Bouchon d'essence MITSUBISHI TL26, TL33, TL43, TL52

Référence : ME2028137

En stock

Voir la description complète
850

Frais de port à partir de 1,00 €

  • Paiement en 3x par CB
850
  • Paiement en 3x par CB

Frais de port à partir de 1,00 €

Livraison offerte par ce marchand pour toute commande supérieure à 0,00 €


Quantité :
- +

Aïe, il n'est pas possible de commander moins de 1 unité de ce produit.

Aïe, il n'est pas possible de commander plus de 11 unités de ce produit.

Paiement sécurisé par CB ou virement

Vendu par Jardinvest

84% d'évaluations positives (22055 ventes)

Modes de livraison disponibles :
  • À domicile en 3 à 5 jours ouvrés (Frais de port à partir de 1,00 €)

Livraison en France, Belgique (frais de port variables en fonction du pays de livraison)

Vendu par Jardinvest

Bouchon d'essence MITSUBISHI TL26, TL33, TL43, TL52
850

Description

N°ORIGINE : kf05014aa

POUR MODELE : TL26 TL33 TL43 TL52

Retrouvez nos différents bouchons d'essence et bouchons d'huile pour de nombreux types d'appareils de motoculture tels que les tondeuses, tronçonneuses et débroussailleuses.
  • Marque MITSUBISHI
  • Réf. ManoMano ME2028137
  • Réf. Fabricant SG3021-02036

Présentation de la marque

MITSUBISHI

Mitsubishi est un important keiretsu (conglomérat) japonais. Il a été créé le 13 mai 1870 par Iwasaki Yatarō à Tokyo. C’est d'abord une entreprise de transport maritime dont les navires à vapeur arborent un pavillon de trois losanges, qui donneront le nom de la société : Mitsubishi. Elle gérera à elle seule la moitié du trafic maritime japonais. Puis au cours du XIX et du XX siècles l’entreprise se diversifie dans de multiples activités. C’est le fils de Yatarō, Hisaya, qui restructurera l’entreprise de manière à couvrir les secteurs financiers, immobiliers et industriels. Ainsi dans les années 1920 Mitsubishi lancera par exemple ses propres modèles de voitures, le modèle A, et des avions, notamment le terrible Zéro. Après la défaite du Japon, les Etats-Unis ordonnent le démantèlement du groupe, comme pour tous les conglomérats japonais. Toutefois, les dirigeants des petites entreprises créées continuent de garder un contact au travers de partenariats. En 1954, Mitsubishi recouvre le droit de se reconstituer. L’entreprise lance ses télévisions, ses moteurs, ses radiateurs… marqués des trois losanges. Aujourd’hui Mitsubishi chauffage et climatisation est une filiale importante du groupe car elle bénéficie de son savoir-faire mécanique et électronique. Elle produit des pompes à chaleur (air – air et air – eau), des climatiseurs, les produits phares du groupe.