Serre-joints FSN KZW pour système de rails de guidage - Bosch

Serre-joints FSN KZW pour système de rails de guidage - Bosch

Voir la description
78
22
Dont éco-participation : €0.42 TTC
Paiement 100% sécurisé par CB ou virement
  • Livraison gratuite
  • Paiement en 3x par CB
Modes de livraison
  • À domicile entre le 3/1/2021 et le 3/2/2021 pour toute commande passée avant 18 (Frais de port offerts)
Livraison en France uniquement 
Vendu par IFD
Produit disponible chez 3 autre(s) marchand(s)
Voir les offres

Description

Caractéristiques

  • Type de produit
    A serrage
  • Matière
    Métal
  • Réf. ManoMano
    ME908751
  • Garantie
    1 ans
  • Réf. fabricant
    1600A001F8
Les avis de nos clients

Présentation de la marque

BOSCH
En 1886, un jeune ingénieur allemand de 25 ans, Robert Bosch, créa une entreprise d’ingénierie électrique à Stuttgart. Il revenait d’un long voyage professionnel aux Etats-Unis qui l’avait conduit à travailler pour Thomas Edison, l’un des plus grands ingénieurs-entrepreneurs de l’Histoire. Bosch améliora l’année suivante la magnéto d’allumage, pour être le premier à l’adapter à un moteur de voiture. Cette innovation lui permit de développer à un rythme soutenu son entreprise. Dans les années 1920, il convertit son entreprise de fournisseur automobile à fabricant d’électronique. Il fut l’un des premiers à militer pour la création de l’Europe dans l’entre-deux guerres. L’entreprise a ainsi su se démarquer de façon originale des autres marques d’outillage électroportatif de bricolage en visant le long-terme et le haut de gamme, de sa célèbre perceuse verte aux produits complexes comme les défonceuses ou les outils de jardin (sculpte-haies, tronçonneuses...). Ce fut le succès que l’on sait. Bosch emploie aujourd'hui 280 000 personnes dans le monde dont 7 000 en France et réalise 46 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Bosch consacre jusqu’à 10% de son chiffre d’affaires en R&D, un effort rare dans l’industrie. 92% du capital de Robert Bosch Gmbh sont détenus par une fondation caritative la Robert Bosch Stiftung GmbH. Ainsi les bénéfices de l’entreprise sont reversés à cette fondation. Les 8 % de capital restant sont détenus par les descendants de la famille de Robert Bosch.