d’être anobli par Louis XV ; son titre lui permet de bâtir un empire industriel parmi les maîtres de forges. Plus tard, Louis XVI lui octroiera un écusson en forme de cor en or pour le prémunir (déjà !) des contrefaçons. Jean De Dietrich aura de nouveau rendez-vous avec l’histoire lorsqu’il commandera au capitaine Rouget de L’Isle un Chant de guerre pour l'Armée du Rhin … la célèbre Marseillaise. En 1848, les De Dietrich s’adaptent à la Révolution Industrielle naissante en transformant les forges en ateliers de construction de matériel ferroviaire et mécanique. Après l’annexion de l’Alsace Lorraine, les De Dietrich doivent abandonner le ferroviaire pour fabriquer des biens de consommation durable (poêles, cuisinières, baignoires en fonte émaillée) et d'équipements urbain ou industriel (tramways, appareils à distiller). En 1896, l’entreprise se diversifie dans la construction automobile sous licence Amédée Bollée, qu’elle abandonnera quelques années plus tard pour se lancer dans l'équipement de la maison. Au cours du XX siècle, l’entreprise se recentre autour de la chimie et de l’équipement ménager. Elle cesse en 1977 d’être une entreprise familiale. Ses chauffe-eaux, ses hottes et ses réfrigérateurs et autres produits électroménagers sont une référence dans leur catégorie.